Château de Chambéry


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Goût de l'Aventure Diplomatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Lun 23 Nov 2015 - 1:50

Chose promise, chose due. La donzelle avait pris ses quartiers en tant que porte parole du duché de Savoie et s'y sentait particulièrement bien dans ce rôle. Le duc était homme bienveillant et la laissait mettre sa plume à son service. Maintenant qu'elle évoluait dans toutes les ailes du château, ou presque - certaines demeuraient toutefois fermées à sa curiosité, la jeune fille s'était enfin rendue à la chancellerie. La vieille tour accueillait les ambassadeurs de tout horizon et cela faisait vibrer l'ardeur de la belle héritière du vicomté de Gorbio. Malgré son jeune âge, la blondinette entrait dans des occupations de grandes personnes. Son adolescence naissante la rendait plus fougueuse et intéressée que ne l'aurait été une autre demoiselle. Sans doute le passage au couvent l'avait laissée trop longtemps endormie à côté d'une vie trépidante et passionnante.

Empruntant une plume et un vélin, Amédiane s'apprêtait à remplir le formulaire annoncé à l'entrée de la salle. Les gardes semblaient bien lasses. La demoiselle versa de l'eau dans deux godets et leur apporta avant de s'y mettre, non sans oublier de se présenter aimablement.


Prenez ceci messieurs. Ce ne doit pas être drôle d'être ainsi posté toute la journée. Je m'appelle Amédiane. Amédiane di Leostilla. Je viens voir son Excellence Sigebert de Beyrac. Savez-vous où il se trouve à cette heure tardive ?

Evidemment, il était fort peu probable que le chancelier soit encore dans ses bureaux. La jeune fille laissa son vélin remplit sur la table avant de s'en retourner et d'espérer être convoquée bientôt.

Citation :
Nom officiel & titres éventuels : Amédiane Aristonelle Noëlle di Leostilla, pupille de sa grâce Marc-Antoine di Leostilla, duc de Nice. Héritière des terres du Vicomté de Gorbio.

Lieu de résidence : Chambéry ou Nice.

Ambassade(s) souhaitée(s) : aucune particulièrement.

Expérience politique, diplomatique ou autre (en Savoie et hors Savoie) : Actuelle Porte-Parole du Duc de Savoie. Nouvelle maire de Chambéry depuis ce jour.

Motivations: Envie de découvrir la vie diplomatique, d'apprendre et de comprendre les relations hors Savoie. Et surtout, me rendre utile.

Vous, votre vie : Ma vie s'est déroulée surtout au couvent jusqu'à ce que je puisse en sortir à la fin de mon éducation. J'ai reçu en cadeau du duc de Nice une bergerie et son atelier de tissage afin d'apprendre à gérer un petit artisanat. L'atelier emploie quelques tisserands et produit de somptueux vêtements, vendus à Chambéry. J'ai accompagné le duc dans son projet de retourner au conseil de Savoie. Le duc de Savoie m'a confié la tâche d'être porte parole. Mon cousin César se présentant comme Empereur, j'ai décidé de reprendre la mairie de Chambéry afin de poursuivre ma formation de gestion, en vue de pouvoir un jour guider le Vicomté de Gorbio, mon héritage.

Casier judiciaire : aucun voyons !

Langue(s) étrangère(s) parlée(s) et niveau(x) : Hélas, je n'ai appris que le françois. J'ai quelques notions d'anglois mais ça s'arrête là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Mar 24 Nov 2015 - 0:48

Un garde vint porter le formulaire au Chancelier. Celui-ci le lut avec un sourire. Cette petite prenait décidément tout très à cœur. Elle avait déjà conquis le conseil ducal, jusqu'au Duc, avec son enthousiasme et son innocence. De plus, elle semblait estimer Sigebert. Lequel veillait à lui être agréable et de bon conseil. Il prit un vélin et rédigea avec célérité une lettre à son intention. Puis, le pliant soigneusement, il y apposa le sceau de la Chancellerie et le tendit au garde en disant :

Vous la porterez à la demoiselle di Leostilla. Elle ne doit pas être difficile à trouver.

Citation :




CHANCELLERIE DE SAVOIE


De nous, Sigebert de Beyrac, Chancelier de Savoie,
A vous, Amédiane Aristonelle Noëlle di Leostilla, héritière du Vicomté de Gorbio.


    Ma demoiselle,

    Quelle joie pour moi de recevoir votre formulaire de candidature pour la Chancellerie ! Votre éducation et votre nom vous prédisposent bien évidemment à rejoindre cette dernière, et j'espère pouvoir vous initier comme il se doit à la diplomatie en son sein.

    Je vous invite donc, si cela vous sied, à venir me rencontrer ce mercredi à trois heures après midi à la salle de recrutement de la Chancellerie [HRP : même sujet, évidemment Wink ] pour que nous conversions sur votre rôle futur parmi nous et sur vos aspirations.

    Dans l'espoir de vous voir mercredi, je reste, ma demoiselle, votre très dévoué serviteur.


Fait ce 23 novembre MCDLXIII au Vieux Pavillon du Château des Ducs de Savoie.


Revenir en haut Aller en bas
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Mer 25 Nov 2015 - 21:37

Ayant reçu la lettre des mains d'un garde à la solde du chancelier, la jeune fille avait pris note du rendez-vous donné par Sigebert à la chancellerie. C'est alors que le mercredi se déroulait comme tous les autres jours de la semaine, avec ses réunions au conseil municipal et son travail au conseil ducal sauf que ... la nuit commençait déjà à tomber sur la Savoie quand elle bondit de son siège.

Mon rendez-vous !!!

Affolée, la petite vicomtesse laissa sur place son travail en cours et partit à une allure peu digne d'une jeune fille bien éduquée pour rejoindre l'aile de la chancellerie.

Pourquoi est-ce si loin ? Pffff ...

Traversant moultes couloirs et escaliers, la donzelle finit par accéder à la tour. Elle grimpa à l'étage où se trouvait la salle de recrutement. Ralentissant au dernier moment, Amédiane reprit son souffle, replaça quelques mèches et lissa sa robe avant de pousser la porte. Elle n'était pas certaine que le chancelier l'accueillerait à cette heure et ça fit naitre un sentiment désespéré dans son cœur.

Excellence ... ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Jeu 26 Nov 2015 - 18:47

Depuis trois heures de l'après-midi, le Chancelier était resté dans la salle de recrutement. D'abord en regardant niaisement quelques papiers insignifiants dans l'attente de la venue de la jeune Leostilla. Puis, comme elle tardait un peu, en saisissant quelques dossiers un peu plus importants. Enfin, comme il se lassa assez vite des dossiers importants, en enchaînant des parties de tarentelle avec le jeu de cartes officiel de la Chancellerie.

C'est alors qu'il pestait de ne pas arriver à finir une énième partie qu'on poussa la porte et qu'une petite voix risqua une apostrophe timide.


Vous êtes en retard, ma demoiselle, fit-il sans lever les yeux de prime abord.

Le ton était monocorde. Qui connaissait bien Sigebert pouvait sans doute percevoir que cette austérité était feinte. Mais ce n'était peut-être pas le cas de la pauvrette, déjà probablement mortifiée de l'avoir fait attendre.

Il rangea les cartes. Non, plutôt, il les rassembla de manière anarchique sur un bord de la table à laquelle il était assis. Puis Sigebert releva ses yeux vers la future Vicomtesse et, souriant cette fois-ci, lui désigna un fauteuil en face de lui.


Prenez place, je vous en prie.

Voulez-vous grignoter quelque chose ?


Il y avait un petit panier en osier dans lequel figuraient moult miettes et quelques biscuits ayant survécu à la boulimie du Chancelier.

Alors vous voici enfin, je suis fort aise de vous voir icelieu, ma demoiselle, fût-ce à une heure un peu avancée, fit-il en riant.

Par quoi commençons-nous ? Question étrange de la part de celui qui devait conduire l'entretien.
Revenir en haut Aller en bas
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Jeu 26 Nov 2015 - 23:06

Les bougies allumées faisaient danser des ombres imaginaires sur les murs de la salle. Un homme était assis à une table, un jeu de cartes devant lui. Le ton froid et distant lui glaça le sang. La jeune fille entra malgré tout dans la pièce où le chancelier cessa de jouer. La porte se referma derrière elle ce qui la fit sursauter. Elle se retourna mais ne vit rien ni personne. Son attention se reporta sur l'homme si gentil qu'elle avait pu rencontrer. Il ne semblait pas commode sur l'instant. C'est quand un sourire perça la nuit sur les lèvres de l'excellence que la jeune vicomtesse retrouva sa sérénité.
Elle prit place en face de lui.


Merci Excellence. Pardonnez mon retard ... je n'ai pas l'habitude des rendez-vous ...

S'il y avait eu la lumière du jour perçant les fenêtres de la salle, le chancelier aurait pu découvrir des joues rosies par sa fraiche innocence. Mais les ombres coloraient le visage de la demoiselle de l'or des flammes vives.

Un fin sourire vint ourler les lèvres de la jeune fille qui avait pourtant attendu ce moment avec une tendre impatience.

C'est gentil mais je ne pourrais rien avaler.

Un nœud au ventre l'empêchait d'apprécier toute friandise. Elle avait tant le désir de plaire au chancelier qu'elle en oubliait tout le reste. Et son retard n'arrangeait rien. Il la taquinait mais Amédiane était bien trop préoccupée pour saisir au vol la plaisanterie. Enfin, il entra dans le vif, en ne lui posant comme seule question le choix de la discussion qui devrait suivre.

Par quoi ? Et bien ... le contenu de ma lettre de candidature ? Vous sied-elle ? Etes-vous d'accord pour me former ?

Il n'était pas difficile de faire parler la jeune fille, surtout si on lui laissait la parole ...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Ven 27 Nov 2015 - 18:24

Naturellement, fit le Chancelier en acquiesçant.

Ce sera avec grand plaisir. Il ajouta : j'espère ne pas être un trop piètre professeur ! Le Duc de Nice en serait fâché, sans aucun doute. Mais si je puis essayer de vous transmettre ce qu'il m'a appris, alors je m'y emploierai.

Il poursuivit, toujours souriant :

En vérité, j'ai un peu réfléchi à quel pourrait être votre rôle au sein de la Chancellerie et j'ai conçu une idée à ce sujet. Toutefois, j'ai deux questions à vous poser avant de vous l'exposer.

D'une part, quel serait le temps que vous seriez prête à dévouer à la Chancellerie ? Je vous sais en effet fort occupée entre le conseil ducal et la mairie de Chambéry, notamment, et j'appréhende toujours, par expérience, le cumul des fonctions. Certains ne voient leur travail de diplomate que comme un "à-côté", voire comme une simple expérience dans une carrière d'un, deux, trois mois, mais non point comme une fin en soi, et ont de ce fait un investissement assez intermittent, et parfois éphémère. Je ne doute pas que vous soyez au contraire réellement investie dans ce que vous faites, mais avez-vous réfléchi à tout cela ?


D'autre part, seriez-vous prête à voyager ? [HRP : RP, pas forcément IG, hein Wink ]
Vous n'ignorez pas que tenir une ambassade nécessite de s'immerger quelque peu dans une province étrangère, parfois fort différente de la nôtre. Bien sûr, cela n'exclut pas des échanges fréquents avec moi-même ici ou par courrier, mais je voudrais savoir si cela vous plairait et si vous ne seriez pas... il chercha le mot approprié... récalcitrante à l'idée de passer du temps loin de Savoie. Après tout, vous êtes encore fort jeune.

Un sourire.

J'ai en tête une idée de destination où vos talents seraient appréciés et votre travail utile à la politique de la Savoie, mais encore faut-il que cela vous convienne.

Une autre possibilité serait sinon de demeurer ici à la Chancellerie à mes côtés. De fait, je n'ai pas encore songé au détail car il n'y a pas à proprement parler de diplomate résidant en permanence au Vieux Pavillon.

Enfin... je veux dire... à part moi... mais suis-je vraiment un diplomate ?
lança-t-il en riant.

Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Ven 27 Nov 2015 - 22:01

Son sourire devenait de plus en plus craquant. Oui, Amédiane aimait qu'on lui sourit mais ce sourire-là la rendait particulièrement heureuse. Allez savoir pourquoi. La petite jeune fille écoutait avec ravissement les explications du chancelier tout en souriant également. Il faut dire que dans les paroles du futur vassal de Nice, il y avait comme un soupçon de flatterie qui plaisait à la donzelle. Qu'il conçoive une idée où elle jouerait un rôle exprimait que le chancelier avait pensé à elle, d'une certaine manière. Ses joues devaient d'ailleurs poursuivre leur coloration rosâtre, heureusement à l'abri du regard perçant de Sigebert.

Oh oui oui ... Vous êtes diplomate sinon le duc de Nice ne vous aurait pas engagé et nommé vice-chancelier lorsqu'il était en fonction ! Et je suis certaine que vous ferez un excellent professeur, Excellence.

Et là commençait l'enthousiasme désarmant de la demoiselle, surtout quand il s'agissait d'impressionner son interlocuteur.

Vous avez déjà réfléchi à un rôle pour moi ? Oh et bien, c'est magnifique ! A vrai dire, il faudra que j'en parle à Marc-Antoine. Je ne désire en aucun cas le décevoir en acceptant une charge qu'il réprouverait. Je l'ai déjà assez déçu par le passé ... Mais les voyages ne me font pas peur ! Je suis toute disposée à voyager et à rencontrer d'autres personnes, d'autres cultures. Je l'ai déjà fait ... hum ...

Devait-elle lui parler de sa fugue en Helvétie à la recherche de son cousin César ? Peut-être pas. Ce n'était pas spécialement gratifiant, surtout que le duc l'avait mise au couvent juste après cette mésaventure. Mauvais souvenir.
La jeune fille eut une sourire plus mitigé.


Mais ça serait dommage de vous laisser seul ici ... Je pourrais peut-être partager mon temps entre ailleurs et ici ? Et puis, il me faudra un peu de temps pour apprendre. Je ne voudrais pas fauter malencontreusement. Il vous faudra me surveiller, m'accompagner au début.

Il est vrai qu'avec la mairie et le travail de porte-parole, j'ai pas mal d'occupations mais je peux vous assurer que je ne me lance pas à la légère et que je travaillerai tout à fait normalement. Je ne compte pas négliger ce travail. Et puis, je ne serai pas éternellement porte-parole ou maire.
Au fait, vous passerez bientôt sur Chambéry ? J'y ai organisé un tournoi d'archerie ...


Lueur d'espoir dans un bleu regard ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Sam 28 Nov 2015 - 0:47

Il n'était pas du genre modeste. Toujours autosatisfait, a fortiori évidemment lorsqu'on le complimentait. Il eut un large sourire aux mots de la jeune fille à son endroit. Puis il l'écouta exprimer ses pensées sur ses aspirations diplomatiques, scrutant ses mimiques dans la lumière timide des chandelles. L'allusion finale à Chambéry surprit quelque peu le Chancelier, qui répondit de manière évasive :

J'ai appris cela. Je n'ai pas encore prévu de passer à Chambéry pour le moment ; si l'occasion se présente, je ne manquerai pas de vous en prévenir. Je ne suis pas trop mauvais archer.

Un nouveau fin sourire se dessina sur son visage. En vérité, il ne s'exerçait plus que rarement. Un peu à la chasse, mais jamais en tournoi, sur les derniers mois.

Quant à faire approuver votre destination par le Duc de Nice, naturellement, j'y consens. Rien de plus normal.

Il mit fin au suspense :

Je pensais vous proposer la Lorraine, en vérité. Bien sûr, comme vous le dites, vous pourrez partager votre temps entre ici et là-bas. Et de plus, je vous apporterai toute l'aide et tous les conseils dont vous pourrez avoir besoin.

Je travaille d'ailleurs en ce moment à préparer de quoi mieux aider les jeunes diplomates et mieux les guider pour leurs missions. Vous en saurez vite davantage.


Il commença ensuite à expliquer les caractéristiques de la province concernée, avec un air concentré.

J'estime pour ma part que la Lorraine est une province très intéressante, probablement plus compliquée que beaucoup d'autres ambassades, mais aussi plus riche ; son histoire récente troublée, son tiraillement parfois violent entre la France et l'Empire en fait un cas véritablement à part, qui sera sans doute instructif dans votre formation.
Pour autant je ne crois pas qu'il faille vous mettre de pression particulière. Nous avons avec la Lorraine une relation "ordinaire", que je souhaite bien évidemment développer, mais qui ne présente pas de point de tension majeure. Cela fait plusieurs mois que nous n'avons plus eu de véritables échanges officiels avec les Lorrains, car avec la guerre, et l'incertitude du destin de la Lorraine, il était difficile de se positionner. D'autant que nos relations diplomatiques avec la France étaient (et sont toujours) rompues. J'ai à cœur, à présent, que la diplomatie de Savoie renoue le lien ancien que nous avons avec la Lorraine par notre appartenance commune au cercle francophone de l'Empire et notre histoire. A ma connaissance, le Chambellan lorrain est un homme ouvert. Mais je ne l'ai jamais rencontré.

Bien entendu, si vous acceptez cette proposition, nous parlerons ensemble plus en détails des missions à y mener, une fois votre nomination actée.

Peut-être de jour cette fois, et dans le bureau qui vous sera offert.
Revenir en haut Aller en bas
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Dim 6 Déc 2015 - 21:53

[Pardonnez ce retard. J'ai eu quelques petits problèmes HRP qui ont pris le temps d'être réglé. Ne passant qu'en coup de vent, je n'ai pas eu le loisir de répondre au RP. Sad ]

La jeune fille eut un regard grave envers le chancelier. Il ne viendrait pas à Chambéry. Pas dans l'immédiat. La donzelle resta songeuse sur l'instant. La réalité était face à elle. Cet homme dont elle appréciait assurément la compagnie ne semblait pas aimer sa compagnie. Le choc. Bien entendu, tout prenait une proportion fort démesurée dans l'esprit juvénile de la petite vicomtesse. N'était-elle pas dans une passe où l'amour encore inconnu à ce jour apparaissait comme un nuage rose et tendre, doucereux et agréable ? Son regard ne percevait-il le chancelier que comme le beau prince charmant lui souriant avec sincérité et tendresse ? Le monde se dérobait sous ses petits petons glacés par le froid naissant.

Vous ... oh ... vous ne viendrez pas ?

Ras de marée percutant tout sur son passage, la déception avait un effet dévastateur dans le cœur et l'esprit de la jeune adolescente. Le sourire disparut, le sérieux et la distance reprirent la place initiale. Qu'avait-elle donc imaginé ? Les yeux baissés sur un document imaginaire, elle écouta le chancelier lui expliquer ses projets.

La Lorraine ? Oui ... c'est bien. Je veux bien essayer.

Son visage exprima un sourire réservé.

Il se fait tard. S'il ne vous fait rien que je me retire, je vais aller voir Marc-Antoine pour lui parler de ce projet afin d'obtenir son approbation. Quand souhaitez-vous que je revienne me présenter à vous ?

Amédiane réprima l'envie de partir sur le champ. Les sœurs du couvent lui avaient enseigné la constance et la sagesse mais à son âge, il était bien difficile de ne pas plier sous des pulsions bien peu contrôlables. Mais quelle mouche la piquait ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Jeu 17 Déc 2015 - 1:48

La jeune fille sembla soudain comme déçue. Voilà qui n'était pas dans les habitudes de Sigebert. Malheureusement, il n'était pas assez observateur pour percevoir que sa réponse vague sur le sujet de sa venue à Chambéry avait pu causer ce trouble chez elle. A vrai dire, c'était plutôt là de sa part une négligence qu'une dénégation. Il ne se départit d'ailleurs pas quant à lui de son sourire, mais l'entretien toucha à sa fin, comme Amédiane souhaitait prendre congé.

Oh ma foi le plus tôt possible, une fois que vous aurez pu obtenir l'accord du Duc. Si vous craignez de ne pas me trouver, faites-moi parvenir un mot avant de venir à la Chancellerie pour me dire lorsque vous penserez revenir ici, afin que je m'arrange pour que vous m'y trouviez à l'heure dite.

Un sourire charmant plus loin :

Ce fut un plaisir de vous recevoir ce soir, chère demoiselle, quoiqu'un peu bref. J'espère vous revoir bientôt et vous compter également parmi nos diplomates. N'hésitez pas à m'écrire si vous nécessitez de m'entretenir de doutes ou de questionnements, j'aurai plaisir à vous lire et à vous répondre aussi rapidement que me le permettront mes obligations.

Dans l'attente, je vous souhaite une excellente soirée.


Il n'était pas vraiment porté aux sentiments. Certes, il n'était pas insensible au charme frais et élégant d'Amédiane, mais il savait qu'il ne pouvait pas vraiment se permettre le même jeu avec elle que celui qu'il jouait avec légèreté avec d'autres demoiselles. Politiquement et socialement, cela pouvait lui porter préjudice et il se refusait à quelconque action qui pût nuire à ses intérêts. Il convenait donc de ne pas tomber dans le sentiment naïf. Si elle se destinait effectivement à devenir diplomate de Savoie, leur relation serait hiérarchique, avec certes, sans doute, un supplément de tendresse paternaliste... comme si, là aussi, Sigebert devait se sentir comme naturellement porté à être un prolongement de Marc-Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Jeu 14 Jan 2016 - 13:31

Un mois s'était déjà écoulé depuis son passage à la chancellerie. Le duc ayant été fort occupé, les fêtes familiales n'ayant pas été le moment idéal pour parler à son tuteur, la jeune fille avait laissé le temps s'échapper sans revoir le duc depuis lors. Enfermé dans sa torpeur, Nice semblait être laissée à l'abandon. Il n'y eut nulles grandes effusions lors de ces festivités qui auraient dû être bienheureuses. L'absence de César et d'Ulrika avait miné profondément le cœur du Duc. Amédiane ne s'était pas sentie le courage de parler de sa candidature à la chancellerie.

La nouvelle année avait fait son apparition comme un edelweiss sous la neige, difficile et fragile. Et Amédiane, comme toujours, essayait de trouver un second souffle dans cette morosité. Son mandat ducal était terminé et n'avait pas été renouvelé, une nouvelle déception qu'elle avait du mal à supporter, tout comme les diffamations qui fusaient à Chambéry depuis la candidature d'une autre dame. Son cœur était gros. C'est alors qu'un courrier du Chancelier la fit sourire plus que de raison. Sigebert. Il était comme un soleil au milieu des ténèbres qui l'entouraient. Une ancre où s'accrocher pour ne pas être atteinte à son tour par la tempête qui se déchainait autour d'elle.

Elle lui avait répondu spontanément mais à peine la lettre partie, elle s'était vêtue d'une belle robe, remontant ses boucles blondes en un chignon qui la vieillissait un peu plus. De 13 ans, elle parut en avoir 16. Elle ne se sentait pas plus belle qu'une autre, ni plus attirante. Inexpérimentée, ingénue, la petite vicomtesse en devenir était une rêveuse. Elle devait tenir ça de son père selon les dires du duc. Cela la rendait fière d'une certaine manière. Enfin, elle se pressa de rejoindre la chancellerie, abandonnant ses doutes et ses craintes à Nice.

Amédiane arriva dans la salle du recrutement. Les gardes étaient postés à l'entrée, comme habituellement mais pour une fois, ils la reconnurent et la laissèrent entrer sans rien demander. Flattée, les joues rosies par cette marque de reconnaissance, la Leostilla pénétra les lieux où elle avait pu passer un peu de temps avec le chancelier. Inspirant une bonne fois, elle demanda à le voir. Et son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine naissante.


Pardon ... Serait-il possible de m'entretenir avec son Excellence ? Il a été averti de ma visite imminente ...

L'attente intensifiait toujours plus son anxiété à le revoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Jeu 14 Jan 2016 - 16:09

De temps à autre, Sigebert pensait à la petite Vicomtesse de Gorbio. Il lui tardait de la compter dans ses diplomates. Oh bien sûr, il n'était pas complètement insensible à son charme et éprouvait probablement de la tendresse sincère pour elle. Mais il avait pratiquement l'âge d'être son père et la voyait surtout comme une jeune fille encore en formation, comme un potentiel, en somme. Potentiel diplomatique, politique, social. Si son informateur niçois avait eu plus le temps, il se fût probablement aventuré du côté du pays mentonasque pour glaner quelques observations sur le lieu et les gens qui entouraient la pupille Leostilla.

Quoiqu'en pussent dire ses admiratrices ou ses mentors, Sigebert n'avait pas le sens politique assez aiguisé pour tout concevoir avec un complet cynisme. La visite lui était donc agréable, et non point seulement utile. Il sourit lorsque le garde lui annonça la visite de la jeune fille.


Ah ! Excellent !

Il envoya valser les feuillets d'un traité en discussion qui l'ennuyaient profondément et intensément. Tandis que le garde ramassait tant bien que mal la paperasse éparpillée, sans que le Chancelier eût un regard pour lui, il se leva et se dirigea vers la porte, avant de se rétracter.

Non.

Il réfléchit un instant.

Faites-la venir, elle. Jusqu'ici.

Dans le théâtre du monde, tout était affaire de mise en scène. S'il allait l'accueillir, lui, en personne, le cœur de la petite battrait la chamade pour cette attention, mais cela le placerait, lui, dans une position de relative faiblesse. Si c'était elle qui venait, c'était plus intimidant. Il était plus facile de dominer, lorsqu'on était statique, dans le lieu du pouvoir, dense dans son fauteuil.

Copernic ne naîtrait que dans neuf ans, mais d'ores et déjà, tout devait graviter autour du soleil.

Le garde, redéposant les quelques papiers sur le bureau, acquiesça en silence et alla annoncer la nouvelle à la jeune fille, tout en laissant ouverte la porte du bureau du Chancelier. Arrivé au salon de recrutement, il fit :


Son Excellence va vous recevoir. Veuillez me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Jeu 14 Jan 2016 - 21:17

Pendant l'attente, les mains de la jeune fille ne cessaient de se croiser, d'entrelacer les doigts entre eux pour s'emmêler nerveusement. Son regard de lune voyageait entre les tableaux, les tapisseries et le sol, sursautant au moindre bruit et observant la porte où avait disparu le garde pour aller retrouver le chancelier. Mais rien ne vint avant un petit moment qui lui semblait une éternité. Puis, enfin, le garde franchit à nouveau la porte providentielle.

Oh ? Et bien, je vous suis ...

Surprise d'être invitée à entrer au-delà de cette porte mystérieuse qui détenait tous les secrets de la diplomatie, la petite blonde suivait sagement le garde. Mais si elle était sage de l'extérieur, son esprit, lui, bouillonnait. Les questions fusaient de toute part sur cette entrevue, dans son bureau. Il y avait cette intimité qui se créerait quand ils se retrouveraient seul à seul. Elle n'avait pas vraiment peur mais elle n'était pas non plus spécialement rassurée. Mais en même temps, elle frémissait de bonheur de se retrouver dans cette situation. Tant d'énigmes dans tout ce qu'elle ressentait à cet instant ! Le plaisir de se retrouver auprès de Sigebert effaçait toutes ces inquiétudes.

Elle n'eut pas le temps de beaucoup réfléchir à la suite des évènements car déjà, le garde poussa une porte et la fit entrer dans un bureau dont chaque recoin était couvert de rouleaux et de parchemins. La jeune fille entra et la porte se referma derrière elle, provoquant un frisson nouveau. Enfin, la silhouette de l'homme qu'elle s'impatientait de revoir se dressait dans la pièce. Enfin ...


Excellence ...

Que dire ? La voilà en train de perdre ses moyens. Elle exécute une parfaite révérence et hésite à croiser le regard du si beau chancelier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Ven 15 Jan 2016 - 18:07

Le regard du si beau Chancelier était de toute manière fuyant. A peine avait-il levé la tête pour accueillir l'entrée d'Amédiane dans le saint des saints, que les yeux s'échappèrent bien vite dans dans une pile de papiers sans importance, posée au coin du bureau, tandis qu'il disait :

Bonjour ma demoiselle, prenez place, je vous en prie.

Il désigna d'un vague geste du bras le fauteuil qui était disposé en face du bureau, légèrement de biais.

Je suis heureux de vous revoir.

Les yeux quittèrent la pile de papier pour se poser furtivement sur les traits de la jeune fille, tandis que les mains de Sigebert s'emparaient d'une babiole qu'elles commençaient à manipuler.

Ainsi vous êtes décidée à rejoindre la Chancellerie dès aujourd'hui ?

Il la sentait hésitante, non point peut-être à propos du motif de la visite, mais en tout cas parce qu'elle était intimidée par le diplomate. Il ne fit d'ailleurs rien pour cesser de produire cet effet, qui lui plaisait, et dont il jouait volontiers. Même le ton du Chancelier, s'il était ouvert et assez souriant, demeurait aussi formel.

Il ne se sentit pas le besoin d'être bavard le premier. Elle devrait de toute manière vaincre sa timidité pour devenir volubile, si elle désirait s'exercer à la diplomatie. En un sens, ce n'était pas un mauvais exercice pour sa nouvelle apprentie que de se retrouver face à une personne impressionnante et peu loquace.
Revenir en haut Aller en bas
Amediane
Chancelier
Chancelier


Nombre de messages : 748
Age : 14
Localisation : Chambery
Date d'inscription : 08/11/2015

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Sam 16 Jan 2016 - 16:53

Le regard fuyant du chancelier n'échappa pas à la demoiselle. Elle en venait d'ailleurs à se demander s'il avait remarqué ses efforts de présentation et sa prestance pour paraitre plus âgée. Sans doute que non. Peut-être venait-elle de l'interrompre dans ces travaux et n'était-ce pas le bon moment ? Amédiane ne pouvait plus retourner en arrière de toute façon. Il lui indiqua un siège vers lequel elle s'avança pour y poser son séant, dans un bruit de tissus froissé. Elle vérifia brièvement les gestes du chancelier qui venait de prendre entre ses mains un objet posé sur son bureau.

Merci Excellence.

Son enthousiasme venait de retomber aussi probablement qu'un soufflé raté. Les inquiétudes qui tourmentaient la jeune fille vinrent barrer son front d'un pli significatif. Si la présence du chancelier était rassurante, son attitude lui glaça le sang. Pourtant, elle ne savait plus trop vers qui se tourner autre que lui. Il y avait la chancellerie mais il y avait aussi l'absence du duc qui commençait à durer. Et ce n'était ni la présence de Morgana, ni celle de Laurent qui la rassuraient, que du contraire.
Ayant jadis assisté au conflit opposant le seigneur de Castellar et Marc-Antoine, elle savait que ce cousin-là n'avait aucune bonne intention envers son tuteur. Et Morgana recelait autant de fourberie que les épines d'une rose sous ses feuillages luisants.

Le chancelier devenait une figure amicale, surtout après son passage au château, à Nice, alors que Marc-Antoine semblait malade et muté dans de sombres pensées. La petite jeune fille avait eu le plaisir de fréquenter l'homme et de vibrer au son de sa voix. Vibration qui encore une fois la saisissait alors qu'il déclarait être heureux de la revoir.
Elle eut un sourire bref et réservé.


Vous m'y avez invitée alors je suis là. Je vous avais dit que la diplomatie m'intéressait mais il me fallait l'autorisation du duc. Seulement, je ne l'ai pas encore ...

Sa voix se mourut dans cet aveux.
Un court silence s'installa avant qu'elle ne reprenne finalement la parole.


Donc oui, je suis là pour vous aider si vous voulez bien me former. Vous aviez parlé de la Lorraine je crois ?

D'apparence, la future petite vicomtesse pouvait sembler jeune et frivole mais malgré une certaine fragilité, elle ne demeurait pas moins volontaire et motivée. C'était juste une épreuve de plus pour la leostilla.

Qu'attendez-vous de moi dans cette attribution ? Que faudra-t-il faire ? Je n'ai jamais été en Lorraine, plutôt en Helvétie ... quand j'ai voulu retrouver César en exil.

Un souvenir assez douloureux également car non seulement elle n'avait pas retrouvé son cousin mais le duc avait été extrêmement déçu, l'envoyant alors au couvent jusqu'à récemment.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret


Nombre de messages : 1381
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Dim 17 Jan 2016 - 14:17

C'était un fait : Sigebert n'était pas très observateur.

"Seize ans étaient la fleur de votre âge nouvelle
Et votre teint sentait encore son enfance"*

A moins que ce ne fût treize ans ? Le poète n'était pas encore né, quoiqu'il en fût. Et Beyrac n'avait rien d'un poète.
Distraitement, il écouta la future vicomtesse dispenser ses rares mots. Elle était visiblement toujours sur la réserve. Sans doute du fait de son éducation. Peut-être de son tempérament.

Comme pour balayer les soucis d'Amédiane à propos de l'accord non arraché au tuteur, il fit dans un sourire :


Je ne doute pas qu'il soit d'accord, de toute manière.

Il est vrai que le Duc de Nice avait rarement contredit les avis de Sigebert, du temps où ce dernier était son Vice-Chancelier. Aussi le Belleysan ne doutait-il pas d'avoir l'entière confiance du Niçois.

Ne vous en faites donc pas pour les formalités. Vous verrez que de toute manière, je m'en soucie assez peu.

Il y avait un soupçon de suffisance dans la dernière phrase, témoignant que le Chancelier éprouvait une certaine fierté à la négligence. Puis il se leva d'un bond, relâchant sa babiole qui fit quelques embardées sur son bureau. Croisant les mains dans son dos, il regarda par la fenêtre, à la recherche de quelque lumière dans un ciel assombri.

Oui, la Lorraine, en effet.

Il se retourna pour reporter ses yeux sur le visage de la jeune fille.

Première chose : il faudra vous couvrir.

Un rire autosatisfait sortit de la gorge de Sigebert.

Non qu'il faille celer vos charmes, certes non, mais plutôt qu'il faille les protéger du froid, précisa-t-il dans un sourire courtois. Ces contrées ne voient guère le soleil. Le froid et l'humidité peuvent vous geler les os.

Sigebert avait pour le septentrion un mépris sans mesure. Il s'était rendu une seule fois à Strasbourg au Palais Impérial, n'en gardait pas un bon souvenir et ne goûtait d'aucune manière ces latitudes germaniques. Le climat, les langues, la culture, la complexion des habitants : tout lui déplaisait, lui qui ne jurait que par les lumières méridionales et le raffinement d'origine italique.

La Lorraine était néanmoins un cas particulier, l'une des rares provinces aussi septentrionales à présenter à ses yeux un quelconque intérêt politique. Il n'envoyait donc pas Amédiane en punition, mais lui confiait au contraire une mission qu'il estimait importante.

Reprenant un peu de son sérieux, il finit par dire :


Nous parlerons plus en détails des particularités politiques de la Lorraine dans votre bureau à la Chancellerie. Pour l'heure, ce que je puis vous dire, c'est que j'attends de vous deux choses : d'abord, aller à la rencontre du Chambellan lorrain, renouer un contact diplomatique depuis longtemps assoupi et à ce titre lui transmettre mes salutations officielles. Ne le harcelez pas de questions, j'ai personnellement horreur qu'un diplomate étranger vienne à Chambéry me faire un interrogatoire. Donnez-lui des nouvelles de la Savoie, dans les limites de votre réserve. Prenez subtilement le pouls de la province et développez un dialogue confiant avec lui. Savoie et Lorraine, comme membres du cercle francophone de l'Empire, sont poussées à développer une relation proche.

Ensuite, il s'agira pour vous d'observer la vie locale, et notamment au niveau politique, les élections, les partis, personnalités, et idées développées, les annonces ducales, et en particulier celles de "grande" politique, et de m'en faire part ici à la Chancellerie, en me relayant ce que vous jugerez pertinent et, si possible, par des rapports concis agrémentés de quelques commentaires de votre part.

Ne vous appesantissez pas sur la régulation du prix des salades au marché de Toul ou sur l'organisation de la fête du pâté à Vaudémont, mais mentionnez ce qui relève des fermetures de frontières, des levées de ban, des réformes institutionnelles et caetera. Bref, tout ce qui peut concerner, de près ou de loin, la politique étrangère de la Savoie.

Vous prendrez garde aussi aux sensibilités religieuses et aux obédiences politiques. La Réforme est très implantée en Lorraine, et la noblesse est un peu turbulente par là-bas.


Un nouveau rire.

Il conclut dans un sourire rassurant :


Ne vous faites pas d'inquiétude, de toute manière, je répondrais à vos questions et à vos doutes si certains devaient jaillir avec l'expérience.

Et puis, la Chancellerie propose depuis peu quelques aides pour les nouveaux diplomates, afin qu'ils sachent un peu mieux quoi faire et comment. Je vous en ferai part.


Il enchaîna enfin :

A présent, si la tâche ne vous fait pas peur et que vous êtes donc toujours désireuse de travailler à mes côtés, voulez-vous me suivre jusqu'au salon des serments ? Là-bas, vous pourrez, comme le nom l'indique, prêter serment pour devenir ambassadrice de Savoie.

Après quoi, je vous confierai vos clés, vous mènerai à votre bureau, rédigerai l'annonce de votre nomination ainsi que vos lettres de créances.


*Ronsard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Goût de l'Aventure Diplomatique   Aujourd'hui à 7:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Goût de l'Aventure Diplomatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'aventure des Normands VIII eme XIII eme siècle
» livre, « Les Parachutistes une aventure d’homme »
» Deux Berrichonnes au Rallye solidaire Cap Femina Aventure
» L'aventure couche lavable !
» L''aventure Weight Watchers de Nathy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Chambéry :: Vieux Pavillon - Chancellerie :: Accueil :: Salle de recrutement-
Sauter vers: