Château de Chambéry


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Annonces étrangères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:34

Dans ce bureau étaient mises à disposition des sujets de Savoie, par la Chancellerie, des copies d'annonces importantes d'institutions étrangères à la Savoie.
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:46

Citation :

    De Nous, Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
    De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,

    A Vous, Hadrien 1er, Empereur,


    A tout ceux qui liront ou se feront lire,


      Salutations.

        La guerre fait depuis longtemps rage sur nos terres comme sur les terres impériales. Notre objectif n'a jamais été de faire couler tant de sang et nous souhaitons y mettre fin.

        Ainsi, suite à votre dernière proposition, il nous semble raisonnable de proposer une mouture modifiée qui, Nous en sommes sur, permettra de sceller une trêve devenue volonté commune.

        Nous n'accepterons plus d'allégeance venant du Duché de Lorraine tant que son statut n'aura pas été discuté et tranché. Néanmoins, si nous nous engageons à retirer troupes et navires de vos territoires et eaux, nous entendons que ce retrait soit mené simultanément à celui des effectifs de votre propre camp. Il conviendra d’ailleurs de définir ce que sont les eaux concernées respectives.

        Second point, l'Artois est une province vassale française. Si la Couronne souhaite intervenir sur ce territoire, c'est son plus grand droit. Si il n'y aucune raison d'y aller, alors la France n'interviendra pas plus dans cette province que dans les autres provinces du Royaume de France. Ainsi, si l'Artois n’attaque pas d’autres provinces du Royaume de France, ni ne s’en prend à ses intérêts, il n'y a pas de raison à voir la Couronne attaquer sa propre province. Des discussions sur le statut accordé par l'Empire à l'Artois devront néanmoins être lancées durant les négociations de paix.

        Afin de prendre en compte votre dernier courrier, Nous souhaitons emmetre désormais des délais dans les réponses afin que chaque partie sache où s'en tenir. Ainsi, si notre proposition vous convient, Nous vous invitons à y répondre sous 7 jours, date symbolique du 24 Octobre donc, puisqu'on fêtera la Sainte Raphaëlle, archange de la conviction. De plus, Nous ne rejetons pas l'idée d'une rencontre, bien au contraire, mais nous estimons qu'il faut une cessation des combats et des attaques pour ce faire; oui à une rencontre donc, une fois la trêve signée et mise en œuvre.

        Nous apposons donc nos sceaux à cette proposition de trêve légèrement modifiée qui devrait convenir à toutes les parties. Dès la trêve mise en place, des négociations pour la paix pourront être enclenchées afin d'avancer sur les points sur lesquels les deux belligérants s'opposent. Vous trouverez celle-ci en annexe de notre déclaration.


      Donné et scellé au Louvre, à Paris, le 17 Octobre 1463.


    Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,


    Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,

Citation :



Trêve entre le Royaume de France et le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae

Préambule

Ce document se veut un accord initial de trêve entre le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique devant mener à des négociations de paix. Tout autre point, comme la présence des armées dans des villes ou leurs positions par rapport aux frontières, peut être discuté lors d’une table ronde en marge des négociations de paix.

Le Royaume de France s’engage à ;
1. Fournir sous 5 jours un document signé par les Grands Feudataires et la Curia Regis confirmant ne plus recevoir le serment d’un Duc Lorrain pendant la période de la régence, ainsi qu’exhorter la Reyne Zelha ou le prochain souverain français, si elle ne remet pas de sa maladie, à valider cette décision et renoncer au rattachement de la Lorraine au Royaume de France.
2. Retirer ses troupes de Lorraines, lesdites troupes et celles de ses alliés devant avoir quitté le territoire sous cinq jours après l’acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de faucheuse et de liste d’ennemis).
3. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux impériales, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre l'Empire et ses alliés. Les troupes et les navires français, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires impériaux sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
4. Demander à la Bourgogne de suspendre les procès des ressortissants impériaux en sa province, celle-ci étant province vassale et non royale.

Le Saint Empire Romain Germanique s’engage à ;
5. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux françaises, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre le royaume de France et ses alliés. Les troupes et les navires français, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires français sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
6. Suspendre les procès en Champagne.
7. Ne pas valider la liste électorale impériale en Champagne.

Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique s’engagent conjointement à ;
8. Respecter la trêve pendant un minimum de 3 mois, reconductibles. Pendant cette période, des négociations de paix devront être menées et pourront ainsi l’être dans un climat serein.
9. Annoncer la fin du protectorat Impérial sur la Champagne et la fin du protectorat Français sur la Franche-Comté.

Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique sont autorisés à;
10. Récupérer tous les territoires qui leur appartenaient avant le début du conflit sans que cela soit considéré comme une rupture de trêve.

Signé et scellé le 17 octobre MCDLXIII


Pour le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,

Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur


Pour le Royaume de France

Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,


Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,


Code:
[quote][center][img]http://nsa22.casimages.com/img/2012/02/05//120205072410114284.png[/img][/center]

[list][b][size=18]De Nous, Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,  Co-Régent de France,

A Vous, Hadrien 1er, Empereur, [/size]

A tout ceux qui liront ou se feront lire,[/b][/list]

[list][list] Salutations.

[list]La guerre fait depuis longtemps rage sur nos terres comme sur les terres impériales. Notre objectif n'a jamais été de faire couler tant de sang et nous souhaitons y mettre fin.

Ainsi, suite à votre dernière proposition, il nous semble raisonnable de proposer une mouture modifiée qui, Nous en sommes sur, permettra de sceller une trêve devenue volonté commune.

Nous n'accepterons plus d'allégeance venant du Duché de Lorraine tant que son statut n'aura pas été discuté et tranché. Néanmoins, si nous nous engageons à retirer troupes et navires de vos territoires et eaux, nous entendons que ce retrait soit mené simultanément à celui des effectifs de votre propre camp.  Il conviendra d’ailleurs de définir ce que sont les eaux concernées respectives.

Second point, l'Artois est une province vassale française. Si la Couronne souhaite intervenir sur ce territoire, c'est son plus grand droit. Si il n'y aucune raison d'y aller, alors la France n'interviendra pas plus dans cette province que dans les autres provinces du Royaume de France. Ainsi, si l'Artois n’attaque pas d’autres provinces du Royaume de France, ni ne s’en prend à ses intérêts, il n'y a pas de raison à voir la Couronne attaquer sa propre province. Des discussions sur le statut accordé par l'Empire à l'Artois devront néanmoins être lancées durant les négociations de paix.

Afin de prendre en compte votre dernier courrier, Nous souhaitons emmetre désormais des délais dans les réponses afin que chaque partie sache où s'en tenir. Ainsi, si notre proposition vous convient, Nous vous invitons à y répondre sous 7 jours, date symbolique du 24 Octobre donc, puisqu'on fêtera la Sainte Raphaëlle, archange de la conviction. De plus, Nous ne rejetons pas l'idée d'une rencontre, bien au contraire, mais nous estimons qu'il faut une cessation des combats et des attaques pour ce faire; oui à une rencontre donc, une fois la trêve signée et mise en œuvre.

Nous apposons donc nos sceaux à cette proposition de trêve légèrement modifiée qui devrait convenir à toutes les parties. Dès la trêve mise en place, des négociations pour la paix pourront être enclenchées afin d'avancer sur les points sur lesquels les deux belligérants s'opposent. Vous trouverez celle-ci en annexe de notre déclaration.[/list]

[i]Donné et scellé au Louvre, à Paris, le 17 Octobre 1463.[/i][/list][/list]

[list]Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceaudauphinjaune.png[/img]

Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/GMF-jaune_zps141ed38f.png[/img][/list][/quote]

[quote][img]http://i18.servimg.com/u/f18/13/70/05/28/zelha_10.png[/img] [img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]


[size=24][b]Trêve entre le Royaume de France et le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae[/b][/size]

[b]Préambule[/b]

[i]Ce document se veut un accord initial de trêve entre le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique devant mener à des négociations de paix. Tout autre point, comme la présence des armées dans des villes ou leurs positions par rapport aux frontières, peut être discuté lors d’une table ronde en marge des négociations de paix.[/i]

[b]Le Royaume de France s’engage à ; [/b]
1. Fournir sous 5 jours un document signé par les Grands Feudataires et la Curia Regis confirmant ne plus recevoir le serment d’un Duc Lorrain pendant la période de la régence, ainsi qu’exhorter la Reyne Zelha ou le prochain souverain français, si elle ne remet pas de sa maladie, à valider cette décision et renoncer au rattachement de la Lorraine au Royaume de France.
2.  Retirer ses troupes de Lorraines, lesdites troupes et celles de ses alliés devant avoir quitté le territoire sous cinq jours après l’acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de faucheuse et de liste d’ennemis).
3. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux impériales, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre l'Empire et ses alliés. Les troupes et les navires français, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires impériaux sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
4. Demander à la Bourgogne de suspendre les procès des ressortissants impériaux en sa province, celle-ci étant province vassale et non royale.

[b]Le Saint Empire Romain Germanique s’engage à ;[/b]
5. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux françaises, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre le royaume de France et ses alliés. Les troupes et les navires français, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires français sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
6. Suspendre les procès en Champagne.
7. Ne pas valider la liste électorale impériale en Champagne.

[b]Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique s’engagent conjointement à ; [/b]
8. Respecter la trêve pendant un minimum de 3 mois, reconductibles. Pendant cette période, des négociations de paix devront être menées et pourront ainsi l’être dans un climat serein.
9. Annoncer la fin du protectorat Impérial sur la Champagne et la fin du protectorat Français sur la Franche-Comté.

[b]Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique sont autorisés à; [/b]
10. Récupérer tous les territoires qui leur appartenaient avant le début du conflit sans que cela soit considéré comme une rupture de trêve.

[i]Signé et scellé le 17 octobre MCDLXIII[/i]


[b]Pour le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,  [/b]

Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur


[b]Pour le Royaume de France [/b]

Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceaudauphinjaune.png[/img]

Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/GMF-jaune_zps141ed38f.png[/img]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:46

Citation :


Proposition de paix de la dernière chance - III

Nous, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

À Vous, Leda, Dauphin de France,
À Vous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,
À tous ceux qui liront et entendront,


Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que Nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui Nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil Impérial, Nous répondons officiellement en ce jour à la contre-proposition française.

Tout d'abord, un seul mot ; enfin! Nous saluons votre effort de paix et c'est donc, avec un souci constant envers la population qui a assez souffert que Nous signons ce document, non point dans sept jours mais immédiatement. De plus, pour démontrer Notre bonne foy et que Notre intention ne fut toujours que de forcer la France à négocier la paix, Nous annonçons le retrait immédiat de Nos troupes en territoire français. Nous vous demandons donc de prendre les dispositions nécessaires pour éviter une malencontreuse altercation avec vos armées pendant ce temps. Nous prendrons des dispositions similaires pour le retrait de vos troupes. Le document ayant été ratifié des deux côtés en ce jour, nous rappelons que le delai de 5 jours pour le retrait des troupes et des navires se termine le Jeudi 22 Octobre. Les armées des deux côtés doivent passer dès aujourd'hui en mode ami et supprimer leurs listes d'ennemis.

De plus, ce document ayant été soumis de Notre côté en proposition avant l'occupation de Dole, les procès lancés dans la capitale comtoise n'avaient pas été prévus par l'accord mais que nous aimerons qu'ils soient traités comme les points 4 et 6 de l'accord de trêve. Nous proposons une démission conjointe des juges sans les remplacer.

Les longs discours sont inutiles. Nos espoirs résident en une inaltérable paix entre nos nations. C'est pour cette raison, que Nous relançons notre invitation à une réunion à Trèves pour discuter de la paix.

Respectueusement,


Imprimé, signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg le 17 octobre MCDLXIII.




Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,





Citation :



Trêve entre le Royaume de France et le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae

Préambule

Ce document se veut un accord initial de trêve entre le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique devant mener à des négociations de paix. Tout autre point, comme la présence des armées dans des villes ou leurs positions par rapport aux frontières, peut être discuté lors d’une table ronde en marge des négociations de paix.

Le Royaume de France s’engage à ;
1. Fournir sous 5 jours un document signé par les Grands Feudataires et la Curia Regis confirmant ne plus recevoir le serment d’un Duc Lorrain pendant la période de la régence, ainsi qu’exhorter la Reyne Zelha ou le prochain souverain français, si elle ne remet pas de sa maladie, à valider cette décision et renoncer au rattachement de la Lorraine au Royaume de France.
2. Retirer ses troupes de Lorraines, lesdites troupes et celles de ses alliés devant avoir quitté le territoire sous cinq jours après l’acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de faucheuse et de liste d’ennemis).
3. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux impériales, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre l'Empire et ses alliés. Les troupes et les navires français, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires impériaux sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
4. Demander à la Bourgogne de suspendre les procès des ressortissants impériaux en sa province, celle-ci étant province vassale et non royale.

Le Saint Empire Romain Germanique s’engage à ;
5. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux françaises, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre le royaume de France et ses alliés. Les troupes et les navires impériaux, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires français sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
6. Suspendre les procès en Champagne.
7. Ne pas valider la liste électorale impériale en Champagne.

Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique s’engagent conjointement à ;
8. Respecter la trêve pendant un minimum de 3 mois, reconductibles. Pendant cette période, des négociations de paix devront être menées et pourront ainsi l’être dans un climat serein.
9. Annoncer la fin du protectorat Impérial sur la Champagne et la fin du protectorat Français sur la Franche-Comté.

Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique sont autorisés à;
10. Récupérer tous les territoires qui leur appartenaient avant le début du conflit sans que cela soit considéré comme une rupture de trêve.

Signé et scellé le 17 octobre MCDLXIII


Pour le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,


Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur


Pour le Royaume de France

Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,


Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,


Code:
[quote][img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]

[size=24][b]Proposition de paix de la dernière chance - III[/b][/size]

[b]Nous, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

À Vous, Leda, Dauphin de France,
À Vous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,
À tous ceux qui liront et entendront, [/b][i]

Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que Nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui Nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil Impérial, Nous répondons officiellement en ce jour à la contre-proposition française.

Tout d'abord, un seul mot ; enfin! Nous saluons votre effort de paix et c'est donc, avec un souci constant envers la population qui a assez souffert que Nous signons ce document, non point dans sept jours mais immédiatement. De plus, pour démontrer Notre bonne foy et que Notre intention ne fut toujours que de forcer la France à négocier la paix, Nous annonçons le retrait immédiat de Nos troupes en territoire français. Nous vous demandons donc de prendre les dispositions nécessaires pour éviter une malencontreuse altercation avec vos armées pendant ce temps. Nous prendrons des dispositions similaires pour le retrait de vos troupes. Le document ayant été ratifié des deux côtés en ce jour, nous rappelons que le delai de 5 jours pour le retrait des troupes et des navires se termine le Jeudi 22 Octobre. Les armées des deux côtés doivent passer dès aujourd'hui en mode ami et supprimer leurs listes d'ennemis.

De plus, ce document ayant été soumis de Notre côté en proposition avant l'occupation de Dole, les procès lancés dans la capitale comtoise n'avaient pas été prévus par l'accord mais que nous aimerons qu'ils soient traités comme les points 4 et 6 de l'accord de trêve. Nous proposons une démission conjointe des juges sans les remplacer.

Les longs discours sont inutiles. Nos espoirs résident en une inaltérable paix entre nos nations. C'est pour cette raison, que Nous relançons notre invitation à une réunion à [url=http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=89059479#89059479][u]Trèves[/u][/url] pour discuter de la paix.

Respectueusement,


Imprimé, signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg le 17 octobre MCDLXIII.[/i]

[img]http://i1383.photobucket.com/albums/ah286/sarah_elisabeth2/Herauderie/Hadrien%20Marcus%20de%20Sparte/hadrienmarcus_zpsjk1arnrz.png[/img]

[b]Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,[/b]

[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/HadrienMarcusHolyRomanEmperor_zpsfuxbify5.png[/img]
[/quote]


[quote][img]http://i18.servimg.com/u/f18/13/70/05/28/zelha_10.png[/img][img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]


[size=24][b]Trêve entre le Royaume de France et le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae[/b][/size]

[b]Préambule[/b]

[i]Ce document se veut un accord initial de trêve entre le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique devant mener à des négociations de paix. Tout autre point, comme la présence des armées dans des villes ou leurs positions par rapport aux frontières, peut être discuté lors d’une table ronde en marge des négociations de paix.[/i]

[b]Le Royaume de France s’engage à ; [/b]
1. Fournir sous 5 jours un document signé par les Grands Feudataires et la Curia Regis confirmant ne plus recevoir le serment d’un Duc Lorrain pendant la période de la régence, ainsi qu’exhorter la Reyne Zelha ou le prochain souverain français, si elle ne remet pas de sa maladie, à valider cette décision et renoncer au rattachement de la Lorraine au Royaume de France.
2.  Retirer ses troupes de Lorraines, lesdites troupes et celles de ses alliés devant avoir quitté le territoire sous cinq jours après l’acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de faucheuse et de liste d’ennemis).
3. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux impériales, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre l'Empire et ses alliés. Les troupes et les navires français, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires impériaux sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
4. Demander à la Bourgogne de suspendre les procès des ressortissants impériaux en sa province, celle-ci étant province vassale et non royale.

[b]Le Saint Empire Romain Germanique s’engage à ;[/b]
5. Retirer ses troupes et navires de toutes les terres et eaux françaises, ainsi qu’à demander officiellement à leurs alliés de faire de même. Ne plus lancer d’attaques contre le royaume de France et ses alliés. Les troupes et les navires impériaux, ainsi que ceux de leurs alliés, devront avoir complètement quitté les eaux et territoires français sous cinq jours après l'acceptation conjointe de ce traité, et ce de façon pacifique (plus de fauchage ou de liste d'ennemis).
6. Suspendre les procès en Champagne.
7. Ne pas valider la liste électorale impériale en Champagne.

[b]Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique s’engagent conjointement à ; [/b]
8. Respecter la trêve pendant un minimum de 3 mois, reconductibles. Pendant cette période, des négociations de paix devront être menées et pourront ainsi l’être dans un climat serein.
9. Annoncer la fin du protectorat Impérial sur la Champagne et la fin du protectorat Français sur la Franche-Comté.

[b]Le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique sont autorisés à; [/b]
10. Récupérer tous les territoires qui leur appartenaient avant le début du conflit sans que cela soit considéré comme une rupture de trêve.

[i]Signé et scellé le 17 octobre MCDLXIII[/i]


[b]Pour le Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,  [/b]

[img]http://i1383.photobucket.com/albums/ah286/sarah_elisabeth2/Herauderie/Hadrien%20Marcus%20de%20Sparte/hadrienmarcus_zpsjk1arnrz.png[/img]
Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur
[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/HadrienMarcusHolyRomanEmperor_zpsfuxbify5.png[/img]

[b]Pour le Royaume de France [/b]

Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceaudauphinjaune.png[/img]

Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/GMF-jaune_zps141ed38f.png[/img]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:47

Citation :





    Excommunication de Namaycush de Salmo Salar


    Nous, cardinaux de la sainte Église aristotélicienne réunis en sacré-collège, au nom du pape Innocent VIII et sous le regard d’Aristote,


    Le 7 juin dernier, la curie romaine rappelait à Namaycush de Salmo Salar les dangers de la prise de parole publique sous le coup de la colère dans sa lettre « De la Force de la Tempérance ». Aujourd'hui, les cardinaux constatent que, suite à l'attaque délibérée ou non de l'évêque Huon par une armée française, ledit Namaycush de Salmo Salar, au lieu de faire preuve du repentir élémentaire que nous aurions pu attendre de tout bon fidèle portant atteinte à l'intégrité physique d'un évêque, s'enorgueillit de son acte, insulte des évêques et des cardinaux et appelle au schisme.

    Nous rappelons à tous que l'annonce publique d'excommunication n'est pas une punition mais la constatation de l'état dans lequel un fidèle s'est lui-même placé par ses paroles et ses actes. Et ce jour, les cardinaux réunis en sacré-collège constatent que le sieur Namaycush de Salmo Salar, par ses répétitives publications insultantes et hérétiques, s'est placé de lui-même hors de la communauté des fidèles. Léviathan, le prince-démon de la colère, s'est emparé de son esprit : nous prions pour que Namaycush de Salmo Salar trouve assez de force afin de recouvrer la nécessaire tempérance à la salvation de son âme. L'Église ne ferme jamais ses bras et lira attentivement tout ce que Namaycush de Salmo Salar souhaitera écrire, et la Sainte Inquisition l'entendra en audience s'il le souhaite.


    Donné à Rome le dix-septième jour du mois d'octobre de l’an de grâce MCDLXIII





    Pour le sacré-collège des cardinaux,
    Arnault d'Azayes,
    Cardinal-Camerlingue.



Code:
[quote]
[list][img]http://img11.hostingpics.net/pics/148483Vatican200.png[/img]



[size=18][color=#FFCC00][b]Excommunication de Namaycush de Salmo Salar[/b][/color][/size]


[b]Nous, cardinaux de la sainte Église aristotélicienne réunis en sacré-collège, au nom du pape Innocent VIII et sous le regard d’Aristote, [/b]


Le 7 juin dernier, la curie romaine rappelait à Namaycush de Salmo Salar les dangers de la prise de parole publique sous le coup de la colère dans sa lettre [url=http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=661127#661127]« De la Force de la Tempérance »[/url]. Aujourd'hui, les cardinaux constatent que, suite à l'attaque délibérée ou non de l'évêque Huon par une armée française, ledit Namaycush de Salmo Salar, au lieu de faire preuve du repentir élémentaire que nous aurions pu attendre de tout bon fidèle portant atteinte à l'intégrité physique d'un évêque, s'enorgueillit de son acte, insulte des évêques et des cardinaux et appelle au schisme.

Nous rappelons à tous que l'annonce publique d'excommunication n'est pas une punition mais la constatation de l'état dans lequel un fidèle s'est lui-même placé par ses paroles et ses actes. Et ce jour, les cardinaux réunis en sacré-collège constatent que le sieur Namaycush de Salmo Salar, par ses répétitives publications insultantes et hérétiques, s'est placé de lui-même hors de la communauté des fidèles. Léviathan, le prince-démon de la colère, s'est emparé de son esprit : nous prions pour que Namaycush de Salmo Salar trouve assez de force afin de recouvrer la nécessaire tempérance à la salvation de son âme. L'Église ne ferme jamais ses bras et lira attentivement tout ce que Namaycush de Salmo Salar souhaitera écrire, et la Sainte Inquisition l'entendra en audience s'il le souhaite.


Donné à Rome le dix-septième jour du mois d'octobre de l’an de grâce MCDLXIII


[img]http://img42.imageshack.us/img42/4817/sceaucuriejaune2.png[/img]


Pour le sacré-collège des cardinaux,
Arnault d'Azayes,
Cardinal-Camerlingue.[/list]

[/quote]


Dernière édition par Beyrac le Jeu 22 Oct 2015 - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:48

Spoiler:
 



Citation :


Du respect de la trêve

Nous, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

À Vous, Leda, Dauphin de France,
À Vous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,
Aux Grands Feudataires de France,
À tous les citoyens du Saint-Empire,
À tous ceux qui liront et entendront,



Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, Nous demandons à la co-régence de France d'agir promptement avec le commandant de ses armées présentes en Franche-Comté.

Suite à l'annonce ci-joint de votre commandant, Nous exprimons Notre préoccupation et Notre inquiétude vis-à-vis des mouvements offensifs des armées françaises et des déclarations de leur commandeur assoiffé de sang malgré la signature d’un accord de trêve.

Que les ordres français de repli n'aient pas été reçus encore malgré notre annonce de retrait immédiat, Nous le comprenons. Nous savons votre actuelle complexité administratives. Par contre, qu'un commandant poursuive ses offensives et menaces, en est une autre. Il n'a pas à interpréter les clauses de la trêve ni à dicter ses ordres. Il n'a pas non plus à menacer "en livrant une Comté exsangue" uniquement pour assouvir sa folie meurtrière.

Nous appelons les dirigeants français à prendre des mesures décisives et explicites afin de mettre un terme définitif à la folie d’un de leurs commandants, un hérétique confirmé par Rome, que ce soit en l’ordonnant de se retirer de nos terres et cesser toute action hostile ou encore afin de suspendre immédiatement les procès lancés par ses soins et les nouvelles exactions qu’il se prépare à perpétrer. Les mouvements des armées françaises en Franche-Comté compromettent la trêve et pourrait provoquer une nouvelle escalade de violence. Nous appelons les dirigeants français à rejeter les éléments extrémistes qui ont pour seul objectif de faire voler la trêve en éclat.

Le Saint Empire Romain continue à exercer la plus grande retenue afin d’éviter l’escalade de la situation, néanmoins, notre patience atteint ses limites.

Imprimé, signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg le 18 octobre MCDLXIII.




Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,




Code:
[spoiler][quote="Namaycush"][img]http://i49.servimg.com/u/f49/10/09/36/79/atenda10.png[/img][img]http://i49.servimg.com/u/f49/10/09/36/79/atenda11.png[/img][img]http://img15.hostingpics.net/pics/894356OriflammeDazuraupontdequatrearchesdargentmaonndesable.png[/img]


[list][b]De Nous, Namaycush Salvelinus Salmo Salar, Comte de Pontoise et de Marthon, Général de France, Gouverneur militaire ad intérim de la colonie française de la Comté


A la Comté
Aux autorités impériales et françaises
[/b][/list]

[list]
[list]Adishatz !

Dans les jours à venir, suite à la signature de la trêve dans le conflit franco-impérial, nos armées seront amenées à quitter le territoire colonisé de la Comté.


[center][b] Ou pas ![/center][/b]


Dès que nous serons en possession et que nous aurons signé bonne réception de notre ordre de mission nous ordonnant de quitter la Comté, nous ordonnerons le repli de nos troupes en bon ordre, sans dispersion inutile, mais pas tant qu’une botte impériale souillera la terre de France.

Durant ce laps de temps, nous appliquerons la gouvernance de la colonie comme annoncée et annonçons des mouvements de nos armées vers Vesoul, afin d’y prendre position et surtout d’évacuer Madame la Bourgmestre et qui voudra bien la suivre, dans le but certain de préserver ces gens de toutes représailles innommables et de menaces émises par des autorités renversées, croyant à un pouvoir illusoire dans l’instant, mais qu’elles retrouveront prochainement.


Nous insistons sur le fait que quiconque se sent menacé ou craint des représailles de la part d’une junte ayant exacerbé un pouvoir dictatorial depuis trop longtemps, ou du pouvoir des autorités impériales, peut encore, dans un délai très bref, se mettre sous la protection des armées de France et ainsi se faire expatrier en sécurité vers le Royaume de France. Passé ce lundi, nous ne pourrons plus rien pour eux.


Thomas de Sparte nous accuse d’exaction, alors que nous n’avons pas appliqué le quart de ce qui fut infligé aux terres de France. Nous lui démontrerons la signification exacte de l’exaction dans la preuve par l’exemple, en livrant une Comté exsangue.


Les annonces impériales se révèlent légions, tant elles sont des tas de fumier dans lesquelles, les mots, tels les vers, grouillent insipides sonnant si faux à l’apologie d’un culte dédié aux Spartes et leurs larbins.


Ainsi, quoi qu’il puisse advenir, qu’il soit su que nous donnerons le fer au centuple pour toute agression dont sera victime la France.


Parce que Nous ne sommes pas dupe ![/list][/list][/quote][/spoiler]



[quote][img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]

[size=24][b]Du respect de la trêve[/b][/size]

[b]Nous, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

À Vous, Leda, Dauphin de France,
À Vous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,
Aux Grands Feudataires de France,
À tous les citoyens du Saint-Empire,
À tous ceux qui liront et entendront, [/b][i]


Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, Nous demandons à la co-régence de France d'agir [u]promptement[/u] avec le commandant de ses armées présentes en Franche-Comté.

Suite à l'annonce ci-joint de votre commandant, Nous exprimons Notre préoccupation et Notre inquiétude vis-à-vis des mouvements offensifs des armées françaises et des déclarations de leur commandeur assoiffé de sang malgré la signature d’un accord de trêve.

Que les ordres français de repli n'aient pas été reçus encore malgré notre annonce de retrait immédiat, Nous le comprenons. Nous savons votre actuelle complexité administratives. Par contre, qu'un commandant poursuive ses offensives et menaces, en est une autre. Il n'a pas à interpréter les clauses de la trêve ni à dicter ses ordres. Il n'a pas non plus à menacer "en livrant une Comté exsangue" uniquement pour assouvir sa folie meurtrière.

Nous appelons les dirigeants français à prendre des mesures décisives et explicites afin de mettre un terme définitif à la folie d’un de leurs commandants, un hérétique confirmé par Rome, que ce soit en l’ordonnant de se retirer de nos terres et cesser toute action hostile ou encore afin de suspendre immédiatement les procès lancés par ses soins et les nouvelles exactions qu’il se prépare à perpétrer. Les mouvements des armées françaises en Franche-Comté compromettent la trêve et pourrait provoquer une nouvelle escalade de violence. Nous appelons les dirigeants français à rejeter les éléments extrémistes qui ont pour seul objectif de faire voler la trêve en éclat.

Le Saint Empire Romain continue à exercer la plus grande retenue afin d’éviter l’escalade de la situation, néanmoins, notre patience atteint ses limites.

Imprimé, signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg le 18 octobre MCDLXIII.[/i]

[img]http://i1383.photobucket.com/albums/ah286/sarah_elisabeth2/Herauderie/Hadrien%20Marcus%20de%20Sparte/hadrienmarcus_zpsjk1arnrz.png[/img]

[b]Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,[/b]

[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/HadrienMarcusHolyRomanEmperor_zpsfuxbify5.png[/img]
[/quote]


Dernière édition par Beyrac le Jeu 22 Oct 2015 - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:49

Citation :


Lorsque des hérétiques et des réformés s'en prennent à l'Empire

De Nous, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

À Vous, Leda, Dauphin de France,
À Vous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,
À la Curia de la Sainte Eglise Romaine et Aristotélicienne,
À tous les citoyens du Saint-Empire,
À tous ceux qui liront et entendront,



Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, Nous condamnons en ce jour la sauvage attaque contre le Palais Épiscopal de Besançon et l'arrivée de réformés sur Pontarlier.

Bien que toujours en attente d'une réponse de votre part à Notre missive d'hier où Nous vous informions des possibles dérives de votre commandeur, il semble que la sagesse Nous ait donné raison.

Nous dénonçons la prise du Palais Épiscopal de Besançon par les armées de l’excommunié Namaycush Salvelinus Salmo Salar qui ont massacré sans raison les gardes du palais épiscopal dans le but d'évincer l'Archevêque pour le remplacer par Arnocatalan. Nous vous avions prévenu de ses intentions belliqueuses mais la France n'a pas su agir à temps.

De plus, si ce n'était pas assez, Nous exprimons l'outrage face au non-respect de la trêve par la France suite à l'arrivée à Pontarlier de Siméon Charles, un réformé à la tête d'une armée avec un agrément royal, accompagné d'une armée de réformés genevois.

La France se doit d'organiser le retrait de ses armées hors des frontières impériales et cesser les attaques inutiles ainsi que les exactions et les procès en Franche-Comté. Que la France démontre qu'elle contrôle ses hommes et ne se laisse pas entraîner par la soif de sang de ceux-ci au détriment de nos deux peuples qui n’aspirent qu’à la paix. Nous demandons donc à la co-régence qu'elle agisse pour le bien de la paix et qu'elle retire les agréments de ses armées.

Nous demandons également à la Curia de la Sainte Eglise Romaine et Aristotélicienne, sa position face aux attaques de forces réformées et hérétiques envers l'Empire. En espérant votre soutien alors que Nous sommes Défenseur de la Foy.


Imprimé, signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg le 19 octobre MCDLXIII.




Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,




Code:
[quote][img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]

[size=24][b]Lorsque des hérétiques et des réformés s'en prennent à l'Empire[/b][/size]

[b]De Nous, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

À Vous, Leda, Dauphin de France,
À Vous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,
À la Curia de la Sainte Eglise Romaine et Aristotélicienne,
À tous les citoyens du Saint-Empire,
À tous ceux qui liront et entendront, [/b][i]


Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, Nous condamnons en ce jour la sauvage attaque contre le Palais Épiscopal de Besançon et l'arrivée de réformés sur Pontarlier.

Bien que toujours en attente d'une réponse de votre part à Notre missive d'hier où Nous vous informions des possibles dérives de votre commandeur, il semble que la sagesse Nous ait donné raison.

Nous dénonçons la prise du Palais Épiscopal de Besançon par les armées de l’excommunié Namaycush Salvelinus Salmo Salar qui ont massacré sans raison les gardes du palais épiscopal dans le but d'évincer l'Archevêque pour le remplacer par Arnocatalan. Nous vous avions prévenu de ses intentions belliqueuses mais la France n'a pas su agir à temps.

De plus, si ce n'était pas assez, Nous exprimons l'outrage face au non-respect de la trêve par la France suite à l'arrivée à Pontarlier de Siméon Charles, un réformé à la tête d'une armée avec un agrément royal, accompagné d'une armée de réformés genevois.

La France se doit d'organiser le retrait de ses armées hors des frontières impériales et cesser les attaques inutiles ainsi que les exactions et les procès en Franche-Comté. Que la France démontre qu'elle contrôle ses hommes et ne se laisse pas entraîner par la soif de sang de ceux-ci au détriment de nos deux peuples qui n’aspirent qu’à la paix. Nous demandons donc à la co-régence qu'elle agisse pour le bien de la paix et qu'elle retire les agréments de ses armées.

Nous demandons également à la Curia de la Sainte Eglise Romaine et Aristotélicienne, sa position face aux attaques de forces réformées et hérétiques envers l'Empire. En espérant votre soutien alors que Nous sommes Défenseur de la Foy.


Imprimé, signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg le 19 octobre MCDLXIII.[/i]

[img]http://i1383.photobucket.com/albums/ah286/sarah_elisabeth2/Herauderie/Hadrien%20Marcus%20de%20Sparte/hadrienmarcus_zpsjk1arnrz.png[/img]

[b]Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,[/b]

[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/HadrienMarcusHolyRomanEmperor_zpsfuxbify5.png[/img]
[/quote]


Dernière édition par Beyrac le Jeu 22 Oct 2015 - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:52

Citation :

    -----


    -------De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maître du royaume de France & Leda, dauphin de France,
    -------À vous, Hadrien, Empereur,
    -------Salut.


    ----C'est avec satisfaction que nous avons pris connaissance de votre accord à la proposition de trêve que nous vous avons dernièrement présentée. Satisfaction de voir que le dialogue entamé depuis l'installation de la régence bicéphale a porté ses fruits, satisfaction de constater la volonté commune de discuter d'une paix durable. Ce contentement est néanmoins entamé par l'attitude vindicative que vous n'avez de cesse de nous opposer. Nous espérons fortement que cette première étape vers l'apaisement des actions militaires se traduira chez vous par un arrêt des outrances dans le discours que l'on note tant sous votre plume que celle d'un de vos fils & qui confinent à l'insulte. Nous vouer aux gémonies en toute perpétuité est puéril, diffuser des allégations mensongères de nature à placer les négociations à venir sous de bien sombres auspices. La paix, certainement, n'est pas seulement celle des armes & s'il est des choses dont vous entendez nous faire grief, la rencontre que les deux camps ont appelée de leurs vœux est bien suffisante pour les exprimer.

    ---Adoncques, ce traité de trêve signé, nous avons discuté puis envoyé les ordres de retrait aux diverses troupes relevant du royaume de France, conformément aux engagements que nous avons pris. Ainsi, des mouvements ont eu lieu & d'autres vont suivre, dans le délai prévu dans ledit traité. À ce propos d'ailleurs, & à mille lieues des accusations sans fondement dont vous êtes décidément par trop coutumier, il appert qu'il faut vous indiquer que l'armée du vicomte Siméon-Charles de Saint-Just n'obéit à nulle autre directive que la sienne, celui-ci refusant de répondre aux demandes de la Couronne de France & s'étant déclaré mercenaire. Par conséquent, nous avons entamé le processus du retrait de son agrément du Domaine royal.

    ---Quant à une rencontre en vue d'entamer les pourparlers de paix, nous l'avons souhaitée & exprimée dès notre appel & nous la voulons assurément toujours, notre statut conjoint de régents du royaume ne nous empêchant nullement ni de discuter, ni de proposer. Nous acceptons donc de nous rendre à Trêves une fois le retrait de nos armées respectives achevé, & ce avec une délégation que nous aurons formée. Nous vous ferons ainsi savoir ultérieurement quand & avec qui nous nous présenterons en vue de cette concertation.


    ---Pour un royaume de France, fier & honnête!


    Le dix-neuvième jour d'octobre de l'an de grâce MCDLXIII :
    La princesse de Dourdan, secrétaire particulière, a proposé & rédigé,
    La marquise d'Épernon, Grand Maître de France, & le duc de Vire, dauphin de France, de leurs seings & sceaux respectifs ont ratifié.


    Deedlitt de Cassel d'Ailhaud,



    Leda,


Code:
[quote][list]
[color=transparent]-----[/color][img]http://nsa22.casimages.com/img/2012/02/05//120205072410114284.png[/img]


[color=transparent]-------[/color][b]D[/b]e Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maître du royaume de France & Leda, dauphin de France,
[color=transparent]-------[/color][b]À[/b] vous, Hadrien, Empereur,
[color=transparent]-------[/color][b]S[/b]alut.


[color=transparent]----[/color]C'est avec satisfaction que nous avons pris connaissance de votre accord à la proposition de trêve que nous vous avons dernièrement présentée. Satisfaction de voir que le dialogue entamé depuis l'installation de la régence bicéphale a porté ses fruits, satisfaction de constater la volonté commune de discuter d'une paix durable. Ce contentement est néanmoins entamé par l'attitude vindicative que vous n'avez de cesse de nous opposer. Nous espérons fortement que cette première étape vers l'apaisement des actions militaires se traduira chez vous par un arrêt des outrances dans le discours que l'on note tant sous votre plume que celle d'un de vos fils & qui confinent à l'insulte. Nous vouer aux gémonies en toute perpétuité est puéril, diffuser des allégations mensongères de nature à placer les négociations à venir sous de bien sombres auspices. La paix, certainement, n'est pas seulement celle des armes & s'il est des choses dont vous entendez nous faire grief, la rencontre que les deux camps ont appelée de leurs vœux est bien suffisante pour les exprimer.

[color=transparent]---[/color]Adoncques, ce traité de trêve signé, nous avons discuté puis envoyé les ordres de retrait aux diverses troupes relevant du royaume de France, conformément aux engagements que nous avons pris. Ainsi, des mouvements ont eu lieu & d'autres vont suivre, dans le délai prévu dans ledit traité. À ce propos d'ailleurs, & à mille lieues des accusations sans fondement dont vous êtes décidément par trop coutumier, il appert qu'il faut vous indiquer que l'armée du vicomte Siméon-Charles de Saint-Just n'obéit à nulle autre directive que la sienne, celui-ci refusant de répondre aux demandes de la Couronne de France & s'étant déclaré mercenaire. Par conséquent, nous avons entamé le processus du retrait de son agrément du Domaine royal.

[color=transparent]---[/color]Quant à une rencontre en vue d'entamer les pourparlers de paix, nous l'avons souhaitée & exprimée dès notre appel & nous la voulons assurément toujours, notre statut conjoint de régents du royaume ne nous empêchant nullement ni de discuter, ni de proposer. Nous acceptons donc de nous rendre à Trêves une fois le retrait de nos armées respectives achevé, & ce avec une délégation que nous aurons formée. Nous vous ferons ainsi savoir ultérieurement quand & avec qui nous nous présenterons en vue de cette concertation.


[color=transparent]---[/color]Pour un royaume de France, fier & honnête!


[size=11]Le dix-neuvième jour d'octobre de l'an de grâce MCDLXIII :
La princesse de Dourdan, secrétaire particulière, a proposé & rédigé,
La marquise d'Épernon, Grand Maître de France, & le duc de Vire, dauphin de France, de leurs seings & sceaux respectifs ont ratifié.[/size]

Deedlitt de Cassel d'Ailhaud,

[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/GMF-jaune_zps141ed38f.png[/img]

Leda,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceaudauphinjaune.png[/img]
[/list][/quote]


Dernière édition par Beyrac le Jeu 22 Oct 2015 - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Jeu 22 Oct 2015 - 0:55

Citation :

    De Nous, Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
    De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,

    A Vous, Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, Cardinal-Archevêque de Lyon,
    A Vous, Arnault d'Azayes, Cardinal-Camerlingue.


      Salutations,

      En ce jour, nous prenons la plume pour marquer notre profond désappointement. En effet, nous avons noté vos annonces à l'encontre de nos soldats situés en Franche-Comté, notamment celles à l'encontre du Général Namaycush et Coleen de Colmarker, accompagnant tristement celles parues au sujet de soldats ayant simplement respecté les ordres. Ordres, qui plus est, en accord avec l'interdiction de pénétrer dans la ville de Dole.

      Nous comprenons la volonté de l'Eglise de protéger ses plus grands serviteurs et nous l'encourageons. Néanmoins, l'Eglise devrait pouvoir reconnaitre que la tentative de rejoindre la ville de Dole n'était probablement pas adaptée à la situation. Il nous semble que les mesures prises sont exagérées au regard de la volonté du Général d'épargner des vies en précisant ouvertement que la ville était fermée. Nous vous prions de bien vouloir reconsidérer cette décision surtout en ces temps où chaque Aristotélicien doit pouvoir se retrouver en sa foi.

      Pour conclure, nous souhaitons signaler que d'autres situations n'ont toujours pas trouvé réponse auprès de vous, qu'elles concernent la rupture de la trêve dominicale en Champagne, ou encore l'intégration des membres religieux au sein des armées impériales.

      Nous prions chaque jour et sommes de pieux serviteurs d'Aristote, en témoigne la récente bénédiction avec Monseigneur Pie II de Valence, Primat de France. Ainsi, nous gageons que l'Eglise trouvera tout autant de temps pour s'occuper des affaires que nous venons de mentionner que le temps qu'elle a pris pour prendre une décision, à nos yeux, hâtive pour ces soldats croyants et aristotéliciens.


    Donné et scellé au Louvre, à Paris, le 21 Octobre 1463.


    Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,


    Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,

Code:
[quote][center][img]http://nsa22.casimages.com/img/2012/02/05//120205072410114284.png[/img][/center]

[list][b][size=18]De Nous, Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,  Co-Régent de France,

A Vous, Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, Cardinal-Archevêque de Lyon,
A Vous, Arnault d'Azayes, Cardinal-Camerlingue.[/size][/b][/list]

[list][list] Salutations,

En ce jour, nous prenons la plume pour marquer notre profond désappointement. En effet, nous avons noté vos annonces à l'encontre de nos soldats situés en Franche-Comté, notamment celles à l'encontre du Général Namaycush et Coleen de Colmarker, accompagnant tristement celles parues au sujet de soldats ayant simplement respecté les ordres. Ordres, qui plus est, en accord avec l'interdiction de pénétrer dans la ville de Dole.

Nous comprenons la volonté de l'Eglise de protéger ses plus grands serviteurs et nous l'encourageons. Néanmoins, l'Eglise devrait pouvoir reconnaitre que la tentative de rejoindre la ville de Dole n'était probablement pas adaptée à la situation. Il nous semble que les mesures prises sont exagérées au regard de la volonté du Général d'épargner des vies en précisant ouvertement que la ville était fermée. Nous vous prions de bien vouloir reconsidérer cette décision surtout en ces temps où chaque Aristotélicien doit pouvoir se retrouver en sa foi.

Pour conclure, nous souhaitons signaler que d'autres situations n'ont toujours pas trouvé réponse auprès de vous, qu'elles concernent la rupture de la trêve dominicale en Champagne, ou encore l'intégration des membres religieux au sein des armées impériales.

Nous prions chaque jour et sommes de pieux serviteurs d'Aristote, en témoigne la récente bénédiction avec Monseigneur Pie II de Valence, Primat de France. Ainsi, nous gageons que l'Eglise trouvera tout autant de temps pour s'occuper des affaires que nous venons de mentionner que le temps qu'elle a pris pour prendre une décision, à nos yeux, hâtive pour ces soldats croyants et aristotéliciens.[/list][/list]

[list][i]Donné et scellé au Louvre, à Paris, le 21 Octobre 1463.[/i][/list]

[list]Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceaudauphinjaune.png[/img]

Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/GMF-jaune_zps141ed38f.png[/img][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Ven 23 Oct 2015 - 0:46

Citation :


Repos, régence et autres décisions

Nous, Hadrien I, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

Aux fidèles vassaux et bien-aimés citoyens du Saint Empire Romain,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,


Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que Nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui Nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, Nous tenons en ce jour à informer Nos fidèles vassaux et bien-aimés citoyens de Notre décision de Nous mettre en retrait des affaires directes et de Nous retirer dès ce jour en Nos terres Liégeoises pour bénéficier de quelques jours de repos suite à six mois surchargés de travail que la guerre Nous a occasionné.

Pendant Notre repos, l'Empire sera représenté aux pourparlers de paix avec la France à Trêves par Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire romain, Rabi de Granezia von Salem, Reine d'Allemagne, Thomas de Sparte, Archichancelier du Saint Empire Romain et Aliénor Catherine de Cetzes de Chenot, Chancelière de l'Empire.

En outre, en signe de main tendue et de paix, Nous octroyons le Comté de Brixia à Pertacus de Montbazon-Navailles pour avoir été le seul général français à avoir su se battre dans l'honneur au sein des rangs français et ne point avoir fait durer une situation de crise quand la reine instigatrice de cette guerre est morte.

Nous tenons aussi à confirmer par la présente que, comme il en a été depuis le début de Notre règne, Findecano de Brancion est le Régent du Saint Empire romain. Ainsi, il aura la lourde charge de régner sur l’Empire pendant Notre absence avec tous les devoirs et les responsabilités qui viennent avec ce rôle important. Nous lui accordons toute Notre confiance.

Finalement, Nous confirmons Son Éminence Raniero Borgia dans son rôle d'Héritier du Trône. Nous espérons qu'il sera en mesure de rassembler l'opinion générale pour remporter des élections si un malheur Nous arrive. Nous avons foi qu'il pourra garder l'Empire uni et fort en protégeant le peuple.


Imprimé, signé et scellé à Strasbourg, ce 22ème jour d'octobre MCDLXII





Hadrien I
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,





Code:
[quote][img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]

[size=24][b]Repos, régence et autres décisions[/b][/size]

[b]Nous, Hadrien I, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

Aux fidèles vassaux et bien-aimés citoyens du Saint Empire Romain,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,[/b]

[i]Sincères salutations,

Considérant l'infinie obligation que Nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui Nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, Nous tenons en ce jour à informer Nos fidèles vassaux et bien-aimés citoyens de Notre décision de Nous mettre en retrait des affaires directes et de Nous retirer dès ce jour en Nos terres Liégeoises pour bénéficier de quelques jours de repos suite à six mois surchargés de travail que la guerre Nous a occasionné.

Pendant Notre repos, l'Empire sera représenté aux pourparlers de paix avec la France à Trêves par Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire romain, Rabi de Granezia von Salem, Reine d'Allemagne, Thomas de Sparte, Archichancelier du Saint Empire Romain et Aliénor Catherine de Cetzes de Chenot, Chancelière de l'Empire.

En outre, en signe de main tendue et de paix, Nous octroyons le Comté de Brixia à Pertacus de Montbazon-Navailles pour avoir été le seul général français à avoir su se battre dans l'honneur au sein des rangs français et ne point avoir fait durer une situation de crise quand la reine instigatrice de cette guerre est morte.

Nous tenons aussi à confirmer par la présente que, comme il en a été depuis le début de Notre règne, Findecano de Brancion est le Régent du Saint Empire romain. Ainsi, il aura la lourde charge de régner sur l’Empire pendant Notre absence avec tous les devoirs et les responsabilités qui viennent avec ce rôle important. Nous lui accordons toute Notre confiance.

Finalement, Nous confirmons Son Éminence Raniero Borgia dans son rôle d'Héritier du Trône. Nous espérons qu'il sera en mesure de rassembler l'opinion générale pour remporter des élections si un malheur Nous arrive. Nous avons foi qu'il pourra garder l'Empire uni et fort en protégeant le peuple.


Imprimé, signé et scellé à Strasbourg, ce 22ème jour d'octobre MCDLXII[/i]


[img]http://i1383.photobucket.com/albums/ah286/sarah_elisabeth2/Herauderie/Hadrien%20Marcus%20de%20Sparte/hadrienmarcus_zpsjk1arnrz.png[/img]

[b]Hadrien I
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur, [/b]


[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/HadrienMarcusHolyRomanEmperor_zpsfuxbify5.png[/img]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Lun 26 Oct 2015 - 18:30

Citation :


Vous avez conquis Reims, maintenant le paradis solaire vous ouvre ses portes

De son Altesse Sérénissime Ducale Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire Romain, Roi d'armes Impérial, Duc du Luxembourg et de Jülich, etc,

A Sa Majesté Royale, Rabi de Granezia, Reine du Royaume Allemand,
A tous les régnants des provinces du Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
A tous les Nobles Impériaux et leurs vassaux,
A tous les nobles et citoyens du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
A tous ceux qui liront et entendront,



C'est avec une immense tristesse et chagrin que Nous annonçons le décès de l'Empereur. Sa Majesté Impériale Hadrien 1er est décédé des suites de ses blessures à la jambe contractées lors de la défense de Dole contre les Armées Françaises début avril 1463.

En effet, le 20 octobre dernier, le Médecin Impérial Matteo Visconti, voyant l’état de santé de l’Empereur, ordonna son alitement. Ce dernier accepte à contrecœur la décision. Le lendemain matin, en homme courageux et tenace à la douleur, l’Empereur se remit à la tâche, mais la fièvre et l’ouverture de ses blessures de guerre à la jambe, le clouèrent au lit. Le docteur Visconti, dans le but de sauver la vie de Sa Majesté, proposa d’amputer la jambe de l’Empereur mais ce dernier refusa, affrontant avec bravoure les épreuves du Très-Haut. Le 22 octobre au soir, l’Empereur annonce son souhait de se mettre en retrait des affaires directes et reconfirme que l’Empire sera géré par Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire romain. Il décida alors de rejoindre ses terres Liégeoises pour se reposer. Le lendemain, Sa Majesté Impériale arrive au Palais de Liège, accompagné de sa famille proche, par Nous et également certains membres du Conseil impérial.

Le 24 octobre au matin, l’Empereur Nous adressa Ses dernières volontés et conseils concernant la paix avec la France et la préservation de l’unité impériale. Il se confessa ensuite à son Éminence Alexandre Farnèse, qui l’absout de ses péchés. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, l’Empereur qui n’a désormais que de rares instants de présence tant la douleur est insupportable, exige lors d'un de ces instants à revêtir son armure tel un véritable spartiate. À l’aube du 26 octobre, toujours dans son armure, l’Empereur décède d'une ischémie aiguë du membre inférieur. Il est à ce moment-là entouré par Nous, le docteur Matteo Visconti, l’Archichancelier de l’Empire, Thomas de Sparte, le Président de la Diète Impériale, Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, le Grand-Maître de la Maison Impériale, Isabella Artemisia Clementi, son Conseiller Religieux, Fenice, l'Archevêque de Besançon, Alexandre Farnèse ainsi que de ses filles Lyana, Anabelle et Yselda et ses fils Seth et Alexandre.

La volonté de l'Empereur de suivre les armées impériales au front ainsi que la présence d'un ancien traumatisme de guerre aggravant ces blessures ont mis les médecins dans l'incapacité de traiter la blessure qui suppura et s'ulcéra jusqu'à sa mort. Les derniers mots de celui qui aura passé sa vie, de front en front, pour défendre l’Empire et le peuple impérial qu’il aimait plus que tout, furent « E pluribus unum, seuls nous sommes des rochers, Unis nous avons la puissance des montagnes ».

Le mandat de Sa Majesté Impériale fut surtout affecté par la guerre avec la France, dont le point culminant fut l’entrée des armées impériales victorieuses dans la cité des sacres, Reims. Même si les derniers jours de l’Empereur furent affectés par la douleur et l’aggravation de ses blessures, il a su rester fort jusqu’à la signature de l’accord de trêve avec la France et le départ des armées françaises du sol impérial.

Tout d'abord Nous voulons transmettre Nos condoléances à Sa famille et à Ses amis. Nous prierons pour leur bien et leur rétablissement de cette épouvantable perte.

Le Saint Empire romain ressentira sûrement une aussi un vide énorme pour un Empereur tel que Sa Majesté Impériale, Nous déclarons donc le début de la période de Grand Deuil pour Sa Majesté Impériale, qui durera pendant quinze jours à compter d'aujourd'hui. Le protocole de Deuil Impérial spécifie :


    Pendant le Grand Deuil pour Sa Majesté Impériale, qui devrait durer 15 jours après l'annonce de la mort de Sa Majesté Impériale;
    - Leurs Altesses, les enfants du Souverain Impérial, doivent porter le gris.
    - La noblesse doit porter des vêtements simples de noir ou blanc.
    - Les femmes nobles doivent être voilées ou couvrir leurs cheveux.
    - Les membres du Conseil Impérial et les régnants doivent porter le deuil.
    - Les membres de la chambre de la noblesse de la Diète Impériale et les hauts fonctionnaires de l'Église (archevêques, cardinaux, etc) doivent porter des capes noires soulignées de bleu foncé.
    - Les soldats doivent porter leurs épées avec un ruban de deuil. La noblesse qui n'a pas l'obligation de porter une épée ne doit pas en porter du tout.
    - Le peuple doit être vétu sans couleur, autant que possible, c'est-à-dire en noir et/ou blanc. S'il ne peut pas se permettre de tels vêtements, il doit porter un ruban blanc et/ou noir à la taille.
    - Les bijoux et des ornements sont interdits à part pour la noblesse et doivent être portés avec discrétion et humilité.



Nous demandons à la Reine du Royaume Allemand et aux Régnants des provinces d'assurer que le protocole sera suivi. Pendant la première période de deuil les obsèques seront organisées et tenues, pour lesquelles une annonce contenant plus d'informations suivra plus tard. En attendant Nous conseillons de lire le protocole de Deuil Impérial pour plus de détails dans les jours suivants.

Un livre de condoléances sera ouvert dans la Salle du trône du Palais Impérial à Strasbourg, pour ceux qui veulent marquer leurs respects en notant leur nom.

Comme exposé dans l'annonce de Sa Majesté Impériale du 22 Octobre à propos de la Régence et conformément à la Magna Carta du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae Nous dirigerons le Saint Empire romain à la place de Sa Majesté Impériale jusqu'à ce qu'un nouvel Empereur soit élu.

Nous défendrons et préserverons le Saint Empire romain pendant les Élections Impériales. Nous gouvernerons dans le souvenir de Sa Majesté Impériale et assurerons la justice pour tous les sujets. Nous protégerons la foi Aristotélicienne et toutes ses vertus. Puisse le Tout-puissant nous guider!

Signé et scellé à Liège ce 26 Octobre de l'an de Grâce 1463,





Code:
[quote][img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]

[size=24][b]Vous avez conquis Reims, maintenant le paradis solaire vous ouvre ses portes[/b][/size]

[b]De son Altesse Sérénissime Ducale Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire Romain, Roi d'armes Impérial, Duc du Luxembourg et de Jülich, etc,

A Sa Majesté Royale, Rabi de Granezia, Reine du Royaume Allemand,
A tous les régnants des provinces du Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
A tous les Nobles Impériaux et leurs vassaux,
A tous les nobles et citoyens du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
A tous ceux qui liront et entendront, [/b]


[i]C'est avec une immense tristesse et chagrin que Nous annonçons le décès de l'Empereur. Sa Majesté Impériale Hadrien 1er est décédé des suites de ses blessures à la jambe contractées lors de la défense de Dole contre les Armées Françaises début avril 1463.

En effet, le 20 octobre dernier, le Médecin Impérial Matteo Visconti, voyant l’état de santé de l’Empereur, ordonna son alitement. Ce dernier accepte à contrecœur la décision. Le lendemain matin, en homme courageux et tenace à la douleur, l’Empereur se remit à la tâche, mais la fièvre et l’ouverture de ses blessures de guerre à la jambe, le clouèrent au lit. Le docteur Visconti, dans le but de sauver la vie de Sa Majesté, proposa d’amputer la jambe de l’Empereur mais ce dernier refusa, affrontant avec bravoure les épreuves du Très-Haut. Le 22 octobre au soir, l’Empereur annonce son souhait de se mettre en retrait des affaires directes et reconfirme que l’Empire sera géré par Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire romain. Il décida alors de rejoindre ses terres Liégeoises pour se reposer. Le lendemain, Sa Majesté Impériale arrive au Palais de Liège, accompagné de sa famille proche, par Nous et également certains membres du Conseil impérial.

Le 24 octobre au matin, l’Empereur Nous adressa Ses dernières volontés et conseils concernant la paix avec la France et la préservation de l’unité impériale. Il se confessa ensuite à son Éminence Alexandre Farnèse, qui l’absout de ses péchés. Dans la nuit du 25  au 26 octobre, l’Empereur qui n’a désormais que de rares instants de présence tant la douleur est insupportable, exige lors d'un de ces instants à revêtir son armure tel un véritable spartiate. À l’aube du 26 octobre, toujours dans son armure, l’Empereur décède d'une ischémie aiguë du membre inférieur. Il est à ce moment-là entouré par Nous, le docteur Matteo Visconti, l’Archichancelier de l’Empire, Thomas de Sparte, le Président de la Diète Impériale, Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, le Grand-Maître de la Maison Impériale, Isabella Artemisia Clementi, son Conseiller Religieux, Fenice, l'Archevêque de Besançon, Alexandre Farnèse ainsi que de ses filles Lyana, Anabelle et Yselda et ses fils Seth et Alexandre.

La volonté de l'Empereur de suivre les armées impériales au front ainsi que la présence d'un ancien traumatisme de guerre aggravant ces blessures ont mis les médecins dans l'incapacité de traiter la blessure qui suppura et s'ulcéra jusqu'à sa mort. Les derniers mots de celui qui aura passé sa vie, de front en front, pour défendre l’Empire et le peuple impérial qu’il aimait plus que tout, furent « E pluribus unum, seuls nous sommes des rochers, Unis nous avons la puissance des montagnes ».

Le mandat de Sa Majesté Impériale fut surtout affecté par la guerre avec la France, dont le point culminant fut l’entrée des armées impériales victorieuses dans la cité des sacres, Reims. Même si les derniers jours de l’Empereur furent affectés par la douleur et l’aggravation de ses blessures, il a su rester fort jusqu’à la signature de l’accord de trêve avec la France et le départ des armées françaises du sol impérial.

Tout d'abord Nous voulons transmettre Nos condoléances à Sa famille et à Ses amis. Nous prierons pour leur bien et leur rétablissement de cette épouvantable perte.

Le Saint Empire romain ressentira sûrement une aussi un vide énorme pour un Empereur tel que Sa Majesté Impériale, Nous déclarons donc le début de la période de [b]Grand Deuil pour Sa Majesté Impériale[/b], qui durera pendant quinze jours à compter d'aujourd'hui. Le protocole de Deuil Impérial spécifie :
[/i]
[list]
Pendant le Grand Deuil pour Sa Majesté Impériale, qui devrait durer 15 jours après l'annonce de la mort de Sa Majesté Impériale;
- Leurs Altesses, les enfants du Souverain Impérial, doivent porter le gris.
- La noblesse doit porter des vêtements simples de noir ou blanc.
- Les femmes nobles doivent être voilées ou couvrir leurs cheveux.
- Les membres du Conseil Impérial et les régnants doivent porter le deuil.
- Les membres de la chambre de la noblesse de la Diète Impériale et les hauts fonctionnaires de l'Église (archevêques, cardinaux, etc) doivent porter des capes noires soulignées de bleu foncé.
- Les soldats doivent porter leurs épées avec un ruban de deuil. La noblesse qui n'a pas l'obligation de porter une épée ne doit pas en porter du tout.
- Le peuple doit être vétu sans couleur, autant que possible, c'est-à-dire en noir et/ou blanc. S'il ne peut pas se permettre de tels vêtements, il doit porter un ruban blanc et/ou noir à la taille.
- Les bijoux et des ornements sont interdits à part pour la noblesse et doivent être portés avec discrétion et humilité.[/list]
[i]

Nous demandons à la Reine du Royaume Allemand et aux Régnants des provinces d'assurer que le protocole sera suivi. Pendant la première période de deuil les obsèques seront organisées et tenues, pour lesquelles une annonce contenant plus d'informations suivra plus tard. En attendant Nous conseillons de lire le protocole de Deuil Impérial pour plus de détails dans les jours suivants.

Un livre de condoléances sera ouvert dans la Salle du trône du Palais Impérial à Strasbourg, pour ceux qui veulent marquer leurs respects en notant leur nom.

Comme exposé dans l'annonce de Sa Majesté Impériale du 22 Octobre à propos de la [b]Régence[/b] et conformément à la [b]Magna Carta du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae[/b] Nous dirigerons le Saint Empire romain à la place de Sa Majesté Impériale jusqu'à ce qu'un nouvel Empereur soit élu.

Nous défendrons et préserverons le Saint Empire romain pendant les Élections Impériales. Nous gouvernerons dans le souvenir de Sa Majesté Impériale et assurerons la justice pour tous les sujets. Nous protégerons la foi Aristotélicienne et toutes ses vertus. Puisse le Tout-puissant nous guider!

Signé et scellé à Liège ce 26 Octobre de l'an de Grâce 1463,[/i]

[img]http://i1125.photobucket.com/albums/l592/Findecano-Saralonde/Findecano/Ondertekeningen/Regent1copy.png[/img]
[list][list][img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/FindecanoJulich_zpss6rdbpsf.png[/img][/list][/list]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Mar 27 Oct 2015 - 12:22

Citation :
LA REINE EST MORTE!


Peuple de France, ce jour est un jour sombre! Peuple de France, te voilà à nouveau orphelin!

Après avoir lutté trois mois durant contre le mal étrange qui l'assaillait, après avoir connu des rémissions qui rendait espoir à ses sujets, Sa Majesté Zelha, reine de France, a finalement succombé à l'aube de ce vingt-cinquième jour d'octobre 1463.

Jour de tristesse! Jour de deuil!

Le Royaume et ses sujets pleureront leur souveraine conformément aux usages durant le Grand et le Petit Deuil. Afin que nul n'en ignore, les dispositions régissant cette période sont ici rappelées:

Citation :
Durant le Grand deuil , dont la durée est de six jours, soit jusqu'au premier novembre 1463 inclus :

    - Leurs Altesses les fils et filles des Souverains royaux porteront du pourpre.
    - Les hommes porteront des tenues modestes de noir ou de blanc.
    - Les femmes porteront des tenues modestes de noir ou de blanc & seront voilées.
    - Les épées seront portées avec un ruban de deuil.
    - Les blasons nobles seront portés en noir & blanc.
    - Le peuple sera vêtu autant que faire se peut sans couleur, donc en noir &/ou blanc. S'il ne peut se le permettre, il portera un tissu blanc &/ou noir à la taille [hrp: une bande blanche & noire sur la bannière ou l'oriflamme]
    - Les bijoux, parures sont bannies.


Durant le Grand deuil, toute cérémonie est proscrite, à l'exception des funérailles royales. Une veillée se tiendra à compter de demain au sein de la chapelle royale du Louvre.

Durant le Petit deuil, dont la durée sera de vingt jours après l'entrée en Grand deuil, soit jusqu'au quinzième jour de novembre inclus :
    - Leurs Altesse les fils et filles des Souverains royaux continueront de porter le pourpre.
    - Les hommes & les femmes porteront des tenues modestes de noir &/ou de blanc.
    - Si les blasons retrouvent leurs couleurs, les nobles doivent porter en sus un tissu blanc &/ou noir à la taille [hrp: une bande blanche & noire sur la bannière ou l'oriflamme]
    - Le peuple devra autant que faire se peut, s'habiller de façon claire.
    - Les bijoux, parures sont bannies.


Concernant les allées & venues de la cour en le Palais Royal du Louvre [hrp : Forum I & Forum II] tous devront porter le deuil comme détaillé ci-dessus. Quiconque & sans distinctions y contreviendrait ne sera pas admis au Palais durant les périodes de deuil. Toute autorité est donnée à l’Office des Huissiers Royaux & de l’Office de la Chambre Royale pour le respect de cela.

Durant le Petit deuil, les cérémonies peuvent reprendre leur cours, dans la réserve & la décence qui sied à un deuil.

Rappelons au Chancelier de France que par usage & tradition, & aux fins de marquer la pérennité de la justice en le Royaume de France, il ne portera pas le deuil de son Roi.

Chaque atelier de France est prié de se tenir à disposition de sa clientèle afin de les aider à porter dignement le deuil royal.

Ecrit et scellé à Paris le vingt-cinquième jour d'octobre 1463 par Sa Grâce Elianor de Vergy, Grand Chambellan de France.


Code:
[quote][center][size=18][b][u]LA REINE EST MORTE![/b][/u][/center] [/size]

Peuple de France, ce jour est un jour sombre! Peuple de France, te voilà à nouveau orphelin!

Après avoir lutté trois mois durant contre le mal étrange qui l'assaillait, après avoir connu des rémissions qui rendait espoir à ses sujets, Sa Majesté Zelha, reine de France, a finalement succombé à l'aube de ce vingt-cinquième jour d'octobre 1463.

Jour de tristesse! Jour de deuil!

Le Royaume et ses sujets pleureront leur souveraine conformément aux usages durant le Grand et le Petit Deuil. Afin que nul n'en ignore, les dispositions régissant cette période sont ici rappelées:

[quote]Durant le [b]Grand deuil[/b] , dont la durée est de six jours, soit jusqu'au premier novembre 1463 inclus :

[list]- Leurs Altesses les fils et filles des Souverains royaux porteront du pourpre.
- Les hommes porteront des tenues modestes de noir ou de blanc.
- Les femmes porteront des tenues modestes de noir ou de blanc & seront voilées.
- Les épées seront portées avec un ruban de deuil.
- Les blasons nobles seront portés en noir & blanc.
- Le peuple sera vêtu autant que faire se peut sans couleur, donc en noir &/ou blanc. S'il ne peut se le permettre, il portera un tissu blanc &/ou noir à la taille [hrp: une bande blanche & noire sur la bannière ou l'oriflamme]
- Les bijoux, parures sont bannies.[/list]

Durant le [b]Grand deuil[/b], toute cérémonie est proscrite, à l'exception des funérailles royales. Une veillée se tiendra à compter de demain au sein de la chapelle royale du Louvre.

Durant le [b]Petit deuil[/b], dont la durée sera de vingt jours après l'entrée en Grand deuil, soit jusqu'au quinzième jour de novembre inclus :
[list]- Leurs Altesse les fils et filles des Souverains royaux continueront de porter le pourpre.
- Les hommes & les femmes porteront des tenues modestes de noir &/ou de blanc.
- Si les blasons retrouvent leurs couleurs, les nobles doivent porter en sus un tissu blanc &/ou noir à la taille [hrp: une bande blanche & noire sur la bannière ou l'oriflamme]
- Le peuple devra autant que faire se peut, s'habiller de façon claire.
- Les bijoux, parures sont bannies.[/list]

Concernant les allées & venues de la cour en le Palais Royal du Louvre [hrp : Forum I & Forum II] tous devront porter le deuil comme détaillé ci-dessus. Quiconque & sans distinctions y contreviendrait ne sera pas admis au Palais durant les périodes de deuil. Toute autorité est donnée à l’Office des Huissiers Royaux & de l’Office de la Chambre Royale pour le respect de cela.

Durant le [b]Petit deuil[/b], les cérémonies peuvent reprendre leur cours, dans la réserve & la décence qui sied à un deuil.

Rappelons au Chancelier de France que par usage & tradition, & aux fins de marquer la pérennité de la justice en le Royaume de France, il ne portera pas le deuil de son Roi.

Chaque atelier de France est prié de se tenir à disposition de sa clientèle afin de les aider à porter dignement le deuil royal.[/quote]

Ecrit et scellé à Paris le vingt-cinquième jour d'octobre 1463 par Sa Grâce Elianor de Vergy, Grand Chambellan de France.

[img]http://i21.servimg.com/u/f21/11/73/01/96/o_gcf10.png[/img][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Ven 6 Nov 2015 - 2:00

Citation :

    -----


    -------De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maître du royaume de France & Leda, dauphin de France,
    -------Aux dirigeants de l'Empire,
    -------Salut.


    ----Conformément à l’un des points de l’accord de trêve signé avec l’Empire le dix-sept octobre dernier portant sur le statut du duché de Lorraine & son avenir, nous présentons ce jour d’hui un texte d’engagement en la matière, ledit texte ayant été signé par les Grands Officiers & Grands Feudataires de France réunis au Louvre à cette occasion.

    ---Pour ce qui est des pourparlers de paix, nous n'oublions rien, bien au contraire, puisque nous préparons avec soin l'entrevue projetée & acceptée devant se tenir à Trêves.


    ---Pour un royaume de France, fier & honnête!


    Le troisième jour de novembre de l'an de grâce MCDLXIII :
    La princesse de Dourdan, secrétaire particulière, a proposé & rédigé,
    La marquise d'Épernon, Grand Maître de France, & le duc de Vire, dauphin de France, de leurs seings & sceaux respectifs ont ratifié.


    Deedlitt de Cassel d'Ailhaud,



    Leda,


Citation :

    De Nous, Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
    De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,
    Des Grand Officiers de la Couronne,
    Des Grands Feudataires du Royaume,

    A Vous, dirigeants de l'empire,


    A tout ceux qui liront ou se feront lire,


      Salutations.

        Comme stipulé dans les accords pour la trêve, nous confirmons par la présente que cette Régence ne prendra plus les allégeances du Duché de Lorraine. De plus, nous appellerons notre Reyne Zelha, première du nom, ou le futur Souverain, à valider cette décision et renoncer à l'attachement de la Lorraine à la Couronne.

        Il reste néanmoins important que la situation de la Lorraine soit discutée durant les négociations de paix, car comme d'autres points à aborder, cette situation nécessite d'etre clarifiée sans revenir sur notre engagement.


      Donné et scellé au Louvre, à Paris, le 3 Novembre 1463.


    Les Régents:

    Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,


    Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,



    Les Grands Officiers de la Couronne:

    Fred de Castelviray, Connétable de France


    Hersent d'Ar Sparfel, Grand ambassadeur royal de France


    Cerise de Bonnemaison Plantagenêt, Grand Prévôt de France.


    Grégoire de Cassel d'Ailhaud, Chancelier de France.


    Elianor de Vergy, Grand Chambellan de France


    keena de Montbazillac
    Surintendante des Finances


    Agnès de Saint Just dicte Montjoye, Roy d'Armes de France.



    Les Grands Feudataires:

    Lisa de Niraco, Duchesse de Bourgogne.


    Vera Von Bretzel, Comtesse du Limousin & de la Marche


    Lilys, Duchesse de Touraine


    Valeria Gambiani de Valrose duchesse d'Orléans


    Donnae de Marsac, Régente de Rouergue


    Spartacus , Comte du Poitou


    Theobald Bonacossi, Comte du Périgord Angoumois



    Tatou de La Calonne, Régent de Normandie


    Arcadhias de Vaudalm, Comte du Languedoc



    Erandil, duc du Bourbonnais-Auvergne



    Azilize d'Herbauge, pour le Béarn


    Wayllander de Leffe-Miras, comte des Flandres.



    Arwel Chanvigny-Dagincourt, dicte la Bienveillante, Duchesse du Lyonnais-Dauphiné



Code:
[quote][list]
[color=transparent]-----[/color][img]http://nsa22.casimages.com/img/2012/02/05//120205072410114284.png[/img]


[color=transparent]-------[/color][b]D[/b]e Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maître du royaume de France & Leda, dauphin de France,
[color=transparent]-------[/color][b]A[/b]ux dirigeants de l'Empire,
[color=transparent]-------[/color][b]S[/b]alut.


[color=transparent]----[/color]Conformément à l’un des points de l’accord de trêve signé avec l’Empire le dix-sept octobre dernier portant sur le statut du duché de Lorraine & son avenir, nous présentons ce jour d’hui un texte d’engagement en la matière, ledit texte ayant été signé par les Grands Officiers & Grands Feudataires de France réunis au Louvre à cette occasion.

[color=transparent]---[/color]Pour ce qui est des pourparlers de paix, nous n'oublions rien, bien au contraire, puisque nous préparons avec soin l'entrevue projetée & acceptée devant se tenir à Trêves.


[color=transparent]---[/color]Pour un royaume de France, fier & honnête!


[size=11]Le troisième jour de novembre de l'an de grâce MCDLXIII :
La princesse de Dourdan, secrétaire particulière, a proposé & rédigé,
La marquise d'Épernon, Grand Maître de France, & le duc de Vire, dauphin de France, de leurs seings & sceaux respectifs ont ratifié.[/size]

Deedlitt de Cassel d'Ailhaud,

[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/GMF-jaune_zps141ed38f.png[/img]

Leda,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceaudauphinjaune.png[/img]
[/list][/quote]

[quote][center][img]http://nsa22.casimages.com/img/2012/02/05//120205072410114284.png[/img][/center]

[list][b][size=18]De Nous, Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
De Nous, Deedlitt de Cassel d'Ailhaud, Grand Maitre de France,  Co-Régent de France,
Des Grand Officiers de la Couronne,
Des Grands Feudataires du Royaume,

A Vous, dirigeants de l'empire, [/size]

A tout ceux qui liront ou se feront lire,[/b][/list]

[list][list] Salutations.

[list]Comme stipulé dans les accords pour la trêve, nous confirmons par la présente que cette Régence ne prendra plus les allégeances du Duché de Lorraine. De plus, nous appellerons notre Reyne Zelha, première du nom, ou le futur Souverain, à valider cette décision et renoncer à l'attachement de la Lorraine à la Couronne.

Il reste néanmoins important que la situation de la Lorraine soit discutée durant les négociations de paix, car comme d'autres points à aborder, cette situation nécessite d'etre clarifiée sans revenir sur notre engagement.[/list]

[i]Donné et scellé au Louvre, à Paris, le 3 Novembre 1463.[/i][/list][/list]

[list][i][u]Les Régents:[/u][/i]

Leda, Dauphin de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceaudauphinjaune.png[/img]

Deedlitt, Grand Maitre de France, Co-Régent de France,
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/GMF-jaune_zps141ed38f.png[/img]


[u][i]Les Grands Officiers de la Couronne:[/i][/u]

Fred de Castelviray, Connétable de France
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/conne3010tablie-jaune_zps6cb19fb0.png[/img]

Hersent d'Ar Sparfel, Grand ambassadeur royal de France
[url=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=899438sceauGAjaune2zpsb67a3644.png][img]http://img15.hostingpics.net/pics/899438sceauGAjaune2zpsb67a3644.png[/img][/url]

Cerise de Bonnemaison Plantagenêt, Grand Prévôt de France.
[url=http://www.servimg.com/view/16900363/678][img]http://i21.servimg.com/u/f21/16/90/03/63/33440510.png[/img][/url]

Grégoire de Cassel d'Ailhaud, Chancelier de France.
[img]http://img4.hostingpics.net/pics/604437chanceliero.png[/img]

Elianor de Vergy, Grand Chambellan de France
[img]http://i21.servimg.com/u/f21/11/73/01/96/o_gcf10.png[/img]

keena de Montbazillac
Surintendante des Finances
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Grands%20Offices%20Royaux/sceausdfjaune.png[/img]

[color=darkred]Agnès de Saint Just dicte [i]Montjoye[/i], Roy d'Armes de France.[/color]
[img]http://i69.servimg.com/u/f69/11/69/50/92/gnia210.png[/img]


[u][i]Les Grands Feudataires:[/i][/u]

[b][color=#FF0044]L[/color]isa [i]de[/i] [color=#FF0044]N[/color]iraco, [i]Duchesse de Bourgogne[/i].[/b]
[img]http://img15.hostingpics.net/pics/917710bourgognejxg4.png[/img]

[i]Vera Von Bretzel, Comtesse du Limousin & de la Marche[/i]
[img]http://i55.servimg.com/u/f55/14/15/23/28/sceau_10.png[/img]

[i]Lilys, Duchesse de Touraine[/i]
[img]http://img4.hostingpics.net/pics/682830Touraineor.png[/img]

[i]Valeria Gambiani de Valrose duchesse d'Orléans[/i]
[img]http://img15.hostingpics.net/pics/731305Orlansjaune2.png[/img]

[i]Donnae de Marsac, Régente de Rouergue[/i]
[img]http://img11.hostingpics.net/pics/473723DONNAEDEMARSACPluspetite.png[/img]

Spartacus , Comte du Poitou
[img]http://img836.imageshack.us/img836/2453/22417633.png[/img]

Theobald Bonacossi, Comte du Périgord Angoumois
[img]http://zupimages.net/up/15/38/90b0.png[/img]
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Sceaux%20Provinces/Perigord/pajaune.gif[/img]

[i]Tatou de La Calonne, Régent de Normandie[/i]
[img]http://i59.servimg.com/u/f59/12/54/20/98/tatou110.gif[/img]

[i]Arcadhias de Vaudalm, Comte du Languedoc[/i]
[img]http://img15.hostingpics.net/pics/482132Signature.png[/img]
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Sceaux%20Provinces/Languedoc/sceaulanguedocjaune.png[/img]

[i]Erandil, duc du Bourbonnais-Auvergne[/i]
[img]http://nsa37.casimages.com/img/2015/07/22/15072202205419340.png[/img]
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Sceaux%20Provinces/Bourbonnais%20Auvergne/sceaubourbonnaisjaune.png[/img]

Azilize d'Herbauge, pour le Béarn
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Sceaux%20Provinces/Bearn/bearnjaunehd9.png[/img]

Wayllander de Leffe-Miras, comte des Flandres.
[img]http://nsa33.casimages.com/img/2015/03/21/150321083027359572.png[/img]
[img]http://nsa21.casimages.com/img/2012/01/21/120121114749524190.png[/img]

Arwel Chanvigny-Dagincourt, dicte la Bienveillante, Duchesse du Lyonnais-Dauphiné
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Sceaux%20Provinces/Lyonnais-Dauphine/sceauld2.png[/img]
[/list]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Dim 22 Nov 2015 - 15:43

[J'espérais une traduction française avant de poster mais il n'y en a pas, et je doute qu'il y en ait à l'avenir, donc je poste finalement en anglais]

Citation :


End of the decree of expulsion of all citizens of France

From His Serene Ducal Highness Findecano de Brancion, Regent of the Holy Roman Empire, Imperial King of Arms, Duke of Luxembourg and Jülich, etc.

To Her Royal Majesty, Rabi de Granezia, Queen of the German Kingdom
To all regents of the provinces of the Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
To all Imperial Nobles and their vassals,
To all nobles and citizens of the Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
To all who read or hear it,


We hereby announce the immediate revocation of the decree 'Expulsion of all citizens of the State of France', that announced by us on the 16th of June in the year of the Lord 1463, for as long as hostilities with the Kingdom of France have ended and the truce is in charge.

The continuation of current court cases and start of new cases against trespassers is free to be determined by the respective province.

Signed and sealed in Strasbourg on the 8th day of November in the year of the Lord 1463,




Code:
[quote][img]http://i1211.photobucket.com/albums/cc436/Marie_Claire_RR/Banner.png[/img]

[size=24][b]End of the decree of expulsion of all citizens of France[/b][/size]

[b]From His Serene Ducal Highness Findecano de Brancion, Regent of the Holy Roman Empire, Imperial King of Arms, Duke of Luxembourg and Jülich, etc.

To Her Royal Majesty, Rabi de Granezia, Queen of the German Kingdom
To all regents of the provinces of the Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
To all Imperial Nobles and their vassals,
To all nobles and citizens of the Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
To all who read or hear it,[/b]

We hereby announce the immediate revocation of the decree 'Expulsion of all citizens of the State of France', that announced by us on the 16th of June in the year of the Lord 1463, for as long as hostilities with the Kingdom of France have ended and the truce is in charge.

The continuation of current court cases and start of new cases against trespassers is free to be determined by the respective province.

Signed and sealed in Strasbourg on the 8th day of November in the year of the Lord 1463,

[img]http://i1125.photobucket.com/albums/l592/Findecano-Saralonde/Findecano/Ondertekeningen/Regent1copy.png[/img]
[list][list][img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/FindecanoJulich_zpss6rdbpsf.png[/img][/list][/list]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Sam 16 Jan 2016 - 13:37

Citation :


    De Lanfeust de Troy, Roy de France & Alberto Decimo Bentivoglio, Empereur du Saint-Empire romain germanique,
    À tous ceux qui la présente, liront, ou se feront lire,
    Salut.


    Conformément à l'accord de trêve du dix-sept octobre mille quatre cent soixante-trois signé entre la Couronne de France & le Saint-Empire, ont débuté des discussions relatives à l'établissement d'une paix durable entre nos deux états.

    Désireux d'informer nos peuples qui ont subi le conflit de l'an dernier, nous avons décidé de publier régulièrement un bulletin faisant état de l'avancée de ces pourparlers.


    Donné le quinze janvier mille quatre cent soixante-quatre.


    Pour le Royaume de France




    Pour l'Empire




Code:
[quote]
[center][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/11/29/151129045027759965.png[/img] [URL=http://www.casimages.com/i/151207124750771404.png.html][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/151207124750771404.png[/img][/URL][/center]

[list]De Lanfeust de Troy, Roy de France & Alberto Decimo Bentivoglio, Empereur du Saint-Empire romain germanique,
À tous ceux qui la présente, liront, ou se feront lire,
Salut.


Conformément à l'accord de trêve du dix-sept octobre mille quatre cent soixante-trois signé entre la Couronne de France & le Saint-Empire, ont débuté des discussions relatives à l'établissement d'une paix durable entre nos deux états.

Désireux d'informer nos peuples qui ont subi le conflit de l'an dernier, nous avons décidé de publier régulièrement un bulletin faisant état de l'avancée de ces pourparlers.


Donné le quinze janvier mille quatre cent soixante-quatre.


[i]Pour le Royaume de France[/i]

[img]http://signatures.mylivesignature.com/54489/96/0E54893BD1FF332AB723AB5308120150.png[/img]
[img]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/49/1449231923-lanfeustjaune5.png[/img]

[i]Pour l'Empire[/i]

[img]http://i68.servimg.com/u/f68/19/18/20/82/albert13.png[/img]
[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/Pusu2.png[/img]
[/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Sam 16 Jan 2016 - 13:38

Citation :



POURPARLERS DE PAIX ENTRE LA FRANCE & LE SAINT-EMPIRE
BULLETIN D'INFORMATION N°1

    1) Les participants

    Après une rencontre préliminaire à Trêves, les pourparlers de paix ont officiellement été entamés avec l'arrivée de l'an nouveau.

    La délégation française a été accueillie à Strasbourg. Menée par le roi de France Lanfeust de Troy, elle est formée de :
    - Leda, Grand Maître de France
    - Agnès de Saint-Just, roi d'armes de France
    - Hersent d'ar Sparfel, Grand Ambassadeur royal de France
    - Ingeburge Malzac d'Euphor, Primus inter pares.

    La délégation impériale, conduite par l'Empereur Alberto Decimo Bentivoglio, est composée de :
    - Rabi de Granezia von Salem, Reine du Royaume Allemand
    - Aliénor Catherine de Cetzes de Chenot, Régente & Chancelière impériale
    - Sarah Elisabeth de Leffe, roi d'armes impérial
    - Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, président de la Diète impériale
    - Michalak de Valdesti, ambassadeur impérial près le royaume de France.


    2) L'ordre du jour

    Avant son arrivée, la délégation française a envoyé une proposition d'ordre du jour. C'est par la réaction impériale à cette suggestion qu'ont débuté les discussions. Ainsi, des compléments ont été apportés, des questions posées par la délégation impériale. A été notamment soulevé le point de la prorogation de l'accord de trêve arrivant à expiration le dix-sept janvier prochain, accepté d'un commun accord. A de plus été proposée par la délégation française & acceptée l'instauration d'une communication régulière & commune à l'endroit des populations impériales & françaises, qui donne ainsi lieu à la publication de ce bulletin.

    Ont sinon été mis de côté les points ne suscitant aucune objection :
    - le refus mutuel de verser des réparations
    - les signataires au traité de paix & son application à tous les territoires relevant respectivement de la France & du Saint-Empire

    Tous les autres points de cet ordre du jour feront eux l'objet de débats dédiés & seront évoqués dans les bulletins à venir :
    - l'avenir de la Lorraine
    - les relations avec les provinces françaises à gouvernement renégat
    - l'instauration d'un comité héraldique pour déterminer la frontière commune
    - la portée de la paix & l'affermissement des liens entre les deux états
    - le symbole de la reconduction de la paix.



    Donné le quinze janvier mille quatre cent soixante-quatre.


    Pour le Royaume de France




    Pour l'Empire




Code:
[quote]
[center][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/11/29/151129045027759965.png[/img] [URL=http://www.casimages.com/i/151207124750771404.png.html][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/151207124750771404.png[/img][/URL]

[size=14][color=darkgreen][b]POURPARLERS DE PAIX ENTRE LA FRANCE & LE SAINT-EMPIRE
BULLETIN D'INFORMATION N°1[/b][/color][/size][/center]

[list][color=darkgreen][i]1) Les participants[/i][/color]

Après une rencontre préliminaire à Trêves, les pourparlers de paix ont officiellement été entamés avec l'arrivée de l'an nouveau.

La délégation française a été accueillie à Strasbourg. Menée par le roi de France Lanfeust de Troy, elle est formée de :
- Leda, Grand Maître de France
- Agnès de Saint-Just, roi d'armes de France
- Hersent d'ar Sparfel, Grand Ambassadeur royal de France
- Ingeburge Malzac d'Euphor, [i]Primus inter pares[/i].

La délégation impériale, conduite par l'Empereur Alberto Decimo Bentivoglio, est composée de :
- Rabi de Granezia von Salem, Reine du Royaume Allemand
- Aliénor Catherine de Cetzes de Chenot, Régente & Chancelière impériale
- Sarah Elisabeth de Leffe, roi d'armes impérial
- Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, président de la Diète impériale
- Michalak de Valdesti, ambassadeur impérial près le royaume de France.


[color=darkgreen][i]2) L'ordre du jour[/i][/color]

Avant son arrivée, la délégation française a envoyé une proposition d'ordre du jour. C'est par la réaction impériale à cette suggestion qu'ont débuté les discussions. Ainsi, des compléments ont été apportés, des questions posées par la délégation impériale. A été notamment soulevé le point de la prorogation de l'accord de trêve arrivant à expiration le dix-sept janvier prochain, accepté d'un commun accord. A de plus été proposée par la délégation française & acceptée l'instauration d'une communication régulière & commune à l'endroit des populations impériales & françaises, qui donne ainsi lieu à la publication de ce bulletin.

Ont sinon été mis de côté les points ne suscitant aucune objection :
- le refus mutuel de verser des réparations
- les signataires au traité de paix & son application à tous les territoires relevant respectivement de la France & du Saint-Empire

Tous les autres points de cet ordre du jour feront eux l'objet de débats dédiés & seront évoqués dans les bulletins à venir :
- l'avenir de la Lorraine
- les relations avec les provinces françaises à gouvernement renégat
- l'instauration d'un comité héraldique pour déterminer la frontière commune
- la portée de la paix & l'affermissement des liens entre les deux états
- le symbole de la reconduction de la paix.



Donné le quinze janvier mille quatre cent soixante-quatre.


[i]Pour le Royaume de France[/i]

[img]http://signatures.mylivesignature.com/54489/96/0E54893BD1FF332AB723AB5308120150.png[/img]
[img]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/49/1448958272-lanfeustrouge5.png[/img]

[i]Pour l'Empire[/i]

[img]http://i68.servimg.com/u/f68/19/18/20/82/albert13.png[/img]
[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/Pusu2.png[/img]
[/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Ven 25 Mar 2016 - 20:18

Citation :


POURPARLERS DE PAIX ENTRE LA FRANCE & LE SAINT-EMPIRE
BULLETIN D'INFORMATION N°2
15 janvier au 29 février

    1) Participants
    Changement apporté à la délégation impériale :
    1a) Démission de Michalak de Valdesti, ambassadeur impérial près le royaume de France
    1b) Ajout du nouveau Chancelier Impérial, Ruggero Cesare Von Frundsberg.

    2) Points réglés
    2a) Prorogation de la trêve; celle préalablement signée étant échue, les Souverains ayant réitéré leur volonté de voir la cessation des combats perdurer de même que les pourparlers de paix couronnés de succès, décidèrent de proroger l'accord de trêve pour trois nouveaux mois.
    2b) Lorraine ; la France a proposé d'abroger la modification de la Grande Charte Royale à ce sujet de même que les autres textes nécessaires s'il y a lieu.
    2c) Refus mutuel de verser des réparations
    2d) Signataires au traité de paix et son application à tous les territoires relevant respectivement de la France et du Saint-Empire

    3) Points en discussion
    3a) Provinces françaises à gouvernement renégat ; les deux parties discutent actuellement d'un texte, un accord se dégage et devrait se finaliser sous peu
    3b) Frontière et comité héraldique: les deux parties ont convenu de certains points pour le déroulement, deux items demeurent toutefois en suspens
    3c) Contenu de la paix ; la France et le Saint-Empire s'entendent pour mettre en place les éléments suivants afin de renforcer les liens les unissant:
    - Une activité culturelle
    - Reconnaissance mutuelle de nos noblesses.
    - Collaboration contre le brigandage
    - Commerce des produits de luxe
    3d) Symbole ; il est convenu qu'une cérémonie de reconduction de la paix ait lieu entre les deux pays. Il reste à détailler cette cérémonie davantage pour en régler les modalités. Une proposition de l'Office des cérémonies sera soumise à l'Empire.
    3e) Bonus ; les deux parties discutent d'une collaboration pour raffermir leurs liens
    3f) Paix en Méditerranée : une discussion est en cours incluant les deux Amiraux pour régler les différents points en litige, notamment le cas des pirates.



Donné le vingt-neuf février mille quatre cent soixante-quatre.


Pour le Royaume de France





Pour l'Empire



Code:
[quote][center][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/11/29/151129045027759965.png[/img] [URL=http://www.casimages.com/i/151207124750771404.png.html][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/151207124750771404.png[/img][/URL]

[size=14][color=darkgreen][b]POURPARLERS DE PAIX ENTRE LA FRANCE & LE SAINT-EMPIRE
BULLETIN D'INFORMATION N°2
15  janvier au 29 février[/b][/color][/size][/center]

[list][color=darkgreen][b][i]1) Participants[/i][/b][/color]
Changement apporté à la délégation impériale :
1a) Démission de Michalak de Valdesti, ambassadeur impérial près le royaume de France
1b) Ajout du nouveau Chancelier Impérial, Ruggero Cesare Von Frundsberg.

[color=darkgreen][b][i]2) Points réglés[/i][/b][/color]
2a) Prorogation de la trêve; celle préalablement signée étant échue, les Souverains ayant réitéré leur volonté de voir la cessation des combats perdurer de même que les pourparlers de paix couronnés de succès,  décidèrent de proroger l'accord de trêve pour trois nouveaux mois.
2b) Lorraine ; la France a proposé d'abroger la modification de la Grande Charte Royale à ce sujet de même que les autres textes nécessaires s'il y a lieu.
2c) Refus mutuel de verser des réparations
2d) Signataires au traité de paix et son application à tous les territoires relevant respectivement de la France et du Saint-Empire

[color=darkgreen][b][i]3) Points en discussion[/i][/b][/color]
3a) Provinces françaises à gouvernement renégat ; les deux parties discutent actuellement d'un texte, un accord se dégage et devrait se finaliser sous peu
3b) Frontière et comité héraldique: les deux parties ont convenu de certains points pour le déroulement, deux items demeurent toutefois en suspens
3c)  Contenu de la paix ; la France et le Saint-Empire s'entendent pour mettre en place les éléments suivants afin de renforcer les liens les unissant:
- Une activité culturelle
- Reconnaissance mutuelle de nos noblesses.
- Collaboration contre le brigandage
- Commerce des produits de luxe
3d) Symbole ; il est convenu qu'une cérémonie de reconduction de la paix ait lieu entre les deux pays. Il reste à détailler cette cérémonie davantage pour en régler les modalités. Une proposition de l'Office des cérémonies sera soumise à l'Empire.
3e) Bonus ; les deux parties discutent d'une collaboration pour raffermir leurs liens
3f) Paix en Méditerranée : une discussion est en cours incluant les deux Amiraux pour régler les différents points en litige, notamment le cas des pirates.[/list]


Donné le vingt-neuf février mille quatre cent soixante-quatre.


[i]Pour le Royaume de France[/i]

[img]http://signatures.mylivesignature.com/54489/96/0E54893BD1FF332AB723AB5308120150.png[/img]
[img]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/49/1449231923-lanfeustjaune5.png[/img]


[i]Pour l'Empire[/i]

[img]http://i68.servimg.com/u/f68/19/18/20/82/albert13.png[/img]
[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/Pusu2.png[/img][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Beyrac
Seigneur Banneret
avatar

Nombre de messages : 1382
Localisation : Belley
Date d'inscription : 28/10/2014

MessageSujet: Re: Annonces étrangères   Ven 25 Mar 2016 - 20:19

Citation :



POURPARLERS DE PAIX ENTRE LA FRANCE & LE SAINT-EMPIRE
BULLETIN D'INFORMATION N°3
1er au 15 mars 1464

    1) Point clos

    - la Couronne de France, dans une annonce du 8 mars, a formalisé sa volonté de rendre la Lorraine à se destinée impériale en abrogeant tous les textes relatif à son rattachement au royaume;

    - la délégation française a confirmé l'obsolescence du texte relatif à la saisine féodale du Port, la terre n'étant plus effectivement détenue par la France.


    2) Points en cours de finalisation

    - les deux délégations mettent la touche finale à la disposition concernant les provinces à gouvernement renégat;

    - le conseil impérial discute d'une résolution abrogeant le décret impérial du 18 juin 1463 concernant les provinces d'Anjou, Artois, Béarn et Berry;

    - le conseil impérial discute des modifications à apporter au traité signé avec l'Artois afin de respecter le futur traité avec la France.


    3) Points en discussion

    - un compromis se dessine sur la question héraldique, tant sur les trois territoires – Bar, Hainaut, Zélande – dont la mouvance est réclamée de part et d'autre que sur l'établissement d'un traité distinct concernant la totalité de la frontière franco-impériale;

    - la délégation française, en relation avec l'Office royal des Cérémonies de France, travaille sur un projet de cérémonie autour du traité de paix;

    - la collaboration privilégiée entre les deux pays, déjà mise en pratique récemment suite aux troubles survenus en Hollande, va être formalisée.


    Donné le quinze mars mille quatre cent soixante-quatre.


    Pour le Royaume de France





    Pour l'Empire



Code:
[quote]
[center][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/11/29/151129045027759965.png[/img] [URL=http://www.casimages.com/i/151207124750771404.png.html][img]http://nsa38.casimages.com/img/2015/12/07/151207124750771404.png[/img][/URL]

[size=14][color=darkgreen][b]POURPARLERS DE PAIX ENTRE LA FRANCE & LE SAINT-EMPIRE
BULLETIN D'INFORMATION N°3
1er au 15 mars 1464[/b][/color][/size][/center]

[list][color=darkgreen][i]1) Point clos[/i][/color]

- la Couronne de France, dans une annonce du 8 mars, a formalisé sa volonté de rendre la Lorraine à se destinée impériale en abrogeant tous les textes relatif à son rattachement au royaume;

- la délégation française a confirmé l'obsolescence du texte relatif à la saisine féodale du Port, la terre n'étant plus effectivement détenue par la France.


[color=darkgreen][i]2) Points en cours de finalisation[/i][/color]

- les deux délégations mettent la touche finale à la disposition concernant les provinces à gouvernement renégat;

- le conseil impérial discute d'une résolution abrogeant le décret impérial du 18 juin 1463 concernant les provinces d'Anjou, Artois, Béarn et Berry;

- le conseil impérial discute des modifications à apporter au traité signé avec l'Artois afin de respecter le futur traité avec la France.


[color=darkgreen][i]3) Points en discussion[/i][/color]

- un compromis se dessine sur la question héraldique, tant sur les trois territoires – Bar, Hainaut, Zélande – dont la mouvance est réclamée de part et d'autre que sur l'établissement d'un traité distinct concernant la totalité de la frontière franco-impériale;

- la délégation française, en relation avec l'Office royal des Cérémonies de France, travaille sur un projet de cérémonie autour du traité de paix;

- la collaboration privilégiée entre les deux pays, déjà mise en pratique récemment suite aux troubles survenus en Hollande, va être formalisée.


Donné le quinze mars mille quatre cent soixante-quatre.


[i]Pour le Royaume de France[/i]

[img]http://signatures.mylivesignature.com/54489/96/0E54893BD1FF332AB723AB5308120150.png[/img]
[img]http://image.noelshack.com/fichiers/2015/49/1449231923-lanfeustjaune5.png[/img]


[i]Pour l'Empire[/i]

[img]http://i68.servimg.com/u/f68/19/18/20/82/albert13.png[/img]
[img]http://i1360.photobucket.com/albums/r642/Imperial-Heraldry/Seals/Pusu2.png[/img][/list][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annonces étrangères   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annonces étrangères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprentissage des langues étrangères
» Décorations Françaises et Etrangères
» Poussette jumeaux : qui connaît celle-là ?
» sur le départ pour le Tchad
» Les uniformes des Marines étrangères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Chambéry :: Vieux Pavillon - Chancellerie :: Accueil-
Sauter vers: