Château de Chambéry


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Loi impériale sur la noblesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre_von_kolspinne
Duc
avatar

Nombre de messages : 12223
Age : 41
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Loi impériale sur la noblesse   Mer 10 Déc 2014 - 16:59

Citation :


Loi impériale de la noblesse

Index

    §1 Domaines et Application§2 Terminologie§3 Roi d'armes impérial§4 Organisations de la noblesse§5 Notaire impérial§6 Titres et fiefs§7 Noblesse directe§8 Vavassaux§9 Annoblissement§10 Suzerain§11 Intendance§12 Droits et devoirs§13 Sanctions et Cour§14 Dynasties§15 Blasons§16 Scels et bulles§17 Clauses finales


§1 Domaines et Application

    (1)  La Loi sur la Noblesse impériale est valable dans le saint Empire romain germanique, dans toutes ses provinces et territoires aussi bien que pour toute la Noblesse dans le cadre de cette loi. Elle remplace toutes les anciennes lois impériales sur l'hérauderie et la noblesse.(2)  La Loi sur la Noblesse impériale peut être modifiée avec deux tiers de majorité des Conseils des Régnants et des Princes.(3)  Les royaumes et les provinces du Saint Empire Romain Germanique sont autorisés à faire leurs propres lois concernant la noblesse, dans la mesure où celles ci n'interfèrent pas avec la présente loi. L'Empereur ou le Roi d'armes impérial peuvent, en expliquant leurs raisons, déclarer une partie de ces lois invalides.


§2 Terminologie

    (1)  La noblesse directe est composée des personnes ayant une allégeance envers l'Empereur.(2)  Les vavassaux sont tous les vassaux des nobles impériaux ou des régnants.


§3 Roi d'armes impérial

    (1)  Le Roi d'armes impérial administre toutes les affaires nobiliaires au nom de l'Empereur et dirige les hérauts impériaux désignés par lui.  Il nomme un des hérauts comme adjoint.(2)  Le Roi d'armes impérial a le pouvoir de diriger toutes les autres organisations nobiliaires au sein du Saint Empire Romain Germanique.(3)  Le Roi d'armes impérial a le droit sans restriction d'inspecter toutes les organisation nobiliaires. Il est autorisé à demander des changements de la part des royaumes et des provinces concernés.(4)  Le Roi d'armes impérial est autorisé à publier ses propres promulgations partout où quelque chose n'est pas réglé conformément à la loi.


§4 Organisations de la noblesse

    (1)  Les organisations de la noblesse sont toutes les institutions des royaumes et provinces dans le Saint Empire Romain Germanique qui  concernent l'administration de la noblesse.(2)  Les organisations de la noblesse ne peuvent pas accorder des fiefs ou anoblir quelqu'un. Ce droit est réservé à l'Empereur, aux Rois, aux provinces et à la noblesse impériale restante. Ils peuvent seulement soutenir et observer les anoblissements.(3)  Les organisations de la noblesse sont définies par les lois, les traités ou les chartes des royaumes et des provinces. L'Empereur peut décharger les responsables des organisations de noblesse de leurs fonctions à tout moment.


§5 Notaire impérial

    (1)  Le Notaire impérial est responsable de :

    1. l'archivage de toutes les lois impériales et décrets.
    2. le contrôle de la conformité de tous les contrats féodaux de l'Empereur avec les lois et leurs preuves.
    3. l'archivage de tous les contrats féodaux.
    4. le contrôle des droits historiques de propriété pour les nouveaux fiefs conformément à cette loi.
    5. l'archivage et l'exécution des testaments de l'Empereur, de la noblesse directe et des responsables de dynasties enregistrées.




    (2)  Les documents qui sont déposés auprès du Notaire Impérial sont considérés comme valables et authentiques par toutes les institutions de l'Empire et ses provinces. Les institutions fournissent au Notaire Impérial immédiatement les modifications des documents archivés.(3)  Le Notaire impérial a un bureau indépendant de tout pouvoir de l'état. Il bénéficie de l'immunité criminelle et féodale jusqu'à la perte de sa charge. Le Notaire impérial n'est pas autorisé à administrer d'autres charges publiques.(4)  Le Notaire impérial nomme et révoque un premier et un second adjoints. Les adjoints bénéficient des mêmes droits et devoirs en lieu et place du Notaire Impérial lors de son absence. Les adjoints ne sont pas autorisés à administrer d'autres charges publiques.(5)  L'immunité du Notaire impérial  ou de l'un de ses adjoints peut être suspendue s'il y a une suspicion raisonnable de haute trahison dans le cadre de la constitution. L'Empereur et les deux tiers de la majorité des Conseils des Régents et des Princes doivent convenir d'une suspension de l'immunité.(6)  L'ostracisme du Notaire Impérial ou d'un de ses adjoints suit les mêmes règles que la suspension de l'immunité. L'Empereur nomme un nouveau Notaire Impérial.(7)  Tous les autres droits et obligations du Notaire Impérial résultent des lois impériales.


§6 Titres et fiefs

    (1)  La noblesse impériale et leurs fiefs du Saint Empire Romain Germanique sont:

    1. L'Archiduc de l'Autriche (Archiduché de l'Autriche),
    2. Les ducs (duché),
    3. Les archevêques (archevêché),
    4. Les margraves (margraviate) / les marquis (marquisat),
    5. Les landgraves (landgraviate), les comtes princiers, les franc comtes,
    6. Les princes (principauté), les évêques (évêché)
    7. Le palsgraves (palatinats),
    8. Les comtes directs (comté),
    9. Les burgraves directs (burgraviate) / vicomtes (vicomté),
    10. Les barons directs (baronnie) / seigneurs (seigneurie) et
    11. Les chevaliers (sans terre).




    (2)    Les vavassaux sont :

    1. comtes,
    2. Burgraves / vicomtes,
    3. barons / seigneurs
    4. chevaliers.



    (3) Les autres rangs dans le Saint Empire Romain Germanique ou ses provinces ne sont pas admis.(4)  Derrière l'Empereur et les Rois, les Régnants ont un grade supérieur à toute autre noblesse et sont du même rang entre eux même s'ils ont des titres différents.


§7 Noblesse directe

    (1)  On ne peut pas donner les Provinces. Le Régnant est déterminé selon les lois des royaumes et des provinces respectifs  et est reconnu par l'Empereur. La dépossession et le renvoi sont seulement permis en accord avec la Magna carta.(2)  Les archevêques et les évêques sont déterminés en accord avec les règles de la Sainte Église Aristotélicienne Romaine et Universelle. L'Empereur leur accorde ensuite, lorsque cela est possible, un fief lié à l'archevêché ou l'évêché. Si l'ecclésiastique décline le fief lié à l'archevêché ou l'évêché, ou si l'Empereur décide de le destituer pour des raisons légales, l'intendant nommé suivant l'article §12 (3) surveillera le fief jusqu'à ce que l'évêque suivant soit nommé par la Sainte Église Aristotélicienne Romaine et Universelle. Un ecclésiastique peut seulement avoir un fief sacré à la fois et le perdra avec la perte de ses fonctions.(3)  Tous les autres fiefs impériaux aussi bien que les chevaleries sont accordés par l'Empereur à sa propre discrétion. Un Roi peut accorder des titres avec l'approbation de l'Empereur en son nom. Sans approbation de l'Empereur un roi peut seulement accorder des comtés directs, burgraviates/vicomtés directs, des baronnies/seigneuries directs et des chevaleries.(4)  Tous les fiefs impériaux doivent être confirmés avec une portée historique par le Notaire Impérial avant l'attribution.


§8 Vavassaux

    (1)  Les Vassaux des provinces reçoivent leurs fiefs en accord avec les lois locales et doivent être rapportés au Roi Impérial d'Armes. Une province peut :

    1. Accorder uniquement des châteaux de la province comme burgraviates/vicomtés.
    2. Accorder des comtés jusqu'à un nombre total de 2 % de la population.
    3. Accorder des baronnies ou seigneuries jusqu'à un nombre total de 2,5 % de la population.
    4. Adouber des chevaliers jusqu'à un nombre total de 5 % de la population.




    (2) Un duc peut accorder 2 comtés, 2 burgraviates/vicomtés, 2 seigneuries/baronnies et 5 chevaleries.(3) Un archevêque peut accorder 4 seigneuries/baronnies et 6 chevaleries.(4) Un marquis peut accorder 1 comté, 3 burgraviates/vicomtés, 2 seigneuries/baronnies et 4 chevaleries.(5) Un comte princier, un landgrave ou un comte direct peuvent accorder 1 comté, 1 burgraviat/vicomté, 2 seigneuries/baronnies et 4 chevaleries.(6) Un prince peut accorder 1 burgraviat/vicomté, 1 seigneurie/baronnie et 4 chevaleries.(7) Un évêque peut accorder 2 seigneuries/baronnies et 4 chevaleries.(8 ) Un palsgrave peut accorder 6 chevaleries.(9) Un comte direct peut accorder 1 seigneurie/baronnie et 3 chevaleries.(10) Un Burgrave/vicomte direct peut accorder 3 chevaleries.(11) Un seigneur/baron direct ne peut pas accorder de fief ou chevalerie.(12) Tous les fiefs soumis à des fiefs impériaux doivent être confirmés par le notaire impérial dans une portée historique.(13) L'Empereur ou le Roi élu peuvent accorder à plus de sous-vassaux dans une portée historique dans le contrat féodal. Le notaire impérial doit leur confirmer.


§9 Titre d'honneur

    (1)  Un régnant provincial a le droit d'obtenir un titre d'honneur impérial et noble après son règne. Le conseil suivant doit le demander au Roi Impérial d'Armes.(2)  Il n'y a aucune terre attachée à un tel titre et il n'est pas héritable. L'ancien régnant provincial n'est donc pas obligé à Auxilium ou Consilium.(3)  La province peut accorder des fiefs de retraite de leur propre territoire en plus.(4)  Le titre peut être révoqué de l'Empereur, si l'ancien régnant agit contre l'Empire.(5)  Après une période législative complète, un ancien régnant provincial peut recevoir le titre de "Burgrave" ou "Vicomte".(6)  Après deux périodes législatives complètes, un ancien régnant provincial peut recevoir le titre de "Comte".(7)  Après trois périodes législatives complètes, un ancien régnant provincial peut recevoir le titre de "Prince".(8 )  Après quatre périodes législatives complètes, un ancien régnant provincial peut recevoir le titre de "Margrave" ou "Marquis".(9)  Après deux périodes législatives complètes, un ancien régnant provincial peut recevoir le titre de "Duc".


§10 Annoblissement

    (1)  N'importe quel annoblissement ou adoubement doit avoir lieu lors d'une cérémonie spéciale afin de sceller la nouvelle relation entre le suzerain et son vassal. La cérémonie peut être raccourcie ou omise exceptionnellement, si les circonstances le demandent.(2)  Avec l'anoblissement le vassal reçoit le blason de son nouveau fief, la couronne correspondante associée et la contrat féodal mutuel signé par les deux parties avec la signature du notaire impérial. Certains présents traditionnels peuvent également être offerts.(3)  Si la cérémonie est raccourcie ou omise, le blason, la couronne de rang et le contrat féodal peut être produits plus tard. L'anoblissement n'est pas reconnu légalement valable tant qu'il n'y a aucune contresignature du Notaire Impérial dans le contrat féodal.(4)  L'annoblissement d'un régnant provincial entre en vigueur avec son serment d'allégeance.


§10 Suzerain

    (1)  Les relations entre l'Empereur, Rois et régnants provinciaux et leurs territoires résultent de la Magna Carta et de la loi établie ici.(2)  Les archevêques et les Évêques qui veillent comme pour la noblesse impériale sur un archevêché ou un évêché ont seulement l'Empereur comme suzerain lige.(3)  Toute la noblesse directe restante a toujours l'Empereur comme suzerain lige. Si la résidence du noble est localisée dans un royaume du Saint Empire Romain Germanique, le roi associé est - au nom de l'Empereur -  également son suzerain avec tous les droits et devoirs afférents.


§11 Intendance

    (1)  Chaque fief imperial peut avoir un intendant.(2)  L'intendant représente le noble impérial en cas d'absence envers ses vassaux et sujets aussi bien que devant l'Empereur.(3)  Les intendants d'archevêchés ou des évêchés ont les mêmes droits temporels que l'Archevêque ou l'Évêque, tant que le poste est vide.(4)  La noblesse impériale octroie les fonctions d'intendant aux membres de leur dynastie ou quelqu'un qui n'est pas un noble impérial. Dans les archevêchés et les évêchés les fonctions d'un intendant sont octroyées par l'Empereur lui-même à un noble impérial ou une dynastie impériale.


§12 Droits et devoirs

    (1)  Tout vassal doit respect à son suzerain. Le manque de respect seul n'est jamais une raison au retrait d'un fief.(2)  Chaque vassal est tenu d'aider son suzerain avec - s'il en a - tous ses sous-vassaux en cas de guerre et de querelles (Auxilium). Ceci est une obligation, si une compensation financière n'est pas possible. Les vassaux et vavassaux  ordonnés sont libérés du devoir d'armes.(3)  Chaque vassal est obligé d'apporter conseil à son suzerain (Consilium). Ceci contient l'obligation de participer aux conseils du suzerain et d'apporter conseil aux requêtes personnelles ou générales du suzerain ou de ses institutions (par exemple le Conseil de la Couronne, la Diète, le conseil provincial).(4)  Un noble impérial est autorisé à créer ses propres lois pour ses territoires. Elles doivent respecter la loi impériale.(5)  Chaque suzerain est tenu de protéger ses vassaux et les soutenir contre leurs ennemis. Ceci n'est pas une obligation en cas de querelles et de situation de conflit auto-imposées.(6)  Un suzerain ne peut témoigner ou répliquer à ses vassaux devant n'importe quel tribunal et doit plaider pour son vassal autant que possible. Ceci n'est pas une obligation, si le suzerain et son vassal sont des contreparties.(7)  Il est autorisé de stipuler de nouvelles règles, des droits et obligations dans le contrat féodal.(8 )  Les règlements dans le contrat féodal peuvent seulement être changés par accord réciproque. Le contrat féodal peut permettre des exceptions.


§13 Sanctions et Cour

    (1)  Si un vassal ne fait pas face à ses devoirs ou brise le contrat féodal d'une autre façon, le suzerain peut imposer des sanctions.(2)  Si un suzerain nuit aux droits de son vassal ou brise le contrat féodal d'une autre façon, le vassal peut refuser la conformité d'un ou de tous ses devoirs.(3)  Si le conflit ou la rupture du contrat ne peuvent pas être résolus par accord réciproque, les deux parties ont le droit d'apporter le cas devant un tribunal nobiliaire.(4)  Le retrait de droits donnés ou le retrait de fiefs et des titres doit être décidé par un tribunal nobiliaire, si ce n'est pas autorisé dans le contrat féodal. Si un vassal ou un sous-vassal ne peuvent pas être contactés pendant un an, il est permis au suzerain de retirer le fief sans demander à un tribunal nobilaire.(5)  En cas de conflits sur le contenu et la lecture de contrats féodaux, le Notaire Impérial, comme assesseur neutre, doit être consulté. Son évaluation doit être considérée impérieusement, les documents qui sont déposés par le Notaire Impérial font force de loi.(6)  Au lieu d'un tribunal nobiliaire, le Roi d'Armes Impérial peut juger n'importe quel cas avec deux nobles impériaux, chacun choisi parmi les partis en conflit, tant que l'Empereur ne prend pas part au cas.(7)  Au lieu d'un tribunal nobiliaire, l'Empereur peut juger finalement n'importe quel cas, tant qu'il n'en fait pas partie.(8 )  Les détails sont réglés dans la loi impériale de justice.


§ 14 Dynasties

    (1)  Les dynasties dans la signification de cette loi sont des familles avec un noble impérial comme responsable et plus de cinq membres de la famille.(2)  Le Roi d'Armes Impérial inclut le nom de la dynastie, son responsable et son blason dans ses registres.(3)  L'adhésion dans une dynastie doit être justifiée par la parenté, l'adoption ou le mariage.(4)  Les fiefs ou les droits que l'on accorde à une dynastie et pas à une seule personne, restent la propriété de la dynastie dans tous les cas. En cas de reversion d'un fief, le fief est octroyé à un autre membre de la dynastie par l'Empereur, dans tous les autres cas, la dynastie décide en se basant sur sa loi.(5)  Une dynastie peut se fixer ses propres règles et lois conformément aux lois du Saint Empire Romain Germanique.(6)  Tous les tribunaux de l'Empire doivent accepter les affaires en matière de dynastie. Leurs jugements doivent respecter ces lois et règles.


§15 Blasons

    (1)  Tous les blasons doivent être approuvés par le Roi d'Armes impérial et sont protégés par l'inclusion dans ses registres.(2)  Les blasons de fiefs impériaux doivent être guidés par des faits historiques.(3)  Un blason doit être décoré clairement. Les directives pour l'hérauderie sont réglées par le Roi d'Armes impérial dans une promulgation.


§16 Scels et bulles

    (1)  Les scels et bulles sont des signes officiels pour prouver l'authenticité de documents signés.(2)  La contrefaçon ou l'utilisation non autorisée sont passibles de peines graves.(3)  Le Roi d'Armes impérial est en charge de réguler l'utilisation de scels et bulles dans une promulgation.Les eclésiastiques utilisent des sceaux fournis par la Sainte Église Aristotélicienne Romaine et Universelle.


§17 Clauses finales

    (1)  La violation de cette loi entrainera un procès.(2)  L'exécution et la conformité de cette loi doivent être assurés par le Roi d'Armes impérial, les Rois, les régnants provinciaux, toute la noblesse impériale et toutes les institutions législatives du Saint Empire Romain Germanique.(3)  Tous les tribunaux du Saint Empire Romain Germanique sont tenus de punir les infractions à cette loi. Les sanctions réglementées sont obligatoires.


Signé à Strasbourg, le 24 mai MCDLXII


   
   Comyr von Wettin
   Romanorum Imperator

_________________

Grand Maitre et chevalier de l'ordre savoyard des chevaliers porte glaives


Dernière édition par Pierre_von_kolspinne le Mer 10 Déc 2014 - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://challesleseaux.forumactif.org/forum.htm
Pierre_von_kolspinne
Duc
avatar

Nombre de messages : 12223
Age : 41
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Loi impériale sur la noblesse   Mer 10 Déc 2014 - 17:01

Citation :


Mise en œuvre du Règlement pour la Loi Impériale de la Noblesse du 24 mai MCDLXII

    §1 (2) Le Collège des Régnants signifie la Chambre de la Diète où tous les régnants ont le droit de parler et de voter. Le Collège des Princes correspond à l'ancien Hall des Nobles, où tous les autres vassauw impériaux sont autorisés à parler et voter.

    §1 (3) La séparation cérémoniale du même titre (i.e. Fiefs de retraite ou de mérite, chevalier de la garde ducale ou chevalier de l'ordre de <…>) est autorisée.

    §2 (2) Un sous vassal est aussi un vassal dans l'esprit de la loi. Cela signifie que les lois concernant la relation entre le suzerain et le vassal signifie la même relation qu'entre le vassal et le sous vassal.

    §4 Un exemple d'organisation de la noblesse est le “Reichshofrat” allemand. Une organisation de la noblesse n'est donc pas un ordre de chevalerie.

    §5(1) Tant que ce règlement de mise en œuvre est en vigueur, le Notaire Impérial en tant qu'institution neutre décidera aussi de susdits problèmes avec la lecture de la Loi Impériale de Noblesse. Une fois que la loi est mise en œuvre, le tribunal impérial prendra en charge cette tâche. Comme premier Notaire Impérial nous nommons "Ernestvs".

    §6 (1) (2) Landgraves, Comtes Princiers et Franc Comtes ont le même rang. Les barons et Seigneurs aussi bien que Margraves/Marquis et Burgraves/Vicomtes veulent dire le même titre dans des régions différentes.
    Des Régions françaises et italiennes utilisent le Marquis, le Vicomte et le Baron. Les Régions allemandes, hollandaises et Slovènes utilisent Margrave, Burgrave et Seigneur.

    §6 (4) Tous les Régnants ont le même rang, même si certains d'entre eux sont des Ducs et d'autres sont des Comtes. Tous ont les mêmes droits et obligations, résultant du droit de voter l'Empereur.

    §7 (4) Les fiefs que l'on a accordé avant cette loi et qui ne sont pas confirmés par le Notaire Impérial dans l'emplacement, le nom ou le rang ne peuvent pas être hérités ni ne peuvent obtenir le droit de choisir plus de sous-vassaux de l'Empereur. Le Notaire Impérial fournira à l'Empereur des propositions d'échange des fiefs avec de tels fiefs confirmés dans le sens de la loi. On doit entendre l'avis du propriétaire.

    On permet aux sous-vassaux de suivre leur suzerain ou de rester comme noble dans la région soumise au nouveau suzerain de ce fief. Dans ce dernier cas, le quota du nouveau suzerain n'est pas impacté.

    §8 (1) Le centre d'un Burgraviate/Vicomté doit être un château du suzerain. Les fiefs et les titres qui ne suivent pas les règles de cette loi à cause de la dégénérescence de population ou de cas semblables sont protégés. Néanmoins une province ne peut pas accorder de nouveaux fiefs une fois qu'ils ont atteint le maximum d'un rang.
    Si un fief d'une province a des sous-vassaux que ne permet pas cette loi, les sous-vassaux concernés seront soumis à la province qui est le suzerain de ce fief.

    §8 (13) Les quotas de fiefs existants sont antérieurs et donc protégés. Des fiefs seuls peuvent être changés selon l'article §7 (4).

    §9 Tous les fiefs de retraite qui ne sont pas changés au sens de l'article §7 (4) de Mise en œuvre et sont plus élevés que n'importe quel fief légal de sous-vassal sont changés en un comté soumis à la province respective.
    On accorde à tous les anciens Régnants légaux leur titre d'honneur d'après l'article §9 de la Loi Impériale de Noblesse dans la mesure où ils en font la demande au Roi Impérial d'Armes. Ceci n'est pas valable pour les fiefs de retraite hérités. Le Roi Impérial d'Armes est obligé de vérifier les demandes avant l'octroi du titre d'honneur.
    Tous les anciens sous-vassaux de ces fiefs de retraite deviennent les sous-vassaux de la province respectée.

    §10 (3) Dans l'exemple du Royaume allemand toute la noblesse impériale avec leur résidence principale dans le Royaume allemand obtient les droits et obligations de la noblesse envers le Roi allemand. Toute la noblesse du Roi allemand obtient l'accès à la Diète Impériale et tous les autres droits et obligations liés au statut impérial. Pour le Royaume de Lotharingie ceci doit être fait de manière analogue.

    §16 (2) Le Roi Impérial d'Armes se chargera du blason pour les nouveaux fiefs avec le temps. À cause des lourdes charge de travail pour blasonner les fiefs les nobles pourront porter le blason vierge jusqu'à ce que le Roi Impérial d'Armes ait permis le blason fait par l'hérauderie impériale ou une autre dans le SRING.

    Ce Règlement de Mise en œuvre a été voté à la majorité simple des Collèges des Régnants et des Princes après que la Loi Impériale de Noblesse du 24 mai MCDLXII ait été entièrement mise en œuvre.


Signé à Strasbourg, le 24 Mai MCDLXII


Comyr von Wettin
Romanorum Imperator

_________________

Grand Maitre et chevalier de l'ordre savoyard des chevaliers porte glaives


Dernière édition par Pierre_von_kolspinne le Mer 10 Déc 2014 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://challesleseaux.forumactif.org/forum.htm
Pierre_von_kolspinne
Duc
avatar

Nombre de messages : 12223
Age : 41
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Loi impériale sur la noblesse   Mer 10 Déc 2014 - 17:05

Citation :


De Comyr de Wettin, Romanorum Imperator

Aux nobles de l'Empire,
A tous ceux qui liront ou entendront,



Tout d'abord, Nous voudrions indiquer, que Nous sommes conscients du fait que les changements pour la noblesse sont énormes. Néanmoins Nous les avons décidés comme nécessaires pour assurer sur un long terme une meilleure compréhension des différentes zones lignuistiques de l'Empire.

La noblesse est très importante pour l'Empire, car composée de gens presque tous sont issus du peuple et prêts à servir la communauté et qui ont déjà prouvé leur valeur. Certains à un niveau inférieur, certains à un niveau supérieur de notre communauté.


    Quel était Notre but principal avec la nouvelle Magna Carta et la nouvelle Loi de Noblesse?

    Le but principal était de diminuer le pouvoir de l'Empereur pour continuer le projet de l'Impératrice Adala dans le but de devenir une monarchie constitutionnelle.

    La nouvelle Magna Carta clarifie que l'Empereur - une fois donné les droits dans la législation dans un certain sujet - ne puisse pas changer, abroger ou publier une loi dans ce sujet sans le consentement de la Diète Impériale.
    Ceci est jusqu'à présent seulement le cas pour la Loi de Noblesse.

    Dans de la nouvelle Loi de Noblesse, Nous avons rendu Notre droit de simplement retirer des fiefs sans aucune sorte de processus.
    Nous avons ajouté l'obligation d'avoir un contrat féodal , pour empêcher des querelles autour des fiefs quelques Empereurs plus tard.
    Ainsi il a été aussi créé le Notaire Impérial comme assesseur neutre.


    Qu'est ce que le nouveau procédé de légifération signifie dans le cas de la Loi de Noblesse ?

    La Loi de la Noblesse peut être changée à tout moment, si la Diète Impériale décide de la changer.
    Ni nous, l'Empereur - ni quelqu'un d'autre - ne pouvons faire cela désormais. L'Empereur peut seulement mettre un veto contre les changements de la Loi de Noblesse.
    Dans d'autres sujets, comme l'économie, la justice, l'armée, l'Empereur a toujours l'autorité législative complète - jusqu'au jour où il se déchargera de ce pouvoir aussi.


    Pourquoi la Loi de Noblesse a-t-elle été publiée sans consentement de la Diète ?

    Deux raisons.
    1. Il n'y avait aucun consentement nécessaire, comme il a été publié dans la portée de la vieille Magna Carta, qui a seulement dit qu'il y a un consentement nécessaire pour les changements de la Magna Carta - ce qui a donné l'autorité législative pleine à l'Empereur dans tous les autres affaires.
    2. En raisons de plusieurs raisons personnelles et les problèmes qu'un Empereur peut rencontrer après six mois, Nous avons dû pousser cette loi pour assurer, que Notre vision vers plus de droits pour les Régnants et la Noblesse soint consolidée et ne disparaisse pas.


    Pourquoi toutes les opinions n'ont pas été respectées?

    Premièrement, il n'était tout simplement pas possible de respecter tous les avis, car ils étaient divergents. Un Régnant voulait que personne ne puisse anoblir sauf les provinces, un Régnant voulait que la noblesse impériale puisse anoblir plus de nobles que cela a été rédigé. Un a voulu avoir ce système de rang, un a voulu avoir ce système de rang.

    Mais bien sûr les changements ont été fait sur la proposition de la Diète, par exemple pour les cas de titres de retraite/honneur, pour les cas de l'église, pour les cas de des rangs supplémentaires et des rangs semblables.

    Il y avait aussi une commission pour la nouvelle loi depuis 6 mois, où des hérauts issus de toutes les organisations de noblesse étaient présents. Comme la discussion s'est terminée rapidement et que personne n'a été intéressé par la discussion du projet, la loi finale a été principalement créée par le travail impliqué et chargé de quelques personnes - ainsi il y avait un délai de trois mois pour les experts pour dire leur avis.

    Le dernier point est bien sûr de nouveau le temps.


    Devons-nous vivre avec cette loi ?

    Non. Comme dit précédemment, la Diète Impérial peut changer la loi. Nous avons juste introduit un nouveau point zéro avant de confier le pouvoir pour cette loi.


    Pourquoi n'ai je pas un nouveau contrat féodal ou un nouveau blason?

    Comme vous pouvez surement l'imaginer, Il y a énormément de travail à faire maintenant. Cela va prendre son temps. Nous vous demandons de la patience - Personne ne va perdre son fief car il n'a pas son contrat féodal. Les nominations, les changements et bien sur les anciens fiefs encore existants ont déjà été donnés de plein droit et ne peuvent pas être touchés.
    S'il vous plait, soyez patients et donnez aux hérauderies dans le SRING le temps dont ils ont besoin. Comme le Roy Impérial d'Armes est maintenant à la tête de toutes les hérauderies et organisations nobiliaires, il doit trouver son niveau d'investissement avec les autres - Ils travaillent dessus.


    J'ai des questions sur l'interprétation de la loi. A qui dois je m'adresser?

    S'il vous plait, interrogez le roi d'armes impérial, le notaire impérial ou moi même si vous avez besoin de réponses. Nous allons tous essayer de vous aider à comprendre les lois.
    N'essayer pas de suivre les rumeurs de la population, qui n'a pas compris la loi et parlent de la fin de l'Empire.
    Nous sommes d'accord que ni les régnants des provinces, ni les nobles de l'Empire ne vont s'enfuir devant leurs nouvelles responsabilités. Nous ne pensons pas non plus qu'aucun pourrait être assez fou de penser qu'il peut maintenant changer des choses qu'il acceptait à l'époque de l'ancienne Magna Carta.

    J'avais mes propres vassaux. Que va t'il advenir d'eux?

    Comme le Règlement de Mise en œuvre le précise, ce "quatrième niveau" de la Noblesse gardera ses titres et rangs - mais sera subordonné au nouveau propriétaire des terres qui est dans la plupart des cas la province.
    Donc les seigneurs d'un Baron de la Savoie deviendront Seigneurs de la Savoie.
    La province peut décider d'elle même, si elle accepte que ces Seigneurs servent toujours le Baron.


    Il y a différents types de chevaliers. D'où sortent ils?

    Ils ont toujours existé, mais un chevalier est un chevalier, donc il n'est pas mentionné dans la loi sur le niveau impérial. Cependant, les Royaumes ou les provinces peuvent décider de séparer les chevaliers (aussi bien que tous les autres vassaux) dans des classes différentes.
    Par exemple ils pourraient se décider, qu'une sorte de chevalier sert dans un ordre spécial de la province, qui est un honneur plus haut que simplement étant chevalier. Ils pourraient aussi décider qu'il y a différents niveaux de chevaliers comme "un Chevalier du Vert" suivi par "le Chevalier du Blanc" suivi par "le Chevalier du Noir".

    Pourquoi quelques personnes ont reçu une compensation supérieure que d'autres pour d'anciens fiefs ?

    Nous avons essayé de compenser d'anciens fiefs contre de nouveaux sur un ration de 1:1. Dans quelques cas, des personnes ont reçu davantage car ils ont su, durant Notre règne, se montrer loyaux, dévoués, intelligents ou autres choses.
    Dans quelques cas, des gens ont décidé de conserver un rang inférieur au précédent afin de garder le château de leur seigneurie.

    Quelques provinces ont obtenu des fiefs en "union personnelle". Qu'est-ce que ça signifie?

    L'union personnelle ne signifie rien de plus que le fait que les Comtes des provinces administrent les fiefs de l'Empire ou du Royaume avec ceux de la province.
    Ainsi les vassaux de la province et les vassaux du fief servent tous deux toujours le même seigneur lige.


    Pourquoi l'union personnelle est elle nécessaire?

    Parfois la portée historique montre beaucoup de fiefs proches des provinces ou même en leur sein. Pour s'assurer que qu'ils ne sont pas confiés à quelqu'un d'autre dans le futur, on les confie aux provinces autant que possible.
    Il y a toujours des fiefs disponibles qui pourraient être utilisés pour les provinces qui n'ont pas obtenu un fief encore. Nous sommes sûrs que les Empereurs suivants les utiliseront pour récompenser les services consacrés à une province.


    Que signifie l'intendance sur les archevêchés et les évêchés ?

    L'intendant administrera les fiefs tant que l'église n'a pas déterminé un évêque pour eux.
    Même après cela, l'intendant sera adjoint comme seigneur lige dans les cas d'absence et aidera l'évêque dans toutes les tâches temporelles. Par exemple il mènera les vassaux de cet évêque lors de l'Auxilium.


    Pourquoi il y a un quota pour les provinces?

    Les terres d'une province ne sont pas infinies. La décision suivante devrait être atteinte :
    - Les provinces doivent réfléchir de près lorsqu'ils remettront un fief
    - La vieille noblesse ne verra pas ses territoires concédés à la nouvelle noblesse et devenir de plus en plus petits
    - Les provinces seront motivées pour retirer des fiefs de la noblesse ne conseillant jamais ni n'aidant durant la guerre, alors que des gens aidant toujours et n'étant pas anoblis demanderont pourquoi ils sont toujours protégés.
    - Les provinces devront vérifier et retravailler leurs lois pour l'empêcher


    Quand est il si ma province excède déjà le quota ou le fera si la population baisse?

    Si la province excède déjà le quota, en général on ne permet aucun nouveau fief. Vous devriez vérifier votre ratio de population/noble, voir s'il est déjà haut conformément à la loi. Contactez ensuite le Roi Impérial d'Armes.

    Les fiefs que l'on a donné au-dessus du quotas restent toujours légaux, ils sont protégés par la clause d'antériorité.
    Le même raisonnement est valable pour le cas où la province voit sa population chuter.


    Pourquoi le quota de la province est calculé en pourcentage et le quota de la noblesse impériale est basé sur la carte?

    Nous avons voulu empêcher les provinces d'avoir seulement dix possibilités de noblesse basée sur la carte. Donc la loi impériale n'intervient pas dans les fiefs des provinces sauf des Burgraviates. Le reste peut être choisi librement.

    Je suis un Prince avec ma résidence principale en Bavière. Qui est mon seigneur lige et quels droits ai je?

    Comme noble direct vous êtes toujours nobles de l'Empereur et êtes obligés de suivre ses appels à l'Auxilium ou le conseiller s'il ledemande.
    Vous avez le droit de parler à la Diète impériale avec toute la noblesse de l'Empereur. (cf. Détails dans la loi)

    Comme vous avez votre résidence principale dans un Royaume (ici allemand), vous êtes aussi obligés de suivre les appels d'Auxilium du Roi et le conseiller. Donc on vous permet aussi de parler dans le Reichstag allemand pour donner votre avis.

    Peu importe si vous étiez Comte de l'Empereur ou Comte du Roi auparavant.

    Et qu'en est il si je ne vis pas dans un royaume ?

    Dans ce cas vous devez seulement suivre l'Empereur. Néanmoins, si le Régnant de la Province demande l'aide de l'Empire, vous comme noble impérial sera un le premier envoyé par l'Empereur pour aider cette province. Les Régnants provinciaux peuvent demander à tout moment l'aide de la noblesse impériale vivant dans sa province.

    Si je suis le Comte dans une Province ? Qui est mon seigneur lige ?

    Votre seigneur lige est le Régnant de la Province. Tant que vous ne recevez votre fief ni de l'Empereur, ni de votre Roi, vous ne pouvez jamais être le vassal direct de l'Empereur.

    Il n'y a aucun mot sur l'Obsequium - Sommes nous toujours obligé de le donner?

    Oui et non. Comme noble direct, vous n'êtes plus obligés à l'Obsequium, comme les nobles ne sont pas des serviteurs et n'ont pas à vivre ou s'habiller comme leur seigneur lige le désire. Il en est de même si vous êtes un sous vassal d'un noble direct.
    En tant que sous vassal d'une province, vous êtes peut être toujours tenus cependant par l'Obsequium - vérifiez le dans vos lois locales et régionales.

    Auxilium exige que j'aide avec tous mes sous vassaux. Est ce valable pour les provinces également ?

    En général : Oui. Si une province ou un Empire appel à l'Auxilium, il faut l'assurer avec tous les vassaux et soldats disponibles. Néanmoins, il ne s'agit jamais de tous car les provinces nécessitent toujours d'être gouvernées, protégées et cultivées.
    Aussi pour les provinces et les royaumes cela reste comme autrefois.

    Ce n'est vraiment valide qu'au niveau impérial, comme un vassal d'une province n'a plus de vassal en propre. Si une province décide de subordonner ses propres vassaux à un autre vassal, il gère les règles qu'il y aura à suivre pour la guerre.

    Le régnant d'une province est il désormais autorisé à prendre des vassaux comme il l'entend?

    Non. Si la province a des règles pour choisir les nouveaux nobles, elles sont toujours valables. Donc si la loi des provinces dit que le conseil vote en faveur d'un anoblissement, le Régnant est obligé de le respecter.
    Néanmoins, la nouvelle loi l'interdit pour donner les droits de déterminer la nouvelle noblesse de la province au niveau des organisations de la noblesse.
    Si un nouveau noble est choisi - de quelque moyen que ce soit - le Régnant nommera ce nouveau noble et personne d'autre.


    Les fiefs peuvent ils toujours être élevés ?

    Oui, concernant une province.
    Oui et non concernant l'Empire. Tous les fiefs n'ont pas été retravaillés dans le périmètre historique à ce jour, par exemple, parce que Nous avons décidé que Nous n'allons ni prendre un fief sur un haut fief loin de quelqu'un, ni élever le fief sans raisons. Ces fiefs peuvent être cependant élevés un jour.
    D'autres fiefs sont déjà dans une portée historique et ne seront pas élevés.
    Si un vassal de l'Empire effectue de plus en plus de bonnes actions, l'Empereur peut le récompenser d'autres façons.
    Par exemple il peut permettre au vassal d'avoir plus de sous-vassaux (et utiliser plus de sa terre pour la nouvelle noblesse) ou il donne au vassal des droits spéciaux, comme la permission d'hériter le fief si pas déjà permis, permettre de juger seul ses sujets et vassaux, permettre de mener une armée, attacher le fief à la dynastie donc il ne sera jamais perdu et plus.
    Si un vassal n'est toujours pas assez récompensé, l'Empereur peut simplement accorder un deuxième fief (comme il a été déjà fait dans le Royaume allemand plusieurs fois)


    Et le titre d'honneur pour les anciens régnants?

    Il sera aussi élevé selon le nombre de mandats et le consentement du conseil jusqu'à Duc au maximum.


Nous espérons, qu'avec cet ensemble de questions et réponses Nous avons pu éclairer la situation.

Comme Nous connaissons des problèmes concernant les règles simples de la loi, Nous les respecterons bien sûr et demanderons au Président de la Diète Impériale d'organiser la mise en place d'une commission de la Diète pour réviser la loi - si la Diète Impériale en convient.

signé et scellé à Strasbourg le 15 juin 1462






_________________

Grand Maitre et chevalier de l'ordre savoyard des chevaliers porte glaives
Revenir en haut Aller en bas
http://challesleseaux.forumactif.org/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loi impériale sur la noblesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loi impériale sur la noblesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les marins de la Garde Impériale
» Marine Impériale Japonaise (WWII)
» porter sur soi Topaze Impériale + Oeil de faucon
» Loi impériale sur la noblesse
» [Justice Héraldique] Statuts du Tribunal Héraldique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Chambéry :: Usages, Lois, Edicts de la Hérauderie-
Sauter vers: