Château de Chambéry


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Annonces impériales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Jade de Sparte

avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Ven 22 Mar 2013 - 7:06

Citation :



    Fin de l'auxilium en Empire

    De Nous, Jade de Sparte d'Avila,
    Régente du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,



    Compte tenu des avancées de la médiation entre le Royaume de France et notre Sainte Mère l'Église, annonçons par la présente que nous mettons fin à l'auxilium en Empire.

    Ainsi, tous les nobles du domaine impérial, la noblesse de Lotharingie, les membres de l'Aquilae Imperatoris, les membres de l'ODL, les membres de l'Ordre de Grifoni, les volontaires sont démobilisés et autorisés à retourner dans leur foyer.

    Nous tenons à remercier chaleureusement ces personnes qui se sont dévouées pour la protection de l'Empire. Vous avez fait preuve de courage, de générosité, de patience et de solidarité. Vous êtes des exemples pour l'Empire ! Vous avez Notre respect et Notre reconnaissance pour votre sincère implication.

    Que le Très-Haut vous protège pour votre retour sur les routes !


    Pro Imperium!


    Fait et signé au Palais Impérial de Strasbourg, ce 22ème jour de mars MCDLXI,





Revenir en haut Aller en bas
Jade de Sparte

avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Dim 31 Mar 2013 - 15:51

Citation :



      Renseignement



    De Nous, Jade de Sparte d'Avila,
    Régente du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,

    À Thomas Cromwell, capitaine huguenot, sicaire du Lion de Juda

    Salutations



    Avons reçu votre lettre avec le plus grand étonnement. La Confédération Helvétique aurait-elle oublié ses propres frontières ? Nos hommes sont en terres impériales, celles de Notre province de Savoie, Nous sommes entièrement libres de Nous promener sur notre territoire comme bon Nous semble.

    Que votre cité se chagrin des déplacements en Savoie est fort malheureux et Nous espérons que vous saurez rassurer vos citoyens de s'inquiéter d'un alpage savoyard.

    Mais puisque, des citoyens helvètes sont entrés en Nos terres, Nous vous informons que ;

    Cendres, Esclandres, La.peste

    Sont également notés en liste noire. Ces personnes sont sommées de quitter les terres impériales immédiatement de même que la racaille portant le nom de Fatum qui s'est permise de s'en prendre à une de Nos villes. Nous ne passerons également pas sous silence, les provocations incessantes de votre part. Devons-Nous vous rafraîchir la mémoire sur l'ingérence de Genève dans la gestion de la ville impériale d'Annecy ou encore de couler le navire de Herrick ?

    En vous remerciant de vos bons vœux pour les élections impériales, il paraît que les rousses ont un caractère renommé, à la hauteur de leur flamboyante crinière, mais non celle d'un Lion.

    Pro Imperio !


    Fait et signé au Palais Impérial de Strasbourg, ce 28ème jour de mars MCLDXI,





Revenir en haut Aller en bas
Jade de Sparte

avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Dim 31 Mar 2013 - 15:51

Citation :



      Genève... encore et toujours!



    De Nous, Jade de Sparte d'Avila,
    Régente du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,

    À Thomas Cromwell, chancelier de la Confédération helvétique, capitaine huguenot, sicaire du Lion de Juda,

    Salutations



    Il y a un vieux dicton qui dit "Qui sème le vent récolte la tempête". Genève a également une autre vieille habitude, celle du double standard. Cette fois-ci n'est en rien différente.

    L'armée Fatum portant le drapeau helvétique à la demande de Genève, a déclaré sa présence à Pontarlier le jour de son arrivée. Cela ne démontrait aucun respect. Cela alla même plus loin lorsque que le Fatum pris une ville et tenta de prendre le duché de Lorraine, ayant été finalement détruite. Les survivants retournèrent alors à Genève comme les pleutres qu'ils sont, afin d'obtenir la protection de la ville. Nous pouvons donc en déduire que Genève cautionne les actes du Fatum, se montrant à nouveau comme la honte de la Confédération helvétique.

    Toutefois, si une armée ne fait juste que passer, informant de sa présence le jour de son arrivée, comme cela a été fait dans l'autre sens, Genève joue les vierges effarouchées. Encore une fois double standard. White vous a témoigné le même respect que vous avez eu pour l'Empire. Vous pouvez tenter de jouer le rôle de la victime, mais vous n'avez jamais prouvé être un ange.

    Toutefois Genève va plus loin. Décidant de s'immiscer dans la gestion de la ville impériale d'Annecy. Votre soi-disant aide n'est ni voulu, ni accueillie. Croyez-vous sincèrement que vous pouvez attribuer quelque chose qui n'est pas vôtre? Genève n'a jamais été reconnue pour son respect ni sa diplomatie, mais fort bien pour sa provocation. Vous n'aimez pas les interférences sur votre territoire, mais que vous le faites avec d'autres. Double standard une fois de plus.

    Vous vous considérez comme libérateur d'Annecy? Nous connaissons mieux et Nous vous avertissons de ne pas fouler nos terres. Votre tactique habituelle de provocation et après de vous cacher comme des lâches derrière les murs de la ville ne fonctionnera pas avec nous.

    En permettant au Fatum de porter votre drapeau et en les accueillant après ce qu'ils ont fait en Lorraine Nous a donné une légitimité à laquelle vous ne pouvez prétendre. De plus, avec vos prétentions stupides sur Annecy, la prise de Pontarlier par le Fatum, la destruction du navire d'Herrick, l'envoi d'éclaireurs sur Nos terres, vos menaces envers Notre armée qui est sur Nos terres, vous êtes allés trop loin. Avez-vous sincèrement pensé que vous pourriez provoquer l'Empire sans conséquences ? Il semble que vous soyez suffisamment imbus de vous-même pour le penser.

    Nous sommes par ailleurs fort étonnée de constater que ce soit le chancelier de la Confédération qui pose des actes pour le Canton de Genève. Nous pensions que les Cantons étaient indépendants et souverains et qu'ils n'avaient de maître qu'eux-mêmes. Nous aimerions donc savoir de quel droit vous parler au nom de la Confédération Helvétique ? Les Cantons soutiendraient-ils donc vos initiatives en leurs noms ? Genève serait-elle à la fois dirigée par un avoyer et par le chancelier de la Confédération ? Il Nous semblait que le chancelier de la Confédération était seulement responsable du Conseil des XII et qu'il était au service plein et entier des villes. Nous avions également toujours crû que la diplomatie était une compétence exclusive des seuls cantons. Chancelier, n'outrepassez-vous pas vos droits et devoirs au sein de la Confédération Helvétique par vos menaces à peine voilées ?

    Par conséquent, Nous attendons de votre part vos excuses pour tous ces événements, le retrait de tous Genevois sur Notre territoire, l'annulation du portrait de Nos troupes et de votre soi-disant visite diplomatique à White de même qu'une compensation pour l'argent volé en Lorraine et le navire coulé par simple représaille.

    Pro Imperio !


    Fait et signé au Palais Impérial de Strasbourg, ce 30ème jour de mars MCLDXI,





Revenir en haut Aller en bas
Jade de Sparte

avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Mer 3 Avr 2013 - 19:10

Citation :



      Genève... encore et toujours! II



    De Nous, Jade de Sparte d'Avila,
    Régente du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,

    À Leamance, avoyère de Genève,

    Salutations



    Il semble que l’art de la courtoisie ne se rende pas dans vos contrées. Ne vous connaissant pas, Nous ne serions jamais permis de vous nommer par votre prénom.

    Nous sommes fort contrite d’apprendre que le Chancelier Cromwell étale Notre correspondance sans Notre assentiment, il semble que cela soit également un manque de savoir-vivre caractéristique de votre ville puisque ce n’est pas la première fois que cela arrive. Nous n’avons en aucun cas dévoilé publiquement ses lettres, j’ignore ce qui Nous vaut cette façon de faire.

    Venons-en au fait, c’est-à-dire vos menaces à peine voilées. Votre époux est en Savoie sans autorisation, avec deux autres personnes pour y faire de la surveillance. Que vous le preniez mal ou non Nous indiffère, ce sont des faits. Nous vous suggérons d’ailleurs de penser en avoyère plutôt qu’en épouse, ce qui serait plus logique.

    Nous vous remercions de ce recensement parfaitement inutile, Nous sommes navrée que vous vous soyez donné tant de mal pour compter les gens de votre village. Nous en avons 11 000 en Empire, cela vous intéresse-t-il ? Nous ne croyons pas, c’est probablement la raison pour laquelle nos contrées, aucunement barbares mais raffinées, ne sont pas effrayées par votre petit village qui n’a que pour seul mérite d’accueillir la lie de l’humanité en se croyant un phare.

    Il est intéressant de noter que vous croyez que le nombre de vos armées aient pu Nous impressionner. Vous laissez la poudrière s’enflammer ? En aviez-vous le choix vu que le Chancelier semble décider pour vous ? Nous devons tout de même avouer que vous Nous avez fait bien rire en disant que Genève enverrait des diplomates alors que tout le message en indique le contraire ! Nous sommes friande des doubles standards et doubles messages de Genève ! Quel régal de constater vos contradictions de plus en plus flagrantes pour finalement ne faire qu’à votre tête.

    L’unique responsable est l’arrogance de Genève.

    Pro Imperio !


    Fait et signé au Palais Impérial de Strasbourg, ce 3ème jour d'avril MCLDXI,





Revenir en haut Aller en bas
Charles
Mort
avatar

Nombre de messages : 3798
Localisation : Torino - Ducato del Piemonte
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Ven 5 Avr 2013 - 23:46

Citation :


Primum imperialem verbum

    Nous, Ludwig von Frayner,
    Divina favente clementia Romanorum Imperator semper augustus
    A tous ceux qui liront, ou se feront lire.



    Peuple d'Empire, vaillant, noble et éternel.

    L'hiver s'en va, et le printemps s'en vient.
    Dieu a voulu qu'à cette aube d'une ère nouvelle, nous soyons proclamés par les urnes Saint Empereur.
    Avant tout, nous souhaitons remercier ceux qui ont cru en nous, du noble au roturier, et qui désormais attendent que nous respections nos promesses et nous fassions valoir nos idéaux.
    Toutefois, nous l'avions annoncé, nous ne régnerons pas pour le bien de ces quelques particuliers qui votèrent pour nous.
    Dès aujourd'hui, nous sommes Empereur de tous les impériaux, qu'ils viennent de l'Est, de l'Ouest, du Sud ou bien du Nord. Au dessus de toutes querelles politiques, nous voulons être l'arbitre et le Père protecteur, Juste en chaque instant, envers tous nos sujets.

    L'Empire est vaste, et la tâche qui nous incombe désormais est à sa mesure. Nous n'avons jamais juré d'offrir la Lune à cette terre que nous chérissons, mais nous ferons tout, avec peine et hargne pour que le Très Saint Empire, Romain et Germanique, brille et étende son bras par delà ses frontières. A nos respectueux voisins nous enverrons des signes de paix. A nos vassaux et sujets, l'assurance d'une collaboration dans la confiance et le respect de leurs traditions.

    Nous ne sommes pas brusques. Nous savons écouter tous les conseils, et sommes disposé à les entendre d'où qu'ils viennent, car un Empereur ne saurait se trouver seul face à l'immensité de son territoire. Soyez surs, tous, que nous n'ignorons pas vos peines et vos attentes.

    Nous savons que dans l'ombre des menaces planent sur nos têtes, qu'à l'intérieur de nos frontières comme à l'extérieur, d'aucuns ne manquerons pas de nous attaquer, et d'attaquer notre peuple. Jamais nous ne prétendrons les ignorer, et toute notre attention sera dévouée à ces affaires.
    Tant que nous serons sur le trône du Saint Empire, la sécurité de nos sujets sera notre préoccupation principale. La dignité de nos sujets sera préservée.

    Mais avant d'affronter le mal, avant de l'extraire de nos terres, avant de purger l'Empire de ce qui le ronge depuis trop longtemps, réjouissons-nous, amis, car une ère nouvelle approche, et avec vous, nous y parviendrons.

    Vive l'Empire, vive son peuple. Pour sa grandeur et pour sa gloire.
    Ad aeternam !


Signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg, ce Jeudi 04 Avril de l'an d'Horace MCLDXI,



Revenir en haut Aller en bas
http://fiefs-cmdt.forumactif.org/forum.htm
Charles
Mort
avatar

Nombre de messages : 3798
Localisation : Torino - Ducato del Piemonte
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Dim 7 Avr 2013 - 18:42

Citation :


Ultimatum genevois

    Nous, Ludwig von Frayner,
    Divina favente clementia Romanorum Imperator semper augustus
    A tous ceux qui liront, ou se feront lire.


    Il est des outrages, qu'on ne peut tolérer. Il est des affronts, qu'on ne peut accepter.

    L'Empire n'est ni sourd, ni aveugle aux méfaits commis par le village de Genève, à l'encontre de sa population.
    Depuis plusieurs semaines, le Gouvernement de Genève multiplie les provocations, les insultes à l'encontre des autorités impériales. Depuis plusieurs semaines, le Gouvernement de Genève, dans un excès de zèle inconscient, multiplie les attaques ; au point de couler la nuit dernière, deux navires savoyards.

    Qu'il soit su de tous et de toutes,
    Qu'on ne martyrise pas le peuple impérial impunément.
    Qu'on ne s'attaque pas à l'Empire sans en recevoir le châtiment.

    Un Ultimatum est donc donné au Gouvernement de Genève.
    Que les autorités genevoises sachent qu'elles disposent de sept jours, à compter de la date de publication de cette annonce, pour se mettre en conformité avec les dispositions formulées comme s'en suit:

    Article 1. Que le préjudice subi par la Savoie suite à la perte de ses deux navires soit dédommagé à hauteur de 20 000 écus.

    Article 2. Que les responsables des exactions commises à l'encontre de nos sujets soient livrés à la justice savoyarde ; ou à défaut jugés promptement par les tribunaux genevois.

    Article 3. Que deux des quatre armées présentes aux alentours de Genève, et portant agrément genevois, soient détruites en ce qu'elles constituent une menace ouverte contre notre territoire.

    Article 4. Que le gouvernement de Genève ploie le genoux, reconnaisse ses fautes, et implore notre pardon pour l'ensemble des ignominies commises à l'encontre de notre Grande Nation.

    Si passé ce délai de Sept jours, le Gouvernement de Genève ne s'est pas conformé à nos attentes ; Si passé ce délai, Il s'est cru bon de ne pas tenir compte des exigences sus-mentionnées, alors qu'il sache qu'il encourra notre courroux, et que le sang sera versé.

    Deo volente




Signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg, ce Samedi 06 Avril de l'an d'Horace MCLDXI,



Revenir en haut Aller en bas
http://fiefs-cmdt.forumactif.org/forum.htm
Nashia

avatar

Nombre de messages : 2660
Localisation : En Savoie
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Mar 23 Avr 2013 - 12:31

Citation :


Déclaration de guerre contre Genève.

Nous, Ludwig von Frayner,
Divinus Favente Clemencius Romanorum Imperator Electus semper Augustus
A tous ceux qui liront, ou se feront lire.


    Le Samedi 06 Avril, un Ultimatum a été donné à la ville de Genève, lui offrant une juste et digne échappatoire. Le gouvernement genevois disposait de sept jours, pour détruire les armées qui menaçaient les frontières de l'Empire, réparer le préjudice causé par la destruction de navires marchands, livrer les auteurs des actes de torture et de barbarie commis à l'encontre de nos loyaux sujets, et implorer notre pardon.

    A l'issue de ces sept jours, aucune des quatre exigences susmentionnées n'a été réalisée. Pire, le Jeudi 18 Avril, trois armées portant agrément helvète ont foulé le sol de Franche-Comté, s'établissant devant les remparts de la ville de Saint-Claude, violant l'intégrité territoriale de notre Grande Nation, et portant une atteinte définitive aux ultimes efforts de paix et de médiation envisagés.

    Cet acte d'agression, qui s'ajoute aux innombrables insultes et provocations genevoises à l'encontre de l'Empire, nous conduisent à prendre des mesures radicales et immédiates. Des mesures qui sont à la hauteur de l'affront qui nous est. Nul ne peut s'attaquer à l'Empire, sans en payer le prix.

    Par le présent édit, Nous, Ludwig von Frayner, Saint-Empereur du Saint-Empire Romain Germanique, par la grâce de Dieu et des Urnes, digne et illustre successeur de Charlemagne et d'Otton Ier du Saint-Empire, fondateurs de notre Grande Nation, déclarons la guerre à la ville rebelle de Genève.

    Qu'à partir d'aujourd'hui, toutes les armées impériales marchent sur la ville rebelle de Genève, pour passer au fil de l'épée les sujets genevois qui ne feront pas acte d'allégeance à l'Empire et à l'Empereur : ceux qui se repentiront seront sauvés ; ceux qui coopéreront, et se dresseront contre la folie de leurs dirigeants, seront pardonnés.
    Qu'à partir d'aujourd'hui, soient traqués et pendus, tous les sujets genevois qui ont jamais embrassé l'hérésie et la folie meurtrière de leurs représentants ; ainsi que tous les brigands qui se sont jamais rendus coupables d'actes criminels contre l'Empire et ses loyaux sujets.
    Qu'à partir d'aujourd'hui, nos vassaux honorent leur serment, et répondent à leur devoir d'Auxilium, afin d'anéantir définitivement cette menace genevoise qui pèse sur notre Empire, depuis trop longtemps.

    Que, la ville soit brûlée, que les temples païens soient détruits, que les murs et enceintes de la cité soient rasés,
    Afin que nul ne puisse jamais plus avoir l'imprudence et l'impudence de défier l'Empire.

    Que ce jour marque l'avènement d'une nouvelle Nation qui, guidée par sa conscience d�inaltérabilité, entend lutter de façon unie et solidaire, contre ceux qui l'assaillent et la provoquent ;
    Qu'à partir de ce jour, tous les sujets et vassaux de l'Empire sachent qu'ils bénéficient de la protection et du soutien magnanime et éternel de leur Empereur, contre les prêcheurs du crime, et du brigandage ; contre tous ceux qui constituent une menace à leur sécurité, et à la sécurité de notre patrie.

    Que ceux qui nous ont provoqué s'apprêtent à subir notre courroux.
    Nous n'aurons de repos, que lorsque les têtes des représentants criminels genevois, lorgneront au bout d'une pique.

    Deo volente


Signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg, ce Dimanche 21 Avril de l'an d'Horace MCLDXI,





Citation :


Ultimatum à la Confédération Helvétique et aux cantons helvètes

Nous, Ludwig von Frayner,
Divinus Favente Clemencius Romanorum Imperator Electus semper Augustus
A tous ceux qui liront, ou se feront lire.



    Qu'il soit éclairement établi, que si la guerre contre la ville rebelle de Genève est bel et bien déclarée, nous ne portons aucune intention belliqueuse à l'égard des autres cantons de la Confédération Helvétique.
    Que nous sommes bien conscients, que les populations extérieures de Genève, ne sont en rien responsables des actes criminels commis par la ville rebelle à l'encontre de nos loyaux sujets, et de notre Grande Nation.

    Qu'il soit cependant su, que notre magnanimité a ses limites. Ainsi, nous ne tolérerons de la part de ces cantons, aucune forme d'aide et de soutien, officiel ou officieux, aux dirigeants genevois. Tout canton n'ayant pas officiellement déclaré sa neutralité dans un délai de 48 heures, sera déclaré complice des crimes causés par Genève, et s'exposera à des sanctions de même nature que celles prévues pour la ville rebelle.

    Qu'en outre il soit su, que la Confédération-Helvétique dispose de 48 heures à compter de la publication de cet édit, pour retirer l'agrément helvète aux armées genevoises. Qu'en refusant de se soustraire à cet ultime avertissement, le Conseil helvète sache qu'il expose les cantons d'Helvétie non déclarés neutres, à une répression aussi dure et brutale que celle qui sera menée contre Genève.

    Deo volente


Signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg, ce Lundi 22 Avril de l'an d'Horace MCLDXI,




Revenir en haut Aller en bas
Valzan
Vicomte
avatar

Nombre de messages : 22494
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Sam 22 Juin 2013 - 2:40






Citation:
 

Edit d'Hayange II - Charte du Comté de Genève 



    Article 1 - Le Comté de Genève
    Le Comté de Genève est un territoire souverain de l'Empire.
    La ville de Genève est le cœur du Comté. 
    La présente Charte régit la spécificité et la singularité du Comté de Genève. 
    Le Comté de Genève dispose de ses propres lois.

    Article 2 - Le Comte
    Le Comte est adoubé par l'Empereur en personne, et fait partie de la noblesse impériale, avec les droits et les devoirs qui en découlent.
    Le Comte se doit de rendre compte de la situation de son Comté, à l'Empereur ou à son représentant dûment nommée au préalable par l'Empereur.
    Le Comte est responsable du maintien de la sécurité et du respect des lois dans la ville de Genève.
    Le Comte peut s'entourer de conseillers pour l'assister dans sa charge.
    Le Comte a un droit de veto sur toutes les lois votées ou les décisions prises par le maire ou le Conseil de la ville de Genève. 
    Le Comte est autorisé à désigner un Régent qui agira à sa place en cas d'indisponibilité. 
    Le Comte commande les soldats de son Comté et les miliciens de la Ville de Genève.

    Article 3 – La langue officielle
    La langue officielle du Comté est le Français. 
    Tous les documents et toutes les lois, mise à part la présente Charte, doivent être publiés dans la langue officielle pour être valide. 

    Article 4 - Le Maire de la ville de Genève
    Le maire est élu par les citoyens de Genève. Il est responsable devant le Comte et son conseil de la gestion de la ville. 
    Il se doit de suivre ses instructions. Le maire dirige le conseil municipal de la ville.

    Article 5 - Le Conseil municipal de Genève
    La ville de Genève est autorisée à former un conseil municipal, chaque conseiller municipal étant nommé par le maire. 
    Le Comte a le droit de déposer un veto contre une nomination et peut à tout instant révoquer un conseiller municipal. Le vote de chaque conseiller municipal est égal aux autres. 
    Le maire est autorisé à déléguer des fonctions et pouvoirs aux membres du conseil municipal lorsque les lois de la ville le lui permettent, à l'exception de l'administration de la mairie.

    Article 6 – Du Pouvoir législatif
    Le Comte de Genève peut édicter des décrets, dans la mesure où ils sont nécessaires à la stabilité et au fonctionnement du Comté. 
    Le Conseil municipal de Genève est autorisé à promulguer des lois à la majorité simple, sous réserve qu'elles ne violent pas la présente Charte, les décrets impériaux et la constitution du Sacrum Imperium Romanorum Nationis Germanicae.
    Le Comte à droit de véto sur toutes lois qu'il juge à l'encontre du bien du comté.

    Article 7 – De la mine d'or
    Le nœud entre Annecy et Genève, ainsi que la mine d'or au nord de Genève sont propriété du Duché de Savoie.
    En échange de cette pleine et entière propriété, le Duché de Savoie s'engage à verser un tribut de 150 écus par mois au Comté de Genève.

    Article 8 – De la rupture de cette Charte
    Tout contrevenant à la présente Charte se rend coupable de haute trahison, et se doit d'être inculpé. 
    Si la justice de Genève n'est pas en mesure de punir un tel crime, une accusation sera ouverte devant une cour impériale.
    Si le maire ou un conseiller municipal contrevient à la présente Charte, il s'expose à une destitution par le Comte.
    Tout maire ou conseiller municipal destitué se doit de démissionner dans les plus brefs délais.
    Si cela n'est pas fait, le Comte est en droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour expulser le contrevenant.

    Article 9 – De l'abrogation du précédent décret
    Le présent décret porte abrogation du décret Hayange I, édicté et publié le 12 Mai 1461. Il s'applique en lieu et place dudit décret abrogé.



Signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg, ce Vendredi 21 Juin de l'an d'Horace MCLDXI,  




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Valzan
Vicomte
avatar

Nombre de messages : 22494
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Mar 25 Juin 2013 - 12:55




Citation:




    Fin de la guerre contre Genève et ses alliés 



Nous, Ludwig von Frayner, 
Divinus Favente Clemencius Romanorum Imperator Electus semper Augustus
A nos honorables généraux,
A nos braves soldats et vassaux,
A tous ceux qui liront, ou se feront lire.
 



    Aujourd'hui, après des semaines de mobilisation, nous pouvons dire avec fierté que notre mission armée contre les brigands de Genève et leurs alliés est terminée. Rebelles et brigands ont été défaits ; Ordre et Justice ont été ramenés ; et notre peuple est à présent en sécurité. Par conséquent, conscientes du devoir accompli, les armées impériales quitteront la Confédération Helvétique dans les prochains jours ; pour se cantonner à la sécurité et à la protection du nouveau comté impérial de Genève.

    Nous sommes sortis victorieux de ce combat. Un combat nécessaire, contre ceux qui se sont acharnés des années durant à insulter, et provoquer  l'Empire ; contre ceux qui se sont acharnés à piller nos mairies et torturer notre peuple. A présent, la sécurité de nos frontières est assurée. Nous avons montré que notre Nation n'était ni faible ni aveugle ; que notre Nation pouvait s'unir pour combattre nos ennemis. Nous avons montré que la Justice impériale pouvait s'abattre en tout lieu, à tout instant ; et que nul ne pouvait y échapper.

    Cette victoire a été permise grâce au courage de nos soldats, de nos vassaux, de nos volontaires ; mais aussi grâce à l'engagement de ceux qui ont participé à l'approvisionnement de nos armées. Notre nation est fière de chacun d'eux. Et c'est donc logiquement, que nous tenons à les remercier. Volontaires, soldats, généraux, régnants, vassaux, conseillers : vous êtes un exemple d'honneur et de bravoure pour le peuple impérial tout entier.

    Nos pensées vont aussi aux victimes de cette guerre. Nous tenons à rendre hommage à nos compagnons, nos frères d'armes et de foi tombés au combat. Nous prions pour le salut de leur âme. Il n'y a pas à douter qu'ils marchent à présent vers le Paradis Solaire. Gloire à ces valeureux qui ont permis à l'Empire de triompher du mal qui le rongeait. Nous ne les oublierons jamais.

    L'Empire est pacifique. L'Empire est miséricordieux. Mais lorsqu'on l'attaque l'Empire contre-attaque. Que le monde en soit conscient.

    Deo volente



Signé et scellé au Palais Impérial de Strasbourg, ce Dimanche 23 Juin de l'an d'Horace MCLDXI,  

 


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Braie
Prévôt-adjoint
avatar

Nombre de messages : 10916
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Sam 26 Oct 2013 - 22:40

Citation :




    Nous, Comyr de Wettin, Margrave de Meissen et landgrave de Thuringe,
    Régent et général du Saint Empire romain germanique,

    Pour tous les vassaux de l'Empire,
    Pour tous les dignitaires étrangers,
    Pour les loyaux sujets de l'Empire,
    Pour tous ceux qui peuvent lire ou entendre.




      Il est de notre devoir pénible aujourd'hui, d'informer le monde sur le sort tragique de notre bien-aimé Empereur, Ludwig von Frayner.

      En essayant de sauver la vie de sa fille cadette lors de l'incendie dans le palais impérial, l'empereur a été grièvement blessé.
      Les jours se sont écoulés depuis lors, jours, que l'Empereur a passé dans son lit, entouré par des médecins et des prêtres. Ils ont essayé de le guérir - mais finalement, ils ont échoué.

      Le 21 Octobre Sa Majesté a ouvert les yeux pour la dernière fois - seulement pour les fermer à nouveau peu de temps après, brisant l'espoir ressuscité dans notre cœur.

      Nous voulons exprimer nos condoléances, à l'impératrice, ses enfants et sa famille.
      Aujourd'hui, l'empire a perdu son chef, mais une famille a perdu son père et son mari.


      Nous aimons à rappeler l'empereur comme il était: un homme fort, fier et courageux, qui a mené l'Empire dans les moments difficiles, sans perdre sa foi, sa patience et son amour pour cette nation glorieuse.
      Notre pays a perdu un grand homme, mais nous sommes sûrs qu'il aura toujours un regard sur nous tous. Il continuera à protéger l'Empire.

      Nous déclarons donc le début du Grand Deuil de Sa Majesté Impériale qui durera 15 jours. Un livre de condoléances sera ouvert à tous les sujets qui veulent rendre hommage et honorer notre Empereur . Les funérailles seront préparés et Nous demandons à la Maison impériale d'être préparé pour cela, comme leur aide sera nécessaire.

      Nous tenons également à rappeler le Protocole vestimentaire de deuil Impérial:
      - Leurs Altesses, les enfants du souverain impérial, portent des gris.
      - Le Noble devront porter des vêtements noirs ou blancs sobres.
      - Les nobles femmes auront leurs cheveux voilé / couvert.
      - Epées seront portées avec un ruban de deuil pour les soldats et banni pour les nobles qui n'ont pas l'obligation d'en porter une.
      - Les nobles boucliers seront portés en noir et blanc.
      - Les gens seront habillés autant que possible, sans aucune couleur, c'est-à-dire qu'ils seront principalement vêtus en noir et / ou blanc. S'ils ne peuvent pas se le permettre, ils porteront un chiffon blanc et / ou noir à la taille.
      - Bijoux et ornements sont interdits à l'exception de la haute noblesse et doivent être portés avec discrétion et humilité.

      Nous demandons aux régnants des provinces impériales, les hérauts, les souverains ou les Régnants des Royaumes Imperiaux de s'assurer que cette loi soit respectée partout. Des sanctions seront prises contre ceux qui ne la respectent pas.

      Selon la Grande Charte et suite aux instructions de Sa Majesté, nous allons gouverner le Sacrum Imperium Romanorum Nationis Germanicae jusqu'à ce que les élections soulèvent un nouvel empereur sur le trône.

      Que l'empereur repose en paix.


    Signé et scellé dans le palais impérial de Strasbourg le 22 Octobre 1461


    Régent et général du Saint Empire romain germanique,
    Margrave de Meissen
    Landgrave de Thuringia



_________________
La chouette, n'oubliez pas qui je suis.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alinoe_de_chenot
Mort
avatar

Nombre de messages : 9922
Date d'inscription : 08/04/2010

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Dim 10 Aoû 2014 - 20:11

Revenir en haut Aller en bas
Vikentios
Duc
avatar

Nombre de messages : 8530
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Dim 31 Mai 2015 - 17:38


Citation :


De la situation politique en Empire

Moi, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

A Vous, Annick, Duchesse de Savoie
Aux Nobles et Habitants de la Savoie,
Aux Nobles et Habitants des provinces Italiennes,
A toutes les Armées du SRING,
Aux fidèles vassaux et bien-aimés citoyens du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
A tous ceux qui liront et entendront


Salutations,

Considérant l'infinie obligation que nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, reconnaissons Annick comme nouvelle Duchesse légitime de Savoie. Nous saluons le courage et l’abnégation du peuple savoyard dans son ensemble, qui s’est battu pour défendre son histoire, ses terres et sa patrie.

Le combat n’est toutefois pas fini. Les armées Françaises souillent toujours nos terres et nous appelons tous les Savoyards à défendre les villes savoyards, et surtout Chambéry. Que les Français apprennent la devise de la Savoie « custodibus istis ».

De plus, nous déclarons Ryoka Lavorel, Lavande Lavorel, Sofja Jagellon et Nikolaï Jagellon ennemis de l’Empire pour leurs actions au sein du Conseil Ducal ces dernières semaines.

Pour en finir avec le dossier Savoyard, Nous décidons d’annuler le procès pour Haute Trahison contre César Philippe Auguste di Leostilla suite à sa participation dans la défense de l’identité Impérialiste de la Savoie.

En ce qui concerne Sienne. Nous saluons la large victoire des forces impérialistes réunies par les provinces Italiennes. Cette victoire démontre qu’en nous unissant nous sommes imbattable. Nous avons été mis au courant de la situation économique difficile de la province. Mais nous avons confiance dans la capacité de son Altesse Sérénissime, Eriti Velia Malipiero Giustiniani Longo Vasa pour résoudre les problèmes économique de la province.

Que le Très haut préserve l’Empire et ses provinces.


Imprimé, signé et scellé à Strasbourg, ce 29ème jour de Mai MCDLXIII





Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,




_________________
- Ah j'ai été nommé Connétable !

Revenir en haut Aller en bas
Vikentios
Duc
avatar

Nombre de messages : 8530
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Dim 19 Juil 2015 - 14:16

Citation :


Mission accomplie.

Moi, Hadrien 1er, par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,

A Hathor de Réaumont Kado'ch, Duchesse élue de Lorraine,
Aux braves et bons citoyens de Lorraine,
Aux fidèles vassaux et bien-aimés citoyens du Saint Empire Romain,
A tous ceux qui liront et entendront.


Salutations,

Considérant l'infinie obligation que nous avons envers Notre Créateur et Notre Peuple, qui nous ont confié la lourde tâche de diriger le Saint Empire et après consultation avec les membres du Conseil impérial, Nous annonçons, suite au succès militaire de cette nuit, la fin des opérations de combat en Lorraine. Dans la bataille de Nancy, l’Empire soutenu par le Royaume d’Allemagne et les autres provinces vassales ont triomphé.

Dans cette bataille, nous avons combattu pour la liberté et pour la paix de nos provinces. L’empire est fier de ce résultat qui a été obtenu grâce au courage et la volonté des nobles, soldats et volontaires venus du Royaume d’Allemagne et de toutes les provinces de l’Empire. Grâce à vous, notre Empire et nos provinces sont plus sûres. Grâce à vous, l’armée d’Amédée le vil et les criminels qui le financent et soutiennent ont subi des lourdes pertes, mettant à mal leurs capacités à combattre.

Ayant atteint les objectifs militaires de l’opération « Liberté pour la Lorraine », nous annonçons le retrait immédiat des troupes impériales de Nancy et du sol Lorrain pour permettre aux discussions avec la Duchesse élue de Lorraine de se poursuivre dans un climat serein sans menace armée de part et d’autre.

Nous remercions tous ceux ayant servi sous les bannières impériales lors cette opération.


Que le Très-Haut vous bénisse tous. Que le Très Haut continue à bénir l’Empire


Imprimé, signé et scellé à Nancy le 18 juillet MCDLXIII.




Hadrien 1er
par la grâce de Dieu et des Urnes, Empereur,




_________________
- Ah j'ai été nommé Connétable !

Revenir en haut Aller en bas
Vikentios
Duc
avatar

Nombre de messages : 8530
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Annonces impériales   Mar 27 Oct 2015 - 12:46

Citation :


Vous avez conquis Reims, maintenant le paradis solaire vous ouvre ses portes

De son Altesse Sérénissime Ducale Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire Romain, Roi d'armes Impérial, Duc du Luxembourg et de Jülich, etc,

A Sa Majesté Royale, Rabi de Granezia, Reine du Royaume Allemand,
A tous les régnants des provinces du Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
A tous les Nobles Impériaux et leurs vassaux,
A tous les nobles et citoyens du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae,
A tous ceux qui liront et entendront,



C'est avec une immense tristesse et chagrin que Nous annonçons le décès de l'Empereur. Sa Majesté Impériale Hadrien 1er est décédé des suites de ses blessures à la jambe contractées lors de la défense de Dole contre les Armées Françaises début avril 1463.

En effet, le 20 octobre dernier, le Médecin Impérial Matteo Visconti, voyant l’état de santé de l’Empereur, ordonna son alitement. Ce dernier accepte à contrecœur la décision. Le lendemain matin, en homme courageux et tenace à la douleur, l’Empereur se remit à la tâche, mais la fièvre et l’ouverture de ses blessures de guerre à la jambe, le clouèrent au lit. Le docteur Visconti, dans le but de sauver la vie de Sa Majesté, proposa d’amputer la jambe de l’Empereur mais ce dernier refusa, affrontant avec bravoure les épreuves du Très-Haut. Le 22 octobre au soir, l’Empereur annonce son souhait de se mettre en retrait des affaires directes et reconfirme que l’Empire sera géré par Findecano de Brancion, Régent du Saint Empire romain. Il décida alors de rejoindre ses terres Liégeoises pour se reposer. Le lendemain, Sa Majesté Impériale arrive au Palais de Liège, accompagné de sa famille proche, par Nous et également certains membres du Conseil impérial.

Le 24 octobre au matin, l’Empereur Nous adressa Ses dernières volontés et conseils concernant la paix avec la France et la préservation de l’unité impériale. Il se confessa ensuite à son Éminence Alexandre Farnèse, qui l’absout de ses péchés. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, l’Empereur qui n’a désormais que de rares instants de présence tant la douleur est insupportable, exige lors d'un de ces instants à revêtir son armure tel un véritable spartiate. À l’aube du 26 octobre, toujours dans son armure, l’Empereur décède d'une ischémie aiguë du membre inférieur. Il est à ce moment-là entouré par Nous, le docteur Matteo Visconti, l’Archichancelier de l’Empire, Thomas de Sparte, le Président de la Diète Impériale, Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d'Embussy-Taschereau, le Grand-Maître de la Maison Impériale, Isabella Artemisia Clementi, son Conseiller Religieux, Fenice, l'Archevêque de Besançon, Alexandre Farnèse ainsi que de ses filles Lyana, Anabelle et Yselda et ses fils Seth et Alexandre.

La volonté de l'Empereur de suivre les armées impériales au front ainsi que la présence d'un ancien traumatisme de guerre aggravant ces blessures ont mis les médecins dans l'incapacité de traiter la blessure qui suppura et s'ulcéra jusqu'à sa mort. Les derniers mots de celui qui aura passé sa vie, de front en front, pour défendre l’Empire et le peuple impérial qu’il aimait plus que tout, furent « E pluribus unum, seuls nous sommes des rochers, Unis nous avons la puissance des montagnes ».

Le mandat de Sa Majesté Impériale fut surtout affecté par la guerre avec la France, dont le point culminant fut l’entrée des armées impériales victorieuses dans la cité des sacres, Reims. Même si les derniers jours de l’Empereur furent affectés par la douleur et l’aggravation de ses blessures, il a su rester fort jusqu’à la signature de l’accord de trêve avec la France et le départ des armées françaises du sol impérial.

Tout d'abord Nous voulons transmettre Nos condoléances à Sa famille et à Ses amis. Nous prierons pour leur bien et leur rétablissement de cette épouvantable perte.

Le Saint Empire romain ressentira sûrement une aussi un vide énorme pour un Empereur tel que Sa Majesté Impériale, Nous déclarons donc le début de la période de Grand Deuil pour Sa Majesté Impériale, qui durera pendant quinze jours à compter d'aujourd'hui. Le protocole de Deuil Impérial spécifie :


    Pendant le Grand Deuil pour Sa Majesté Impériale, qui devrait durer 15 jours après l'annonce de la mort de Sa Majesté Impériale;
    - Leurs Altesses, les enfants du Souverain Impérial, doivent porter le gris.
    - La noblesse doit porter des vêtements simples de noir ou blanc.
    - Les femmes nobles doivent être voilées ou couvrir leurs cheveux.
    - Les membres du Conseil Impérial et les régnants doivent porter le deuil.
    - Les membres de la chambre de la noblesse de la Diète Impériale et les hauts fonctionnaires de l'Église (archevêques, cardinaux, etc) doivent porter des capes noires soulignées de bleu foncé.
    - Les soldats doivent porter leurs épées avec un ruban de deuil. La noblesse qui n'a pas l'obligation de porter une épée ne doit pas en porter du tout.
    - Le peuple doit être vétu sans couleur, autant que possible, c'est-à-dire en noir et/ou blanc. S'il ne peut pas se permettre de tels vêtements, il doit porter un ruban blanc et/ou noir à la taille.
    - Les bijoux et des ornements sont interdits à part pour la noblesse et doivent être portés avec discrétion et humilité.



Nous demandons à la Reine du Royaume Allemand et aux Régnants des provinces d'assurer que le protocole sera suivi. Pendant la première période de deuil les obsèques seront organisées et tenues, pour lesquelles une annonce contenant plus d'informations suivra plus tard. En attendant Nous conseillons de lire le protocole de Deuil Impérial pour plus de détails dans les jours suivants.

Un livre de condoléances sera ouvert dans la Salle du trône du Palais Impérial à Strasbourg, pour ceux qui veulent marquer leurs respects en notant leur nom.

Comme exposé dans l'annonce de Sa Majesté Impériale du 22 Octobre à propos de la Régence et conformément à la Magna Carta du Sacrum Romanorum Imperium Nationis Germanicae Nous dirigerons le Saint Empire romain à la place de Sa Majesté Impériale jusqu'à ce qu'un nouvel Empereur soit élu.

Nous défendrons et préserverons le Saint Empire romain pendant les Élections Impériales. Nous gouvernerons dans le souvenir de Sa Majesté Impériale et assurerons la justice pour tous les sujets. Nous protégerons la foi Aristotélicienne et toutes ses vertus. Puisse le Tout-puissant nous guider!

Signé et scellé à Liège ce 26 Octobre de l'an de Grâce 1463,





_________________
- Ah j'ai été nommé Connétable !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annonces impériales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annonces impériales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Justice Héraldique] Statuts du Tribunal Héraldique
» les impôts des rsg, infos
» plus avantageux avoir 5 que 6 enfants côté argent et impôt?
» combien d'impôt à 6
» Déclaration impôts...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Chambéry :: La Porterie - (Accueil) :: L'Entrée du Château-
Sauter vers: